Recherche personnalisée
Partagez:
 

Le Truvada pour lutter contre le sida

Mais qu’est-ce que le Truvada ?
Ce traitement repose sur l’association de deux antirétroviraux. Ce remède est déjà prescrit à des

personnes atteintes par le virus de l’immunodéficience humaine responsable de cette terrible maladie qu’est le sida. Ce traitement est cependant onéreux. Il faut compter entre 12 000 et 14 000$ par an la prise quotidienne de ce médicament.
Des études ont montré que le Truvada peut être efficace en prévention et ainsi lutter contre la propagation du sida. Ces études ont été menées entre juillet 2007 et décembre 2009 dans 6 pays comprenant entre autres le Brésil, l’Afrique du Sud et les États-Unis. Les résultats publiés ont démontré que les risques de contamination avaient diminué de 44% chez les hommes homosexuels qui prennent ce traitement tout en continuant à se protéger lors de leurs rapports sexuels. D’autres chiffres mettent en évidence une diminution de la contamination jusqu’à 75% chez les couples hétérosexuels dont l’un des deux partenaires était contaminé par le VIH.

En ce printemps 2012, après des années de recherche et de tests, un médicament est mis sur le marché par l’agence américaine des médicaments (FDA) pour prévenir des risques de sida.
Si cette avancée médicale est une lueur d’espoir pour combattre cette maladie, certaines associations redoutent que l’apparition de ce traitement entraîne un laxisme au niveau des comportements sexuels. Effectivement, ces organisations soulèvent le problème concernant les rapports sexuels en soulignant que ce traitement ne remplace en aucun cas le préservatif pour se protéger de la contamination. Le Truvada est un moyen complémentaire de prévenir la maladie.
De plus, ces différentes organisations s’interrogent sur le fait que le virus du sida pourrait muter et devenir résistant au Truvada. Elles soulignent également que l’efficacité de ce traitement repose sur une prise quotidienne sans oubli.

Lors du vote, au sein de la FDA, pour la commercialisation du Truvada, les 22 experts ont voté à la quasi-majorité soit 19 voix pour et 3 contre. Lors de ce vote, la population à traiter par ses remèdes a été également déterminée. Ainsi, 19 des experts de cette commission ont été favorables à la prescription de ce traitement aux hommes homosexuels zéro négatifs.
Le même résultat de votes a été également comptabilisé pour traiter les couples hétérosexuels dont l’un des partenaires est séropositif.
Concernant la commercialisation du Truvada aux personnes à risque du fait de leur activité sexuelle, seulement 12 experts se sont prononcés favorablement.
L’agence américaine des médicaments précise que cette avancée est très importante. Tous les ans, aux États-Unis, 50 000 nouveaux cas sont répertoriés. Il est donc important d’enrayer le développement de cette maladie.
De plus, dans la communauté homosexuelle, prescrire ce traitement pour les sujets ayant plus de 5 partenaires par an serait bénéfique. Effectivement, cela limiterait la propagation de la maladie et de ce fait diminuerait le coût de traitement des patients malades par le sida.
La FDA insiste sur le fait que la prise d’un comprimé par jour de Trudava ne supprime pas la protection lors de rapports sexuels.

 

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.