Recherche personnalisée
Partagez:
 

L’ergonomie aux services de la sécurité au travail

D’après des études menées par INRS, l’organisme de référence dans la prévention des risques professionnels, il est nécessaire pour assurer

de bonnes conditions de travail de mettre en place des équipements adaptés à l’Homme. Cela passe par l’ergonomie des situations de travail.
Pour cette institution, l’approche pour limiter les risques professionnels ne doit pas simplement se baser sur le côté technique. Elle doit s’appuyer sur la dimension humaine.
Ainsi, la protection par rapport aux dangers passe par une analyse de l’intégralité de la situation du poste et l’activité de ce dernier. Cette étude doit permettre de concevoir un environnement adapté aux tâches à effectuer. Les équipements ainsi que l’interface d’utilisation doit parfaitement correspondre à l’attente des utilisateurs en leur garantissant un espace de travail sécurisé.

Dans la plupart des aménagements des postes de travail, les concepteurs s’attachent particulièrement au côté technique pour assurer la sécurité des employés. Cependant, en intégrant le côté humain dès la conception, on remarque que l’univers professionnel créé est plus adapté et permet ainsi des performances plus importantes des salariés. Prendre en compte le facteur humain est donc de ce fait rentable également pour l’entreprise.
L’ergonomie permet de constituer une étude scientifique de l’Homme par rapport à son environnement professionnel. Cela inclut les moyens mis en œuvre, mais également les méthodes et le milieu dans lequel l’employé travaille. Grâce à cette science, on remplace les mots « Évaluer un poste de travail » par « Analyser des situations de travail ». Ainsi, les conditions de travail sont examinées ainsi que la relation entre les employés.

Pour concevoir un univers professionnel adapté, il faut dans un premier temps analyser la situation existante. On parle dans ce cas, de situation de référence. Grâce à cette étude, les professionnels de l’ergonomie mettent en avant les facteurs qui sont à l’origine d’incidents. Ils remarquent les prérequis en termes de compétences pour les futurs utilisateurs du nouveau poste. Ils peuvent également avoir recours à des analyses complémentaires comme une étude psychophysiologique par exemple. Toujours dans un souci de répondre également aux besoins des employés, ces derniers pourront être interrogés pour recenser les observations sur leurs conditions de travail actuelles. Une fois, toutes ces données analysées et traitées, l’ergonomie établit un document contenant des descriptions, mais également des prescriptions pour les concepteurs. Ces données sont établies pour concevoir un poste de travail plus adapté pour son utilisateur, plus simple en minimisant les dangers et la fatigue de ce dernier.

Après toute conception d’un nouvel outil, une phase de test est nécessaire. Au cours de cette dernière, on évalue que les aménagements réalisés permettent à l’employé d’effectuer son travail en toute sécurité et en respectant les recommandations de l’ergonomie. Cette phase de simulation permet de corriger des dysfonctionnements et de réajuster l’espace de travail avant la mise en activité.

Grâce à l’ergonomie et à la prise en compte de cette science, les environnements professionnels ont évolué en tenant compte du caractère humain des personnes qui y travaillaient.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2019 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.