Recherche personnalisée
Partagez:
 

Le sel nuit-il à notre santé ?

Dans les différentes annonces faites sur les différents médias, on nous informe, ces dernières années, que manger trop gras et

trop salé n’est pas bon pour notre santé.

Cependant, nous avons besoin de sel dans notre alimentation. Comment utiliser le sel sans que ce dernier nuise à notre santé ?

 

Le sel est composé de deux éléments minéraux essentiels dans notre vie, le chlorure et le sodium. Ils jouent un rôle capital dans le bon fonctionnement de notre organisme que ce soit au niveau du système nerveux, de notre système sanguin ou de notre système digestif.
Notre besoin quotidien en sel est estimé à 2 g. Si l’on se nourrit sainement, cet apport est respecté.Sel de table Si notre organisme a besoin de sel pour être en bonne santé, une surconsommation de sel est néfaste pour ce dernier. Effectivement, l’Organisation mondiale de la santé pointe du doigt les excès de sel dans notre alimentation. Elle affirme que l’organisme d’une personne en bonne santé ne doit pas ingérer plus de 5 g de sel par jour. Hors, d’après différentes études, ces dernières montrent que la consommation en chlorure de sodium des Français dépasse cette tolérance. Effectivement, d’après ces études du comportement alimentaire, les apports moyens en sel sont de 8,4 g par jour par personne. Ces enquêtes montrent que seulement 18 % des femmes et 5 % des hommes absorbent par jour 6 g de cet élément minéral.
Les dernières études montrent que depuis 2000, en France, les individus ont diminué leur apport salé de 2 g par jour.

Les conséquences d’une alimentation trop salée sont graves. Effectivement, les études menées montrent l’impact direct de la consommation de sel sur des problèmes d’hypertension artérielle. Si le sel n’est pas le seul facteur de ce dérèglement sanguin, il y contribue fortement. Cette pathologie est lourde de conséquences. Ainsi, une enquête de l’INSERM montre que l’hypertension causée par une absorption abusive de sel provoque chaque année près de 75 000 accidents cardiovasculaires dont un tiers d’entre eux ont une issue fatale. La forte consommation de sel intervient directement sur la souplesse de nos artères. Mais les dégâts causés par le sel ne se résument pas uniquement aux problèmes cardiovasculaires. La forte consommation de chlorure de sodium a des effets néfastes sur le système rénal provoquant des dérèglements allant jusqu’à la décalcification. Effectivement, le surplus de sel est éliminé via les reins. En éliminant cet excès, l’organisme rejette également le calcium présent dans notre organisme. La perte de calcium entraîne des pathologies comme l’ostéoporose.
Des études mettent en évidence le rôle du sel sur la manifestation du cancer au niveau de l’estomac particulièrement. Effectivement, le sodium favorise les pathologies gastriques allant de la gastrite au cancer en passant par l’ulcère.

Comment limiter notre absorption de sel ? Le fait de ne pas resaler un plat est déjà un bon geste. Seulement, le sel est présent dans tous nos aliments. Par exemple, le pain est un aliment riche en sel. Ainsi, si on consomme 130 g de pain dans notre journée, nous avons absorbé un quart de notre ration quotidienne de sel. Il faut également se méfier de la charcuterie, des fromages ou des plats cuisinés qui sont les aliments les plus riches en sel. Pour limiter la consommation de chlorure de sodium, vous devez cuisiner vous-même vos plats et utiliser uniquement le sel de cuisson sans resaler au moment de servir.

Si le sel est important pour notre hygiène de vie, il doit être absorbé avec précaution.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2021 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.