Recherche personnalisée
Partagez:
 

L’assurance vie comme placement boursier

Comment puis-je faire fructifier des placements financiers ? Quelle est la différence entre une assurance vie, un compte titres et

un plan d’épargne en actions ?
Effectivement, de nombreux produits financiers peuvent accueillir vos envies de placement boursier. Mais la fiscalité, les frais et la gestion de ces derniers sont souvent différents d’un placement à l’autre.
L’assurance vie est un produit financier vous permettant de placer de l’argent. Avec ce type de produit, vous avez la possibilité de souscrire ce type de contrat avec comme unité de compte représentative de Sicav ou de fonds communs de placement. Vous avez la possibilité de souscrire ce type de contrat en choisissant plusieurs produits boursiers. En étant multisupport, ce type de placement vous permet de minimiser les risques de fluctuation boursière.
Dans un contrat d’assurance-vie, vous pouvez trouver différents produits boursiers comme les fonds d’action, les trackers, les obligations, les fonds d’obligations, les fonds en euros, les fonds monétaires, les fonds à promesses et différents supports immobiliers.
Ce type de placement répond à certaines lois de fiscalité. Ainsi votre contrat d’assurance-vie est imposable et l’organisme financier gérant ce dernier peut également vous prélever des frais.
Un des avantages de l’assurance-vie est de ne pas plafonner le montant ainsi que le nombre de versements effectués. Cependant, le dépôt de fonds sur ce produit financier est payant. Ainsi, il vous sera demandé jusqu’à 5 % par versement. Certains organismes financiers ne facturent pas l’alimentation de votre assurance vie.
Les établissements proposant ce type de produit peuvent également vous facturer des frais à chaque transaction sur ce placement. Ces frais n’excèdent pas 5 %. Tous les ans, vous devrez vous acquitter des frais de garde et des frais de gestion. Le montant de ces frais correspond à 0,5 à 1 % par an. Si vous avez des sommes arbitrées, les frais d’arbitrage vont de 1 à 5 %. Par contre lors du déblocage de vos fonds aucune somme ne vous sera prélevée. Comme tous les placements d’argent, l’assurance vie est soumise aux prélèvements sociaux. Actuellement, ces derniers sont de 13,5 %. Les prélèvements sociaux s’appliquent sur les gains de votre placement et non sur le capital déposé. Les bénéfices de ce type de placement sont imposables. Ainsi en fonction de la durée de votre contrat, les gains seront imposés de façon différents. Ainsi un contrat de moins de 4 ans aura un prélèvement forfaitaire libératoire de 35 %. Si le contrat a entre 4 et 8 ans, le taux passe à 15 %. Au-delà de la huitième année, le prélèvement sera de 7,5 % après un abattement de 4600 € par an. Vous avez la possibilité de prendre l’option d’imposition au barème progressif de l’impôt sur le revenu pour payer votre impôt sur les gains.
L’assurance-vie entre également dans le calcul de l’ISF pour sa valeur au 1er janvier.
Ce produit financier est souvent utilisé comme moyen de transmettre son capital. Effectivement, elle offre plusieurs avantages. Le premier concerne les abattements applicables lors de la transmission. Effectivement, ces derniers sont élevés puisqu’ils peuvent aller jusqu’à 152 500 € par bénéficiaire pour les sommes investies avant 70 ans. Lors de la souscription de ce placement, vous êtes libre de nommer les bénéficiaires de ce dernier en cas de décès.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2019 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.