Recherche personnalisée
Partagez:
 

La France, la Chine, le G20 et les droits de l’homme: un « melting-pot » étrange

Le président français Nicolas Sarkozy et le président chinois Hu Jintao étaient de passage à Paris jeudi et Nice vendredi

pour des ententes commerciaux et des discussions en vue du sommet G20 qui sera présidé par la France l’an prochain. Selon Sarkozy, « tous les sujets » ont été abordés, même les droits de l’homme!

En effet, jeudi était la journée des ententes et contrats commerciaux alors que la Chine signe l’achat d’une centaine d’avions Airbus, du charbon propre, ainsi que de l’uranium, de la France. Ces contrats ont une valeur estimée à plusieurs milliards de dollards. Cependant, faire affaire avec la Chine, n’est-ce pas embarquer dans le jeu vicieux du non-respect des droits de l’homme?

La Chine a longuement été critiquée pour sa violation extrême des droits fondamentaux de l’homme et de l’expression libre. Rappelons-nous que l’an dernier, l’activiste Liu Xiabo, a été condamné à 11 ans de prison pour avoir contribué à la fameuse Charte 08, un manifeste révoquant une réforme politique en Chine. Le prix Nobel de la Paix lui a récemment été attribué alors qu’il était derrière les barreaux.

Pour revenir à la question des droits de l’homme, il faut savoir que la main d’oeuvre en Chine est surexploitée et sous-payée. Sortez des grandes villes industrialisées comme Shanghai et Pékin et vous n’aperceverez qu’une nation agricole. De plus, le recours à la torture, l’inaccès des citoyens au court et l’existence de la peine de mort n’embellissent pas l’image de ce pays.

Les contrats signés jeudi sont au profit de la Chine qui ne cesse d’apprendre sur les technologies françaises. En revanche, la France ne rammène que de l’argent. Malgré que quelques milliards de dollards de plus dans les poches n’a jamais fait mal à personne, compte tenu de la situation des droits de l’homme en Chine présentement, est-ce éthique? Comment changer la politique chinoise envers les droits de l’homme?

Premièrement, il est de l’avis de plusieurs critiques que la communauté internationale doit se lever debout pour renoncer à faire du commerce avec la Chine tant et autant que les droits de l’homme ne sont pas respectés. Cependant, concrêtement, c’est beaucoup plus difficile à réaliser. La Chine constitue une vraie distributrice de monnaie dans les temps qui courent. Elle vient dépanner au bon moment. Qui n’aime pas l’argent?

Pour l’instant, la France se refait un lien avec la Chine après les incidents de 2008 et ce au dépend des travailleurs en Chine qui n’ont toujours ni droits de revendication, ni droits de parole. Pour faire contraste, des militants français, eux, se sont rués jeudi et vendredi dans les rues de Nice et Paris pour protester contre la politique chinoise et demander la libération de Liu Xiabo!

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2019 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.