Recherche personnalisée
Partagez:
 

La chasse à l’amiante

L’amiante a été beaucoup utilisé pendant une trentaine d’années après la Deuxième Guerre mondiale. Effectivement, ce matériau offrait des caractéristiques

très intéressantes pour les professionnels du bâtiment. Ainsi, on retrouve de l’amiante dans les canalisations, les plafonds, les toitures ou dans les poutres et poteaux. Mais on trouve également de l’amiante dans les éléments de décoration comme les dalles de sol souples, le mastic de vitrage ou encore dans les intérieurs de hottes d’ancienne génération.
Avec le recul, les autorités ont mis en évidence que l’amiante était un polluant qui provoque des maladies comme le cancer des poumons ou de la plèvre.

Lors de l’achat d’un logement, le vendeur a pour obligation de fournir un diagnostic de présence d’amiante. Vous avez également la possibilité de faire vérifier la présence d’amiante dans votre habitation en passant par un professionnel spécialisé. Ce dernier vous indique lors de l’examen de votre maison ou de votre appartement si vous êtes en présence d’amiante. Il détermine la présence d’amiante dit friable. Ce type d’amiante est le plus nocif, car les fibres d’amiante sont facilement libérées dans l’air. Cette catégorie est rarement présente dans les habitations individuelles. L’expert détermine également la présence d’amiante non friable. Ce type d’amiante est courant dans les maisons individuelles. La troisième catégorie d’amiante n’est détectable que lors de la destruction. Ainsi, le diagnostic indique la présence d’amiante friable et non friable. Il précise la dangerosité de ce matériau dans votre environnement. Les éléments contenant de l’amiante sont jugés dangereux lorsqu’ils sont endommagés, abimés ou mal entretenus.

Mais comment se débarrasser de l’amiante présent dans votre habitation ? Le désamiantage s’effectue en plusieurs étapes. Vous devez dans un premier temps faire appel à une entreprise certifiée Qualibat 1512 ou 151. Ce dernier a pour obligation de vous fournir un plan de retrait. L’élaboration de ce document est facturée par l’entreprise, son montant peut atteindre 700 €.
La première phase de désamiantage est le dépoussiérage. Cette phase consiste à enlever de l’espace contaminé tous les éléments non contaminés et transportables. Ensuite, l’endroit traité est placé en confinement statique. Ensuite, on teste que la pièce est bien étanche en introduisant de la fumée. Une fois, le test terminé, on extrait l’air grâce à des extracteurs munis de filtres. Ainsi, l’air est renouvelé. Une fois cette phase terminée, les éléments amiantes peuvent être enlevés.
Pour supprimer l’amiante, on peut utiliser l’eau. Cette méthode se nomme l’enlèvement à l’humide. Effectivement, afin d’extraire les matériaux dangereux, on les sature en eau. Les éléments contenant l’amiante sont enlevés, brossés puis aspirés. C’est la technique la plus utilisée dans les maisons individuelles. Dans les constructions industrielles, pour désamianter un lieu, on utilise la technique de l’encapsulage. Dans cette technique, on laisse les matériaux aimantés et on les recouvre d’un enduit étanche et siliconé.

Une fois le désamiantage terminé, le professionnel responsable de cette opération doit vous fournir un bordereau de suivi des déchets d’amiante et ainsi s’assurer que l’amiante extrait de votre habitation est introduit dans le circuit de retraitement imposé par la loi.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.