Recherche personnalisée
Partagez:
 

Comment déclarer un enfant majeur aux services des impôts ?

Une fois que votre enfant a atteint l’âge de la majorité, ce dernier peut remplir individuellement une déclaration sur le

revenu. Mais, cela n’est pas obligatoire. Effectivement, dans certaines conditions, le jeune peut être rattaché encore pendant quelques années à la déclaration fiscale de ses parents.

Les 2 possibilités offertes à un jeune pour s’enregistrer d’un point de vue fiscal dépendent de ses revenus et de ceux de ses parents.
Ainsi, si le foyer parental aide financièrement leur enfant et que ce dernier remplit en mai une déclaration sur les revenus individuels, les parents auront la possibilité de déduire la pension qu’ils versent et ils perdent une demi-part. Le jeune devra déclarer le montant de cette dernière en tant que rentrée d’argent sur sa déclaration. Ceci est possible uniquement si le jeune est étudiant ou à la recherche d’un premier emploi stable.
Si les parents décident de rattacher leur enfant majeur à leur foyer fiscal, ce dernier doit être âgé de moins de 21 ans au 1er janvier de l’année fiscale ou moins de25 ans à la même date, s’il poursuit encore des études. Dans ce cas, les revenus perçus par le jeune doivent être déclarés.

Le choix du rattachement dépend énormément de l’imposition des parents.
Par exemple, dans un foyer fiscal comprenant 3 parts et avec un jeune majeur sans revenus, il est souvent plus avantageux que ce dernier soit rattaché à la déclaration de ses parents.
Effectivement, le fait de perdre une demi-part dans le calcul de l’imposition n’est pas comblé par le fait de réduire la pension alimentaire.
Si le jeune a travaillé une partie de l’année, il devra déclarer les salaires perçus. Une partie de ces revenus est exonérée. En fonction, du montant qu’il déclare, le jeune peut être en dessous du seuil d’imposition. Dans ce cas, il est souvent souhaitable de détacher le jeune du foyer fiscal de ses parents. Effectivement, ces derniers devront déclarer l’ensemble des revenus perçus au sein du foyer. Cela peut s’avérer nettement moins avantageux que la perte d’une demi-part.

En conclusion, lors du dépôt des déclarations sur les revenus, il est important de faire un calcul précis des deux possibilités pour l’enfant devenu majeur au cours de l’année écoulée.
Les services des impôts ne demandent pas de justificatif pour la pension versée à votre enfant pour un montant qui est fixé chaque année. Si ce montant vous semble trop faible, vous avez la possibilité de déduire le coût réel de l’aide financière apportée à votre enfant. Dans ce cas, vous devez justifier ces frais.
En général, en se basant sur une pension alimentaire non justifiable, il est plus intéressant de rattacher le jeune lorsqu’il n’a pas de revenus ou seulement une faible rémunération.
Et inversement, si le jeune perçoit un salaire et une pension alimentaire et qu’il n’a pas de charges, dans ce cas, il est préférable qu’il remplisse sa propre déclaration.
Le rattachement ou le détachement peut être avantageux une année et pas l’année suivante.
Tant que le jeune n’est pas indépendant financièrement, il est donc important de faire les deux simulations pour opter pour la déclaration la plus avantageuse.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.