Recherche personnalisée
Partagez:
 

Grippe A H1N1: prévention ou perte d’argent?

Photo: Eneas De Troya

La France, avec une population de plus de 62 millions d’habitants, n’a eu que 275 décès causées par cette grippe AH1N1. Pourtant, un épidémiologiste au nom d’Antoine Flahaut avait prédit jusqu’à 30 000 morts. Heureusement, cela ne s’est pas concrétisé! Doit-on se réjouir du nombre de morts quasiment risible du H1N1, comparée à celle de la grippe saisonnière qui est d’entre 1500 et 5000 morts chaque année?

Pourquoi la population mondiale a-t-elle eu tant de craintes envers la grippe A H1N1?

Depuis l’ère des temps, les pandémies ont toujours causé de grandes pertes au sein de la population mondiale. La dernière grande pandémie était terrible: la grippe espagnole. Une grippe nommée ainsi parce que l’Espagne avait avoué en être affectée, alors que les autres pays cachaient la vérité pour ne pas dévoiler leurs faiblesses. En effet, cette grippe s’appelle aussi la “grippe de 1918″. La grippe s’est répandue en pleine Première Guerre mondiale, ce qui a probablement amplifié le problème car elle se serait transportée avec les soldats de continent à continent. La science médicale n’était également pas de point pour contrer une grippe d’une telle agressivité. La pénicilline n’a été découverte qu’en 1928 et bien qu’elle ne soit pas un antiviral, elle aurait été un médicament de premier plan face à la prévention de complications qui autrement auraient pu causer la mort.

La grippe A H1N1 n’est-elle pas qu’une variante de la grippe saisonnière?

Pour l’instant, les chercheurs ne le savent pas encore. Le problème avec la grippe, c’est que l’on ne peut pas savoir avec certitude si elle peut se transformer en une variante virulente et mortelle. Ce sont également deux facteurs importants à lors de la création d’un vaccin. La grippe aviaire, par exemple, est très dangereuse et peut dans plusieurs cas devenir mortelle, mais elle n’est pas virulente. Par contraste, la grippe saisonnière, elle, est habituellement très virulente, mais n’est pas mortelle. Ceci dit, le problème reste toujours à savoir ce que la variante du virus peut faire, ce que l’on ne peut pas savoir avant qu’elle ne soit répandue.

Pourquoi l’OMS n’a-t-elle pas pu mieux prédire la virulence et la probabilité de mortalité de la grippe A H1N1?

Organisation Mondiale de la Santé est un organe de l’ONU à Genève qui s’occupe des problèmes de santé à l’échelle mondiale. Plusieurs gouvernements ont pris les informations et recommandations de l’OMS à propos du H1N1 pour trancher sur la décision d’un vaccin pour la population. Cependant, plusieurs détracteurs accusent maintenant les laboratoires pharmaceutiques d’avoir influencé l’OMS afin de vendre les vaccins. En effet, ces compagnies en ont beaucoup à gagner à faire du lobbying auprès de l’OMS et probablement d’autres compagnies.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.