Recherche personnalisée
Partagez:
 

Qu’est-ce que l’E. Coli ?

 

Depuis quelques semaines certains pays d’Europe sont touchés par une infection due à l’E. Coli. Cette dénomination est le nom

commun donné à une bactérie présente dans la microflore digestive de l’homme et des espèces animales. Elle est utilisée comme indicateur de contamination fécale. Cependant, certaines souches de l’E. Coli sont pathogènes. C’est le cas de la souche EHEC qui sévit actuellement. Cette dernière est pathogène, car elle peut se fixer aux cellules intestinales et déclencher des troubles digestifs. De plus, elle est virulente. Elle peut produire des toxines qui peuvent être responsables de lésions au niveau du colon, des reins ou du cerveau chez les individus sensibles.
Les souches EHEC sont répertoriées en 2 catégories celles dites typiques et celles dites atypiques. La particularité de la première catégorie est qu’elle peut adhérer fortement aux cellules de la muqueuse intestinale de l’homme. La particularité de la deuxième catégorie est qu’elle libère une toxine et elle adhère à la muqueuse intestinale par un autre système d’adhésion que les souches typiques ce qui la rend difficile à combattre. La bactérie E. Coli dont on parle ces dernières semaines est dite atypique.

Quels sont les signes cliniques d’une infection à cette bactérie ?
Dans la plupart du temps, la contamination se manifeste par une diarrhée souvent accompagnée de sang. Le malade souffre de douleurs abdominales et parfois de vomissements. Entre 5 à 8 % des personnes touchées, au bout d’une semaine, la maladie peut évoluer vers un syndrome hémolytique et urémique dit SHU. Ce dernier est consécutif à une propagation de l’infection au niveau du système rénal. Cette complication peut avoir de graves conséquences notamment chez les jeunes enfants, âgés de moins de cinq ans, et chez les personnes âgées. Dans les cas de contamination les plus graves, le système nerveux central peut subir des lésions.

Comment l’homme peut être contaminé par cette souche ?
On constate que cette dernière est le plus souvent due à l’ingestion d’aliments d’origine animale contaminée. Effectivement, si vous mangez une nourriture contaminée et peu cuite, vous avez plus de risques d’être à votre tour infecté. Ce n’est pas le seul moyen pour attraper cette bactérie. Vous pouvez l’être en consommant des légumes crus qui auraient eux-mêmes été exposés lors d’un arrosage avec de l’eau contenant cette souche. Cette dernière peut être présente dans des végétaux peu acides et qui n’ont pas été suffisamment pasteurisés. Cela peut être le cas avec un jus de pomme. La contamination de l’homme se fait uniquement par ingestion de produits déjà contaminés.
L’E. Coli peut également être ingéré par l’homme lorsque l’on porte des mains souillées à sa bouche après avoir été en contact d’animaux porteurs ou avec leur défection. La transmission d’hommes à hommes est réalisée par contact avec les selles d’un malade. Vous pouvez également être contaminés lors d’une baignade si vous avez bu de l’eau infectée.
Pour limiter les vecteurs de contagion, il est donc conseillé de cuire suffisamment les aliments d’origine animale. Cette bactérie est détruite par la cuisson dont la température est d’au moins 65° C au cœur de l’aliment. Pour les légumes ou autres plantes aromatiques qui sont consommés crus, il est conseillé de les laver soigneusement et de les éplucher.

 
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*



 
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.