Recherche personnalisée
Partagez:
 

Quelles sont les modalités pour changer d’opérateur de téléphonie mobile ?

En tant que consommateur de téléphonie mobile, vous êtes constamment sollicité par des opérateurs proposant des offres moins chères. Vous

êtes de ce fait souvent sollicité par les concurrents de votre opérateur. La résiliation d’un abonnement en téléphonie mobile n’est pas une formalité à prendre à la légère, car elle peut vous engendrer des frais de pénalité.

Comment déterminer les frais de pénalité si vous résiliez votre forfait de téléphonie mobile ? Lorsque vous avez souscrit votre abonnement avec votre opérateur, ce dernier vous a demandé de vous engager sur une période déterminée allant d’une à 2 années. Si vous résiliez votre abonnement après cette période, vous n’êtes pas soumis aux frais de résiliation. Cependant, si vous interrompez votre contrat pendant votre période d’engagement, des pénalités de rupture anticipée seront demandées. Mais comment estimer ces pénalités ? Ces frais s’élèvent au nombre de mensualités restantes pour atteindre le 12e mois d’engagement majoré de 25 % des sommes dues du 13e au 24e mois pour les contrats sur 2 années. Ainsi, pour un contrat d’une année d’engagement, si vous résiliez votre engagement à la fin du cinquième mois, vous devez en frais de pénalité 7 mensualités. Si vous avez un contrat de 24 mois d’engagement, si vous interrompez votre contrat au cours de la première année vous devez vous acquitter de frais, comprenant les mensualités restant à payer pour atteindre le 13e mois +25 % des 12 mensualités à venir pour terminer votre période d’engagement. Si vous avez un contrat de 2 ans et que vous résiliez au cours de la deuxième année, vous devez vous acquitter d’une pénalité correspondante à un quart des mensualités restant dues pour atteindre le terme du contrat. Si vous invoquez un motif légitime pour votre résiliation, aucun frais de pénalité ne sera demandé.

Si vous interrompez votre contrat avec votre opérateur il est indispensable de demander à ce dernier votre relevé d’identité opérateur communément nommé RIO. Effectivement, ce justificatif est indispensable pour garder son numéro de téléphone en changeant d’opérateur. Ce RIO s’obtient facilement en composant sur votre téléphone portable le 3179. Vous recevez en retour via un SMS votre identifiant à 12 chiffres ainsi que la date de fin d’engagement de votre contrat. Ce numéro d’appel est commun à tous les opérateurs.
Si vous ne souhaitez pas garder votre numéro de téléphone, vous pouvez résilier par vos propres moyens votre forfait. Pour cela, vous devez envoyer un courrier en recommandé avec avis de réception au siège de l’opérateur. Le contrat qui vous lie avec votre opérateur prendra fin trois jours après réception de votre demande. Vous pouvez bénéficier d’un délai plus long en le spécifiant sachant que ce dernier ne veut pas excéder 60 jours.

Lorsque vous allez changer d’opérateur, si vous conservez votre téléphone portable, ce dernier risque d’être verrouillé et de ne pas accepter la carte site de votre nouveau fournisseur d’accès à la téléphonie mobile. Afin de pallier ce désagrément, il faut récupérer le code Imei de votre téléphone. Ce code peut être assimilé à une plaque d’immatriculation. Si vous composez sur votre clavier de téléphone *#06#, cette identification doit apparaître. Il vous suffit ensuite de vous adresser à votre ancien opérateur pour procéder au déverrouillage du mobile.
Cette opération sera effectuée dans une période allant de 2 heures à 5 jours qui suivent votre demande. Ce déblocage peut-être quasiment instantané, si vous optez pour une demande en ligne via votre espace client. Cette opération peut être payante si vous possédez votre mobile depuis moins de 3 mois.

Après ces différentes étapes, il ne vous reste plus qu’à souscrire votre nouveau forfait.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.