Recherche personnalisée
Partagez:
 

Le « mal-logement » en France

En ce premier jour du mois de février pour la 17e fois, la Fondation Abbé Pierre publie son rapport annuel sur le mal-logement. Le constat est que 700 000 personnes ne possèdent pas de domicile personnel et que 130 000 personnes sont sans domicile. Ceux qui ont la chance d’avoir un toit ont été obligés pour l’obtenir de réduire la surface habitable souhaitée et de s’éloigner de leur lieu de travail.  Ce rapport montre que sur l’année 2011 un quart de la population à des difficultés à se loger. Sur un fond de crise économique, il est de plus en plus difficile de se loger. Le rapport mentionne qu’en France il existe un manque de logements dont le nombre est estimé entre 800 et 900 000.

Le parc locatif en France est détenu pour 80 % du marché par des privés. Ces derniers demandent de plus en plus de garanties avant de louer un logement ce qui implique une forte concurrence au niveau des postulants. Le parc de logement public est de son côté déjà surchargé de demandes.
Le contexte économique a aggravé ce problème de logement. Effectivement, sur les 10 dernières années, le loyer moyen du parc privé a augmenté de 47 % et celui du parc HLM de 29 % comme le constate l’INSEE. Les candidats à la location ont de leur côté des salaires qui n’augmentent pas.
Pour ceux désirant devenir propriétaires, le problème est encore plus important, car le prix des logements anciens a doublé en 10 ans.
On se trouve dans une situation où plus de 4 millions de ménages ont moins de 500 € pour vivre après le paiement de leur loyer.

Dans ce contexte de campagne électorale, la Fondation Abbé Pierre demande aux candidats aux élections présidentielles de réagir sur ce sujet. Elle met en avant une explosion des inégalités dans un contexte où les ressources financières sont précaires et que les situations familiales changent également avec de plus en plus de famille monoparentale.
Effectivement, le rapport annonce que 50 % du patrimoine immobilier est détenu par 10 % de la population la plus riche. Ainsi, on constate que dans la population dite « la plus pauvre » est passée de 47 % de propriétaires à 37 % sur les dernières années. Ce rapport montre que la population dite « la plus riche » a augmenté son patrimoine immobilier. Le rapport de la Fondation Abbé Pierre annonce que 3,6 millions de personnes sont sans logement ou mal-logées et que 5 millions des logés sont dans une fragilité de logement pour les années à venir.

La Fondation Abbé Pierre demande à ce qu’une nouvelle politique du logement soit instaurée. Elle demande à ce qu’un contrat social sur le logement soit signé. Ce dernier engagerait la création d’environ 500 000 logements par an avec 1 tiers en logements sociaux. Elle demande au gouvernement, mais également aux candidats à la présidentielle de s’engager sur une revalorisation des aides au logement. Elle souhaite également une stagnation des loyers. Elle espère que l’on permette au locataire d’avoir un recours si son loyer est supérieur au prix du marché.

 

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.