Recherche personnalisée
Partagez:
 

Réseaux sociaux et risques

L’Internet connait un nouvel usage depuis quelques années, celui du réseautage social. En effet, nous assistons à la croissance exponentielle

des réseaux et outils sociaux tels que Facebook et Twitter. Ces sites Internets offrent aux utilisateurs la possibilité de créer un profil personnel et de rester en contact avec leurs amis, connaissances et parentés. Additionnellement, ces utilisateurs peuvent partager leurs intérêts avec d’autres utilisateurs dans des groupes et conversations d’intérêts communs. Malgré le fait que ces outils de socialisation « en-ligne » permettent à des milliers d’individus de fortifier leurs relations et de rester en contact entres-eux, divers risques et controverses se posent face à leurs utilisations.  Ce dossier présentera en premier lieu quelques risques associés aux réseautages sociaux et en second lieu les manières dont ils peuvent être évités.

Sécurité de l’information

Les réseaux sociaux sont réellement des banques d’informations personnelles que ses utilisateurs exposent consciemment à certains autres utilisateurs (par exemple des amis). Tout y passe, les membres créent leur profil en fournissant de l’information sur leur âge, sexe, et état matrimonial. Souvent, les membres espèrent compléter leur profil en fournissant de l’information additionnelle sur leur employeur, leur éducation, leur emplacement et très habituellement fournissent même un moyen de contact (courriel ou numéro de téléphone) et des photos. Des paramètres de sécurité sont habituellement mis en place pour que l’utilisateur choisisse le niveau de sécurité de l’information divulgué sur son profil. Ces paramètres limitent l’information que les autres utilisateurs peuvent voir sur cet individu en particulier. Cependant, il n’y aucune garantie que les sites de réseautage social ne partageront pas, eux,  ces informations à un tiers-parti. Par exemple, les utilisateurs de Facebook ont accès à des « apps » qui sont des mini applications interactives permettant aux membres d’interagir entres eux (jeux, conversations, quiz). Malgré le fait que la majorité de ces applications sont crées par Facebook, certains d’entres eux, très populaires, ont été créées par d’autres compagnies. Une recherche récente a révélé que certaines de ces applications transmettaient l’information personnelle des usagers à leur insu. Personne ne sait exactement quand ces infractions ont débuté, cependant il faut ajouter que la plupart des réseaux sociaux ont le droit et vont  divulguer les informations personnelles que les utilisateurs ont choisi d’afficher publiquement.

Vol d’identité, rôdage et espionnage

Des millions de membres nonchalants de réseaux sociaux se font voler leur identité chaque année en raison d’une trop grande transparence de l’information affichée sur leur profil. La transparence vient du fait que les paramètres de sécurités n’ont pas été réglés correctement par l’usager.  De ce fait, le profil personnel de l’usager se fait disponible aux malfaiteurs qui rôdent constamment le réseau en quête de ces informations précieuses.

Un profil personnel contenant le stricte minimum d’information requise pour être membre d’un réseau social (habituellement une photo, l’âge, le sexe) contient tout de même assez d’information pour qu’un malfaiteur se forge une nouvelle identité. En effet, les rôdeurs construisent leur propre profil de l’usager sur une longue période de temps, un peu à l’image des policiers qui reconstruisent le portrait psychologique et physique d’un criminel une preuve à la fois, ou a un casse-tête, une pièce à la fois.  Imaginez alors, la quantité d’informations qu’un malfaiteur peut avoir sur quelqu’un et son entourage sur une période d’un an, ou même deux ans!

Par ailleurs, les rôdeurs ne sont pas tous des malfaiteurs. Divers témoignages suggèrent que bon nombre d’employeurs espionnent couramment sur les activités de leurs employés sur les sites de réseautage social. Les cas de licenciements de salariés en vertu de propos tenus sur leurs employeurs sur les réseaux sociaux sont nombreux. Puisqu’en France, aucune jurisprudence n’existe à l’égard des réseaux sociaux, la cour tranche cas par cas.

Solutions simples

Les réseaux sociaux suggèrent habituellement que les membres modifient leurs paramètres de sécurités dès qu’ils créent leur profil. Pour éviter que des données personnelles ne passent dans les mains d’un tiers-parti, il est fortement recommandé d’élevé le niveau de sécurité et de vérifier régulièrement que ces paramètres sont ajustés correctement. Voici quelques astuces pour une utilisation plus sécuritaire des réseaux sociaux:

– Ajustez vos paramètres pour limiter la divulgation de vos informations personnelles tels que votre nom, votre âge, votre emplacement, vos photos et autres informations pertinentes sur vous.

– Faites un ménage régulier de votre liste de contacts ou d’amis.

– Évitez d’ajouter ou d’accepter des étrangers sur votre liste de contact. Ces individus sont très souvent des rôdeurs.

– Évitez de fournir votre adresse physique ou électronique sur votre profil.

La rêgle générale concernant l’utilisation des réseaux sociaux, c’est que le but, tout simplement, est d’affirmer votre présence à vos amis et de paraître invisible (et donc introuvable) aux étrangers.



 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.