Recherche personnalisée
Partagez:
 

La solitude en France

En ce début d’été, la Fondation de France a divulgué les résultats de son enquête nationale sur la « Solitude ».  Cette

étude montre un accroissement de l’isolement national des Français depuis ces dernières années. Elle met également en évidence la difficulté de développer des relations sociales dans ce contexte de crise économique. Elle a été réalisée sur un panel de 2200 personnes majeures. Elles ont répondu à un questionnaire par téléphone suivi d’entretiens qualitatifs.

L’étude met en évidence que 4,8 millions de Français sont actuellement en isolement relationnel. Mais qu’est-ce que l’isolement relationnel? Ce dernier est constaté lorsqu’une personne n’a pu établir quatre contacts privés par mois en dehors du foyer familial.
Dans le cadre de cette étude, les différents réseaux de socialisation prise en compte sont la famille, les amis, le monde professionnel, le voisinage et les contacts possibles dans un milieu associatif ou au cours de la pratique d’activités de loisirs.
Ainsi, les chiffres annoncés montrent que sur l’ensemble des interviewés, pour l’année 2012, 11% des personnes n’ont aucun lien avec un des réseaux précédemment cités, 27% ont pu établir un seul contact, 32% ont établi des contacts dans 2 réseaux, 20% ont établi des contacts auprès de 3 réseaux et seulement 10% ont établi des contacts dans l’ensemble des réseaux.

La Fondation de France distingue la solitude objective et le ressenti des personnes interrogées. Ainsi, l’étude montre que 13% des Français éprouvent un sentiment qui les empêche d’établir des liens avec d’autres personnes.
L’isolement d’un individu est souvent consécutif à certains événements comme la rupture familiale. L’étude montre que c’est le cas pour 31% des cas. 13% des individus souffrant d’isolement se sont retrouvés seuls après une rupture avec les amis. La perte d’un emploi ou le manque de contacts avec le milieu professionnel est l’origine de 10% des cas d’isolement.

L’étude met en évidence un accroissement dans les grandes villes de cette solitude. Elle démontre que le travail n’est plus un facteur de socialisation. Ce constat montre que 27% des actifs n’établissent aucun lien avec leurs collègues. Ce manque de lien entre les collègues peut-être dû à la stabilité de l’emploi, mais également au travail en indépendant. Ainsi, la Fondation de France annonce que le pourcentage de personnes en situation d’isolement dépend de son type de contrat de travail. Elle constate que 9% des travailleurs indépendants souffrent de solitude. C’est également le cas pour 7% des gens employés en CDI. Le pourcentage de personnes isolées est plus important dans les contrats précaires comme les CDI ou l’intérim. Pour cette population, le taux est de 15%. Concernant les personnes actives sans sans-emploi, le pourcentage en situation d’isolement est de 8%.

Sur fond de crise économique française, les personnes interrogées montrent que les faibles revenus de certaines personnes sont une des causes de leur isolement. Ainsi, on constate que 38% des personnes ayant un revenu mensuel inférieur à 1000€ souffre d’isolement contre seulement 17% pour les personnes percevant mensuellement un salaire compris entre 1000 et 1500€.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2021 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.