Recherche personnalisée
Partagez:
 

Combien coûte une aide à domicile

Quel que soit votre âge, vous pouvez un moment donné avoir recours à une aide à domicile.
La rémunération de

cette aide à domicile a vu pour 2011 certains critères de calcul changer.

Depuis le premier janvier dernier, le coût d’une aide à domicile pour son employeur a changé. Effectivement, comme tous les premier janvier, la référence de salaire, SMIC, a augmenté. En plus, cette année, la suppression des exonérations sur les cotisations sociales pour certains types d’employeurs a augmenté le coût final de l’employé embauché dans le cadre de la loi de finances pour 2011.

Tous les types d’employeurs, qu’ils soient actifs ou seniors, s’ils rémunèrent leur aide à domicile sur la base du salaire réel, sont concernés par cette non-exonération.
La rémunération de l’aide à domicile peut être basée sur deux formules de calcul. La formule de calcul s’applique sur un coût horaire identique. Mais les cotisations sociales varient en fonction de ces deux formules. Ainsi, vous optez pour le calcul de vos cotisations sociales sur la base des salaires versés réellement ou sur la base forfaitaire du SMIC. Le mode de calcul des cotisations sociales est par défaut sur le salaire réel. Dans ce cas, le taux des cotisations patronales en 2011 est de 25,61% à 40,61 %. Dans ce mode de calcul, le salaire brut de base est plus important. Si vous avez opté avec l’accord de votre salarié pour une rémunération calculée sur la base forfaitaire du SMIC, vos charges patronales sont moins importantes que dans l’autre mode de calcul. La différence entre les taux globaux de cotisations en fonction des deux formules est d’environ 12 %. Dans le cas de salaire basé sur le forfait SMIC, la base brute de calcul des cotisations est moins élevée. L’inconvénient pour le salarié de ce mode de calcul est que votre employé bénéficie d’une protection sociale moins importante. Ainsi vous ne pouvez opter pour ce mode de calcul qu’avec l’accord de votre aide à domicile.
Si jusqu’au 31 décembre 2010 vous calculez la rémunération de votre aide à domicile sur la base des salaires réellement versés, vous ne pouvez pas opter à partir du 1er janvier 2011 à l’autre mode de calcul qu’avec l’autorisation écrite de votre salarié.

L’avantage fiscal que procure l’emploi d’une aide à domicile reste relativement identique.
Si  vous êtes actifs vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt comme jusqu’à maintenant. À partir de la déclaration faite en 2012, vous pourrez déduire du montant de vos impôts sur le revenu de 2011, 50 % des salaires et cotisations payées sur cette période après avoir déduit les aides diverses reçues par les organismes. Effectivement, les parents travaillant peuvent bénéficier jusqu’au six ans de leur enfant d’une aide de la caisse d’allocations familiales.
Si vous êtes seniors, âgés de plus de 70 ans, et vous employez une aide à domicile le taux de cotisation patronale bénéficie d’une exonération. Ainsi le taux de cotisations passe de 40,61 % à 12,51 % avec l’exonération. Cette exonération est applicable uniquement sur 65 heures déclarées par mois pour ceux ayant choisi le calcul des salaires sur la base forfaitaire. Cette exonération pour ceux  ayant opté pour le calcul des salaires réellement versés et plafonnés à 585 € bruts par mois. Si vous bénéficiez de l’allocation personnalisée d’autonomie, l’exonération est également applicable mais sans plafonnement. Au même titre que les employeurs actifs, les employeurs seniors bénéficient des mêmes avantages fiscaux. Au vu de ces réformes dépendant de la loi de finances de 2011, les employeurs seniors ont plus d’intérêt à choisir le salaire réel que la base forfaitaire.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.