Recherche personnalisée
Partagez:
 

La retraite progressive

Progressivement, l’âge légal minimum de départ en retraite va être de 62 ans pour bénéficier d’une pension vieillesse après avoir

totalisé 164 trimestres d’assurance.
Ainsi, grâce à la retraite progressive les personnes âgées de plus de 60 ans peuvent continuer de travailler tout en bénéficiant d’une fraction de leur pension vieillesse. Cette pension est calculée provisoirement. Grâce à ce dispositif, les personnes peuvent ainsi améliorer leur droit à la pension de retraite, car les revenus perçus pendant cette retraite progressive seront également incorporés dans le calcul de la pension complète.
Qui peut bénéficier de cette retraite progressive ?
Pour bénéficier de cette retraite progressive, le demandeur doit justifier d’une durée de cotisation reconnue égale à 150 trimestres, quel que soit le régime auquel il a cotisé. Il doit également justifier qu’à partir de la date de début de sa retraite progressive ce dernier exerce une seule activité à temps partiel et à titre exclusif.
Quel est le montant de cette retraite progressive ?
Effectivement, les personnes bénéficiant d’une retraite progressive perçoivent leur rémunération du travail qu’elles accomplissent, mais également une part de leur pension de retraite. Lorsque ces personnes partiront définitivement en retraite, une nouvelle pension vieillesse sera alors calculée en prenant en compte la période considérée en retraite progressive. La part de la pension est déterminée en fonction de la durée de travail à temps partiel par rapport à la durée de travail à temps complet de l’entreprise. Ainsi, cette fraction peut avoir trois valeurs. Effectivement, elle correspond à 30 % du montant de la pension complète si la personne travaille entre 60 et 80 % de la durée à temps complet. Cette fraction passe à 50 %, si la personne travaille entre 40et 60 % de la durée à temps complet. La fraction maximale versée est de 70 % si la personne travaille moins de 40 % de la durée à temps complet de l’entreprise.
Le versement de cette fraction de retraite est suspendue si le bénéficiaire reprend une activité à temps complet ou s’il exerce plus d’une activité à temps partiel.
Quelles sont les démarches pour bénéficier de la retraite progressive ?
L’assuré qui souhaite bénéficier de ce processus doit contacter sa caisse de retraite. Cette dernière lui demandera de fournir un certain nombre d’éléments comme le formulaire réglementaire de demandes et les nombreux documents officiels nécessaires demandés par les caisses de retraite.
La retraite progressive est également applicable aux régimes complémentaires que vous soyez cadres ou pas. Tout comme l’assurance vieillesse, pendant la retraite progressive, le bénéficiaire continue d’acquérir des points de retraite dans les régimes complémentaires. La part de pension versée par ces régimes complémentaires dépend du taux d’activité à temps partiel.
Les conditions ainsi que les modalités d’attribution de cette pension par les régimes complémentaires sont différentes en fonction des organismes. Ainsi, il est préférable de contacter ces derniers ou de consulter leur site Internet
Pour plus de renseignements sur la retraite complémentaire, vous pouvez vous connecter sur le site Internet du gouvernement dont une rubrique est dédiée à ce sujet.
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/retraite,123/le-depart-a-la-retraite,1782/la-retraite-progressive,11590.htmlLa retraite progressive
Progressivement, l’âge légal minimum de départ en retraite va être de 62 ans pour bénéficier d’une pension vieillesse après avoir totalisé 164 trimestres d’assurance.
Ainsi, grâce à la retraite progressive les personnes âgées de plus de 60 ans peuvent continuer de travailler tout en bénéficiant d’une fraction de leur pension vieillesse. Cette pension est calculée provisoirement. Grâce à ce dispositif, les personnes peuvent ainsi améliorer leur droit à la pension de retraite, car les revenus perçus pendant cette retraite progressive seront également incorporés dans le calcul de la pension complète.
Qui peut bénéficier de cette retraite progressive ?
Pour bénéficier de cette retraite progressive, le demandeur doit justifier d’une durée de cotisation reconnue égale à 150 trimestres, quel que soit le régime auquel il a cotisé. Il doit également justifier qu’à partir de la date de début de sa retraite progressive ce dernier exerce une seule activité à temps partiel et à titre exclusif.
Quel est le montant de cette retraite progressive ?
Effectivement, les personnes bénéficiant d’une retraite progressive perçoivent leur rémunération du travail qu’elles accomplissent, mais également une part de leur pension de retraite. Lorsque ces personnes partiront définitivement en retraite, une nouvelle pension vieillesse sera alors calculée en prenant en compte la période considérée en retraite progressive. La part de la pension est déterminée en fonction de la durée de travail à temps partiel par rapport à la durée de travail à temps complet de l’entreprise. Ainsi, cette fraction peut avoir trois valeurs. Effectivement, elle correspond à 30 % du montant de la pension complète si la personne travaille entre 60 et 80 % de la durée à temps complet. Cette fraction passe à 50 %, si la personne travaille entre 40et 60 % de la durée à temps complet. La fraction maximale versée est de 70 % si la personne travaille moins de 40 % de la durée à temps complet de l’entreprise.
Le versement de cette fraction de retraite est suspendue si le bénéficiaire reprend une activité à temps complet ou s’il exerce plus d’une activité à temps partiel.
Quelles sont les démarches pour bénéficier de la retraite progressive ?
L’assuré qui souhaite bénéficier de ce processus doit contacter sa caisse de retraite. Cette dernière lui demandera de fournir un certain nombre d’éléments comme le formulaire réglementaire de demandes et les nombreux documents officiels nécessaires demandés par les caisses de retraite.
La retraite progressive est également applicable aux régimes complémentaires que vous soyez cadres ou pas. Tout comme l’assurance vieillesse, pendant la retraite progressive, le bénéficiaire continue d’acquérir des points de retraite dans les régimes complémentaires. La part de pension versée par ces régimes complémentaires dépend du taux d’activité à temps partiel.
Les conditions ainsi que les modalités d’attribution de cette pension par les régimes complémentaires sont différentes en fonction des organismes. Ainsi, il est préférable de contacter ces derniers ou de consulter leur site Internet
Pour plus de renseignements sur la retraite complémentaire, vous pouvez vous connecter sur le site Internet du gouvernement dont une rubrique est dédiée à ce sujet.
http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/retraite,123/le-depart-a-la-retraite,1782/la-retraite-progressive,11590.html

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.