Recherche personnalisée
Partagez:
 

Le tabagisme en France sur les 5 dernières années

Nous fêtons en ce 1er février 2012, les 5 ans de l’interdiction de fumer dans les lieux publics fermés. Cette

mesure avait pour objectif de protéger les non-fumeurs du tabagisme passif, les fumeurs et de rendre l’atmosphère moins enfumée. Quel est le bilan de cette mesure après une demi-décennie d’application.

D’après les différents observateurs, il semble que la mission de cette réglementation soit réussie. Ils ont constaté les effets dans les lieux publics dits conviviaux comme les restaurants, les bars… Effectivement, le changement d’atmosphère est totalement constatable. Ainsi, on évoque une baisse de 80 % de la pollution par les particules fines des endroits où la mesure est appliquée.
Mais, la mesure n’a eu aucun impact sur la consommation en tabac des Français. Effectivement, ces derniers sont encore nombreux à fumer malgré les hausses du paquet de cigarettes et cette réglementation. La France compte plus de fumeurs réguliers qu’il y a 5 ans. Si la mesure devait les protéger et donc les inciter à arrêter de fumer, cet objectif n’a pas été atteint.

Certains montrent du doigt le non-respect de la mesure interdisant de fumer dans les lieux publics. Ainsi, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) évoque en cette date anniversaire l’absence de contrôle concernant l’application de la mesure. Il indique que les infractions à cette interdiction sont de plus en plus nombreuses. Ainsi, il demande à ce que des contrôles soient mis en place pour contrôler l’application de cette mesure dans les entreprises et les lieux dits de convivialité. Il demande également que chaque infraction constatée soit sanctionnée. Pour ce comité, le nombre de fumeurs n’a pas changé, car la mesure n’a pas été appliquée partout.
Ainsi on constate que le nombre de personnes âgées de 18 à 75 ans fumant quotidiennement est passé de 28 % en 2005 à 30 % en 2010 d’après les chiffres de l’Institut National de prévention et d’éducation de la santé. La seule amélioration dans la consommation des fumeurs est le nombre de cigarettes fumées quotidiennement. Effectivement, ce nombre est passé de 15,3 en moyenne en 2005 contre 13,8 en 2010. Il semble que les Français fument plus que leurs voisins européens.

D’autres observateurs indiquent que la mesure avait pour mission de protéger le tabagisme passif et que cette dernière n’est pas totalement efficace. Effectivement, après avoir effectué un sondage auprès de non-fumeurs, 44 % des sondés indiquent avoir été exposés au tabac contre leur volonté sur les quais de gare, 32 % dans les cafés et brasseries et 20 % dans les transports en commun. Cette exposition aurait eu lieu sur les 6 derniers mois.

Il est important que le nombre de fumeurs diminue dans les années à venir. Effectivement, le tabagisme fait 15 fois plus de morts par an que les accidents de la route. Dans certains pays, le nombre de fumeurs par rapport à la population est en dessous de 20 %, voire 15 % pour certains pays. Le tabagisme est de nouveau au cœur de la politique de santé de notre pays.
Ainsi dans les jours à venir, un rapport doit être remis par un député. Ce document issu d’un groupe de travail indiquera la stratégie de lutte contre le tabac à moyen et à long terme.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.