Titre Anorexie Boulimie: témoignages et experiences : vous pouvez tout dire!

Visiteur non enregistré

alors moi c'est Marryh j'ai déjà répondu à plusieurs sujets mais aujourd'hui j'ai décidé d

#1 2005-12-07 14:42

Bonjour!! alors moi c'est Marryh, j'ai déjà répondu à plusieurs sujets, mais aujourd'hui j'ai décidé d'en créer un spécialement réservé
Publicité
aux témoignages, à l'experience de chacune (et eventuellement chacun) de vous, pour avoir une connaissance plus vaste des différentes situations vécues, de la façon dont elles ont été vécues, mais aussi des difficultés qu'il vous a fallu surmonter,des relations qui en ont découlées avec vos familles, vos amis... De plus, j'aimerai (si, bien sur, vous en avez envie) établir une relation plus personnalisée avec vous, c'est à dire discuter en privé pour mieux en parler, alors n'hésitez pas à me laisser vos coordonnées de mail.
Je parlerai éventuellement de ma propre experience, et j'espere que j'aurai plusieurs réponses. je ne vous jugerai absolument pas, je voudrais juste que plusieurs experiences soient partagées!!
je vous remercie d'avance!!
⚠ Alerter
 
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Visiteur non enregistré

j'ai fais quelques centres la clinique des 3 cyprès où je suis restée 6 mois et l'espace a

#2 2005-12-07 15:09
ben moi j'étais anorexique de l'age de 14 ans jusqu'à mes 29 ans, je le suis devenue parce qu'au collège
Publicité
les autres sont assez méchants et me traitaient de boule alors j'ai fais une fixation puis un régime draconien qui m'a mené droit dans l'enfer. ma famille pensait que c'était pour "être une fille jolie comme les autres" donc maigreur = jolie pour eux. au bout de quelques années j'en ai vu de lourdes conséquences entre carences, des poignées de cheveux tombés, fracture à répétition, malaises puis passer dans le coma pendant 8 jours. mes amis ont été dgoutés de moi et se sont éloignés, ma famille a pas comprit et n'a pas voulu comprendre d'ailleurs. j'ai fais quelques centres, la clinique des 3 cyprès où je suis restée 6 mois et l'espace arthur où je suis restée 1 an et demi, j'ai craché et au final rien, aucun résultat, j'arrivais pas à manger alors je ne pouvais pas même téléphoner à mes proches, les fois où je faisais des éfforts meme infime soit ils (mais grands pour moi) j'ai vomi accidentellement, comme si mon propre corps me commandait, me disait "non je ne veux pas garder cette bouchée de courgette bouillie !" alors là c'était le drame, tous ces éfforts anéantis... enfin bref ça a été dur, je m'en suis sortie grâce à un voyage à l'ile de la réunion, je ne sais pas ça m'a fais un déclic, le paysage, l'ambiance, les gens etc... et j'ai recommencé à accepter de grossir un tout petit peu, puis un peu plus chaque jour (j'en avais grandement besoin il faut dire) et à enfin devenir une femme, une vraie.
maintenant j'ai 33 ans et je traverse toujours des périodes restrictives, en fait l'anorexie on le met dans un coin de nous même, toujours un peu là, je ne compte plus les calories de tout ce que je mange et je ne culpabilise pas non pls mais quand j'ai fais un écart le lendemain je me prive, c'est encore un petit peu ancrer mais quand je vois les traces que m'a laissé cete maladie je n'ai vraiment pas envie d'y retomber.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Puis j'ai fais connaissance avec une anorexique et au début j'avais la haine contre elle j

#3 2005-12-07 15:42

oui, je vois ce que tu a vécu...les gens exterieurs à l'anorexie, autrement dit les spéctateurs, en ont peur... lorsque
Publicité
moi même je ne connaissais pas cette maladie, je ne m'en souciais absolument pas, et bien je voyais les gens maigres d'une façon plutôt négative. Puis j'ai fais connaissance avec une anorexique, et au début, j'avais la haine contre elle, j'avais envie de la secouer! "mais pourkoi elle ne prend pas la peine d'ouvrir la bouche?!" ou encor "pourkoi elle est comme ca alors ke sa famille en souffre horriblement?!"...tant de questions ke je me posais...alors ca me faisait déprimer, donc au bout de quelques mois, je me suis dit "au lieu de refuser la maladie, je vais essayer de l'analyser, de la comprendre, de la maîtriser et de la cernée". alors j'ai acheté des boukins, des mémoires, j'ai été sur le net, j'ai dialogué avec l'anorexik ke j'avais rencontré, et au fur et à mesure, le maladie est devenue famillièje ne la regardais plus en ennemie, mais je la comprenais...je la comprenais peut-être un peu trop... à force de me bourrer le câne avec cette maladie, j'ai fait une chute dans celle-ci...j'ai commencé a avoir les mêmes réflexes, les memes pensées ke la plupart des anorexik, mais a un degré minime...bref, j'ai un peu chuté en 2 mois, j'ai perdu 8kg, mais a la rentrée, mes amis ont été choké alors ke moi je ne me rendais compte de rien...là, j'ai réalisé. mais je n'ai jamais voulu admettre ke j'avais mias un pied dedans juske aujourdui. là tout va bien...enfin, c'est un peu pareil ke pour toi ariane. De toute façon, l'anorexie est une de ces maladies ki laissent des séquelles: les filles ki en guérissent completement et définitivement sont rares...mais vraiment, je te soutiens, c'est merveilleux ke tu t'en soit en partie sortie, vraiment tu peux être fiere de toi... De mon coté, je me suis mise à etre constament attirée par les anorexik, a vouloir toujours plus les comprendre pour miex soutenir celle ke j'ai rencontré il y'a maintenant plus d'1 an. c'est la petite soeur de mon copain, elle a 14 ans et elle l'est depuis 1 an et demi. elle me considère comme se grande soeur, et vice versa. comment pourrais-je l'aider encor plus? comment t'as t'on aidé toi?merci arianne, réponds moi vite!!:)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

je pense bien que c'est difficile pour l'entourage qui nous aime même si je ne sias pas vr

#4 2005-12-08 12:44
comment l'aider...honnêtement juste par ta présence, ta disponibilité et ton écoute sans juger (attention je n'ai pas dis que tu jugeais...) parce que c'est chez elle que ça doit faire un déclic, un quelquechose que seule elle peut trouver sans peut être le savoir, je connais des filles que le déclic s'est produit quand elles avaient un copain qu'elles aimaient, d'autre parce qu'elles avaient prit un animal domestique, d'autres par passion d'un instrument de musique ou autre etc... c'est particulier à chacune moi ça a été le fameux voyage, de voir ces gens qui venaient vers moi sans me poser de question sur mon physique, sans avoir la curiosité de savoir ce que j'avais mais seulement pour moi, pour mon intérieur et tout est à peu près rentrer dans l'ordre petit à petit.
je pense bien que c'est difficile pour l'entourage qui nous aime même si je ne sias pas vraiment ce qu'ils ressentent je m'en doute mais quoi qu'il se passe je sai que la meilleure réaction qu'ils puissent avoir c'est de ne pas juger, ne pas forcer à nous faire manger, ne pas faire une fication dessus quand l'assiette est pleine à la fin des repas, juste laisser tranquille mais être présent, une visite, des coups de téléphones réguliers, des RDV etc même si la personne en face ça fait 5 fois qu'elle refuse, mais elle saura qu'on ne la laisse pas dans les oubliettes, qu'une personne pense à elle.
il n'y a que ça car la décision de voir un psy ou de se faire traiter c'est elle seule qui doit la prendre, peut être juste lui en parler une fois pour au cas où elle ne saurait pas que ça existe mais après sa décision lui appatient et elle reviendra de toutes les façons vers vous pour se confier, se changer un peu les idées etc..
tu as encore un comportement anorexique? car tu sais tu dis que toi c'est minime mais rien n'est minime, ça commence toujours par un repas, une pensée, une fausse idée et au fil des jours paf on se rend compte qu'il y a quelques mois c'était "minime" comme tu dis mais que maintenant tu es en plein dedans... je ne sais que te conseiller si tu refuses de voir un psy maintenant car ne serait ce qu'une pensée "d'anorexique" comme je dis c'est trop, puis tu pourrais faire le point sur ta vie, ton histoire.
allez courage et puis fais moi signe si tu le souhaites.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

merci bocou davoir répondu ca me soulage de pouvoir en discuter avec kelkun et je suis con

#5 2005-12-09 20:50
coucou!! merci bocou davoir répondu, ca me soulage de pouvoir en discuter avec kelkun, et je suis contente car tout ce ke tu ma conseillée de fair, c'est exactemen ce ke jai fai et ce ke je fai!!c'est peut-etre "grace" au fait ke moi meme jai eu kelke pensée anorexik, et donc c comme si je méttai mi dsz le "role" et ke je la comprenai...c'étai une sensation étrange, mai ki me faisai un peu peur, car les gen dise ke tan ke l'on est pa anorexik on ne pau pa comprendre, donc je me suis di, "puiske je compren ,c'est peut-etre parske j'en pren le chemin?" jai eu un peu peur mais mes ami et tou les autres mon secoué à temps...koike je ne sais pa si jen suis totalemen sortie. en fait, depui kelk temps, je pren la pillul, et donc je remange a peu prè correctemen, mais pendean mes regle, je ne la pren plu, et la, je retomb a moitié dedan...c'est assez étrange...un jour, au début de l'année, mes amis me disai ke javai vraimen maigri, il en parlai entre eux...alors j'ai pri un mirroir, je me suis regardée, et j'ai réelisé...j'ai eu tellemetn peur ke j'ai appelé mon copin, je lui ai di ke je voulai retrouvé mes fesse davan ,je voulai absolumen tt reprendre...le lendemin jai mangé, un peu a contre coeur, mai j'ai réussi a ingurgiter. sauf ke mon estoma na pa tro aprécié...il avai perdu l'abitude...ca a duré environ une semaine, je remangeai...mai aprè, tou mes effor se sont estompé...ce n'est ke lorske j'ai pri la pilul ke jai remangé un peu mieux.
merci bocou pour tes conseil, ca me rassur vraimen de voir ke tt ce ke j'ai fait été "bien", en + je l'ai fait instinctivemen, en y réfléchissan un peu quand meme.
Si ce n'est pas trop indiscret, ke fais-tu dans la vie? as-tu des enfants?
plus tard, je ferait de mon mieux pour ke les miens ne pensent pas à tout ca, car ca fait vraiment trop déprimé...dans mon experience, j'ai eu à la fois un point de vue externe à la maladie, et aussi un point de vue interna, ce ki me fait comprendre led deux aspect, c'est aussi ce ki m'aide a ne pas tomber plus "profond " dedans, puiske je sais exactemen ce ke l'entourage a une malade peut ressentir. merci bocou arianne!!:)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

j'ai 36 ans je suis infirmière dans une clinique psychiatrique et j'ai 2 enfants une de 11

#6 2005-12-10 16:26
c'est bien que tu ais réalisé avant, puis ton comportement BRAVO! je te dis bravo parce que je sais que bien souvent l'entourage laisse tomber par découragement, impuissance, ou même en pensant "c'est qu'un passage, elle veut qu'on s'intéresse plus à elle donc elle se fait remarquer comme elle peut" et tu n'as pas eu de telles réactions et je trouve ça tout à ton honneur, tu es une bonne amie et elle a bien de la chance ta copine.
j'ai 36 ans je suis infirmière dans une clinique psychiatrique et j'ai 2 enfants une de 11 ans et un de 8 ans, ma fille commence à faire attention à elle et à me demander quand on fait les magasins si ça la "boudine" pas comme elle me dit et jamais je lui dirais qu'elle a des rondeurs, je ne veux surtout pas qu'elle reproduise le même chemin que moi, elle est très bien comme elle est en plus. si un jour elle doit faire un régime dont elle aura besoin parce qu'elle sera vraiment forte ça sera surveiller de près et certainement pas un régime strict avec des légumes bouillis ou un quart d'une part...
allez je te laisse continue à soutenir ta copine.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

moi aussi plus tard quand j'aurais des enfants je ferai tout mon possible pour qu'ils ne s

#7 2005-12-11 20:58

:)moi aussi, plus tard, quand j'aurais des enfants, je ferai tout mon possible pour qu'ils ne se soucis pas de leur poids, car vraiment, c'est le genre de maladie qui fait trop souffrir...juste une petite question: tu es devenue infermière à cause de ton experience de l'anorexie ou parce-que tu as toujours voulus faire ca? moi je veux faire une fac de psychologie, j'aimerai vraiment aider les gens, car j'ai du mal à supporter l'impuissance face aux gens en detresse, et je voudrai faire retrouver le bonheur à ces personnes. je sais que cela risque d'être difficil, mais j'ai réussis à faire face à beaucoup de difficultés, notement par rapport à mon papa, et donc je pense être assez endurcie, bien que toujours relativement sensible...je suis contente, car tu as réussis à surmonter ta maladie, et aijourd'hui tu as construit quelque chose de merveilleux!! mai tu na pas parlé a tts enfants de ton ancien problème? ils pourraient s'en inquiéter...merci beaucoup de me parler je me sens moins seule
:)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

tu as quel à ge si ce n'est pas trop ind mes enfants savent que leur maman a eu des pr

#8 2005-12-17 12:40
désolée de ne pas répondre aussi rapidement mais j'ai pris bon nombres de mes gardes sur le mois de décembre donc je suis pas mal prise et j'ai une vie à faire tourner rond aussi.
disons que du jour où j'ai appris la maladie (cancer) d'une tante, mais elle a guérie, j'ai trouvé ça injuste et j'ai vu l'utilité des médecins en général alors je me suis dis que je voulais travailler dans le médical pour aider tous ces gens quel que soit la maladie. et c'est dévenu mon but, l'anorexie a surement jouer un grand rôle aussi où ça devenait finalement une évidence.
si tu veux intégrer une fac de psychologie alors tu y arriveras, seule ta volonté compte puisqu'elle entraine le travail, le sérieux, mets tout en oeuvre pour y arriver et tu y arriveras. les difficultés elles sont partout, différentes pour chacun mais si c'est ta voie ne te fais pas de soucis.
tu as quel âge si ce n'est pas trop indiscret?
mes enfants savent que leur maman a eu des problèmes avec al nourriture, que j'étais pas bien à cause de ça car ils voient les choses et ça les auraient plus frustrés qu'autre chose de le leur cacher mais je ne peux pas leur en parler comme je pourrais en parler avec un adulte, avec les même mots, enprofondeur, le pourquoi du comment car ils sont jeunes, ils savent le gros du problème disons mais toutes les petites chose à l'intérieur non mais s'ils me demandent un jour on en discutera bien tous les 3.
crois en toi et en ce que tu veux faire, car si toi tu n'y crois pas personne y croire pour toi.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

mon père est encor un enfant dans sa tête il a du mal a se gérer et se repose sur moi lors

#9 2005-12-18 09:22
:) coucou!! c'est vrai ke ca fait longtemps ke tu avais écrit, mais c'est totalement normale d'être occupé dans la vie! moi euh...j'ai 17ans, et je passe mon bac cette année. j'ai voulu intégrer une fac de psycho justement depuis ke j'essaye de faire de mon mieux pour soutenir ma petite "soeur". oui je suis encor jeune, j'espere cependant ke tu / vous (je ne sais plus du coup si je dois te/ vous tutoyer ou vouvoyer, je me sens génée:blush:) ne cesserez pas de discuter. donc ca doit être relativement dure de ne pas cacher votre ancien problème à vos enfants mais en même temps de leur expliquer ke ca n'a pas été fort pour vous avant... ce ki est "marrant", c'est ke vous avez fait un métier par rapport au fait ke votre tente ait été malade, et bien moi c'est la même chose. à vrai dire, j'ai une relation spéciale avec mon père ki fait ke je me suis fortement endurcie mentalement, j'ai vécu beaucoup de chose difficil. mon père est encor un enfant dans sa tête, il a du mal a se gérer et se repose sur moi lorskil ne va pas bien : je lui sers à moitié de psy, je suis plus forte ke lui mentalement et il pleur sur mon épaule...en contrepartie, moi, dès ke j'essaye de lui parler un peu de mes soucis, il me dit ke ca ne le regarde pas...bref, j'ai évolué dans un milieu ou le besion d'aide été constament présent...et puis j'ai une amie, c'est une fille ke j'ador0. au départ, on se fusillait du regard, puis on s'est rapprocher à cause de la mutilation : on s'est accroché l'une à l'autre. je m'en suis sortie la 1ere, et je l'ai carrément écouter, aider, et elle m'a toujours répété ke grâce à moi, elle a retrouvé la joie de vivre, elle avait elle aussi des problemes de nourritures, elle a été boulimik, ses parents lui disait kel ressemblait a une vache et du coup elle a commencé a manger en cachette, etc...bref, j'ai encor aider pas mal de personnes lorskel n'allaient pas bien, ce ki m'a poussé à me tourner vers ce milieu. moi aussi j'ai eu kelk soucis au niveau de la bouffe, mais aujourdui, tout est casiment rentré dans l'ordre! c'est bientôt noel! je suis contente...mais à mon avis, les miss ki ont des TCA vont l'être un peu moins!! et oui, c'est l'époque des longs repas de familles, avec tout ce kil ya de plus déplaisant à manger...mais courage!!ca va passer...merci a vous arianne d'être là...dois-je vous vouvoyer alors?^_^
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

à noêl les repas c'est l'enfer même pour moi qui ais retrouver la forme c'est le reour des

#10 2005-12-23 11:01
oh malheur continues de me tutoyer, c'était juste pour en savoir un peu plus sur toi, pas pour rompre le contact ou quoi que ce soit. il n'y a aucun souci et je ne suis pas une mamie..
ta situation avec ton père dure encore aujourd'hui? tu sias tu es sa fille, il est ton père et il est adulte alors n'inversons pas les rôles ! chacun sa place, il faut que ça cesse, tu ne peux pas prendre tous els malheurs des gens sur toi, c'est bien trop lourd à gérer, d'autant plus que tu empiles les problèmes des autres sur ton dos + les tiens. tu peux lui dire gentiement...
c'est beau ce que vous avez fait l'une pour l'autre, c'est ça la SOLIDARITE, s'aider mutuellement et je n'en vois plus beaucoup, t'es une fille super, t'iras loin dans la vie...mais ne portes pas le poids de ton père en plus, ça non ce n'est pas de la solidarité, c'est être TROP gentille et c'est pas bon non plus.
oh oui noêl... à noêl les repas c'est l'enfer même pour moi qui ais retrouver la forme, c'est le reour des vieux démons si je peux dire, mais je cuisine quand même des dizaines de plats, chaque envie des enfants est cuisiné puis c'est repas de famille même si je suis fachée obligé, noêl c'est tellement merveilleux, heureux, ils sont excités comme des puces en attendant demain minuit. je divague pardon.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

il m'a coupé ma phrase bref je disais accroches toi à tes buts remets les rôles en place e

#11 2005-12-23 11:03
il m'a coupé ma phrase, bref je disais accroches toi à tes buts, remets les rôles en place et gardes ton joli coeur généreux. je te fais de gros bisous et passes un joyeux noêl, un bon nouvel an, amuses toi bien et à bientot.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

c'est gentil oui avec mon papa c'est toujours comme ca je l'ai déjà poussé à aller voir l

#12 2005-12-23 12:19
:)c'est gentil!!! oui, avec mon papa c'est toujours comme ca, je l'ai déjà poussé à aller voir le psy, mais quand il accepte il me dit kil na pas d'argent, et la plupart du temps il refuse en me disant kil nen a pas besoin...mais bon, depuis ke je suis petite c'est comme ca, je m'y suis habituée...la seule chose à laquelle je ne m'habituerai pas c'est le s******...en fait, un soir il m'a appellé en me disant longuement kil en avait marre de la vie, kil n'avait plus rien à faire ici, kil nous aimait ma soeur et moi, mais kil n'en pouvait plus d'être là, ke sa vie ne rimait à rien...et il m'a dit "ne m'en veut pas, je suis désolé ma puce, mais je vais mourrir, j'en peux plus, là je vais le faire, je t'aime, je suis désolé, vraiment je vaux mourrir, t'en fais pas ca ira...etc", tout ca en pleurant, et depuis ce jour, dès kil déprime il m'appel, et j'ai peur...le soir ou il m'a dit kil allait se s******r, je lui ai parlé longuement. au début, je lui disait, vas-y, s****** toi, t'as koi d'autres comme conneries à me raconter? 'et à la fin, j'me suis mise à paniquée, j'ai réalisé ke si je ne faisais rien il le ferait peut-être vraiment, et là jme suis effondrée, heureusement mes amis étaient là, ils m'ont soutenu moralement, je les remercie encore aujourd'hui...et donc ce soir là, ca faisait 2mois ke je ne lui avais pas parlé, car quand ja l'avais vu 2 mois auparavant il nous avait menacé avec un couteau, il était bourré, et je l'ai viré de chez lui, on a eu peur kil prenne la voiture, mais j'avais retiré les clefs de sa poche...bref, des histoires dans ce genre j'en ai vécu des dizaines , et elles sont gravées à vie...
sinon, oui noel c'est génial, pour mes petites soeur, on voit leurs yeux ki brillent, elles sont toutes exitées!! je suis préssée moi aussi!! lol. en tout cas, je te souhaite aussi de très bonnes fêtes!! c'est koi tes nouvelles résolutions? moi je sais pas...avoir mon bac!!! et aussi être gentille avec mes petites soeurs...lol... bon, il va falloire ke je prépare mes affaires pour le week end!!! bonnes fêtes, à très bientôt!!
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Bref j'ai rechuté 3 mois àprès l'hospitalisation mais j'ai pu me reprendre en main grâce à

#13 2006-02-05 23:09
Moi c'est Isabelle j'ai37 ans aujourd'hui mai à 25ans ma vie à bien faillit s'arrêter.J'ai été anorexique de 1991à1996 je faisais34 kg pour 1.69m.j'ai été hospitalisé contre mon gré mais àprès une prise de sang en milieu hospitalier j'éétais prête à repartir àprès avoir vu un médecin qui me proposait l'hospitalisation que je refusais.Mais ils venaient d'avoir les résultats et LA ILS M'ONT PRISE ET MISE DS une chambre je n'avais plus le choix ils ne pouvaient plus me laisser sortir car je n'avais presque plus de potassium et lorsqu'ils m'ont fait un électrocardiogramme j'étais à peine à 40 p/m Donc ils n'avaient plus le droit de me laissser sortir je n'ai pas eu le choix et cela m'a certainement sauvé la vie je suis resté 10 j 24/24 avec une perfusion.+2 mois et demi d'hospi sans avoir le droit de même descendre les escaliers pendant 1mois. Bref j'ai rechuté 3 mois àprès l'hospitalisation mais j'ai pu me reprendre en main grâce à mon médecin traitant qui m'a fait confiance j'ai suivis un psy en externe + et surtout une diététicienne qui m'a réapprit à manger à me mettre en confiance avec la nouriture elleétait peut être plus psychologue que mon psy en fait.mon histoire est très longue je vous propose de me joindre par e meil
j'ai aujourd'hui 2 beaux enfants 3ans et 7ans j'ai toujours l'impression que cette maladie est par là pas en moi mais qu'elle peut peut être resurgir je fais très attention à mon poid mais pas la peur de grossir mais la peur de maigrir mais 2 grossessses m'ont fait plutot perdre un peu de poids MAIS JE NE SUIS PLUS ANOREXIQUE il faut que je mange beaucoup je trouve pour garder mon poids Bon j'arrête car je crois que je pourrais faire un livre de mon histoire J'espère que vous me répondrez par e meil car celà me fait du bien d'en parler ce doit être une thérapie pour moi
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai peur qu'elle fasse tout pour reprendre pour sortir au plus vite de l'hopital et pour

#14 2006-05-12 16:18
^_^Bonjour!!
Alors tout d'abord, désolée de n'avoir répondu plus tôt, mais j'ai décider d'abandonner ce genre de forum pour me sortir définitivement de ces problèmes de nourritures, et oublier le monde anorexique.
Cepandant, voyant qu'apparement je pouvais être utile, j'ai décidé de revenir et donc, je tombe sur votre message.
Apparement, ca ne fut pas une petite anorexie que vous avez vécu, c'est tout à fait logique que vous ayez encore des séquelles.
La vie est quelque chose de précieux...surtout ne pas s'en détacher!
je ne peux ralonger mon message, cependant, je reviendrai voire si vous voulez que nous approfondissions le sujet, ce qui me ferai plaisirs.
Ma "petite soeur" est actuellement hospitalisée pour la seconde fois à l'hopital Robert Debray, elle y est depuis...plus d'un mois et demi. Les médecins ne la laisseront sortir qu'à 40kg, elle y est rentrée avec 31kg, et là, elle a grimpé à une vitesse extravagante car elle est à 37.5.
J'aimerai en parler si vous le désirez. J'ai peur qu'elle fasse tout pour reprendre pour sortir au plus vite de l'hopital et pour reperdre de plus belle, même si elle restera suivit dès sa sortie.
merci:)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je vois que ta soeur remonte la pente c'est déjà bien.Mais il est vrai que c'est la sortie

#15 2006-05-12 22:42
Bonjour, Je vois que ta soeur remonte la pente c'est déjà bien.Mais il est vrai que c'est la sortie d'hopital qu'il faut faire attention ce n'est pas pour te faire peur mais moi c'est exactement ce qu'il m'est arrivé il y a plus de 10 ans maintenant dès que j'ai compris qu'ils ne me lacheraient pas les baskets tant que je ne serai pas à un certain poid et bien j'ai grossi très vite à l'hopital et je n'attendais qu'une chose c'était de sortir pour maigrir à nouveau il faut dire que je n'étais pas suivie psychologiquement dans cet hôpital j'ai été hospitalisé en juillet donc les médecins avaient bien d'autres choses à penser j'ai vu pour la 1 ère fois la psy la veille de sortir.Je devais retourner la voir toutes les 2 semaines mais j'ai vite arrêter de la voir c'est très facile d'annuler un rendez-vous puis tout arrêter complètement surtout lorsque on est majeur.Mais 3 mois plus tard j'étais au point de départ. Je crois que pour s'en sortir il faut surtout le vouloir très fort et avoir un déclic qui nous permette de nous en sortir.
J'espère que pour ta soeur cà ne se passera pas comme celà il faudra peut être bien surveiller si elle voit son psy ou non.Mais la maladie est mieux connue aujourd'hui qu'il y a 10 ans.Cette maladie se trouve trouve dans la tête avant l'estomac et ce qu'on y met dedans. Moi ce que je reproche à l'hôpital ou j'étais ils ne m'ont pas soigné le psychologique du tout et c'est par là qu'(il faut commencer d'après moi, juste àprès le vital comme c'était le cas pour moi.
Ensuite les séquelles il y en a il faut le savoir des séquelles auqu'elles on ne pense pas mais pour mon cas même après ma reprise de poid normale mes règles ne sont pas revenues il ma fallut un traitement de 18 mois pour avoir mes enfants chose à laquelle on ne pense pas mais se sont des conséquences de l'anorexie et j'en passe.
Je suis ravie d'avoir discuté avec vous merci pour votre message et bon courage pour votre petite soeur . Abientot
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

D'une part elle est celle qui se tient le mieux à ce régime d'autre part elle est la seule

#16 2011-07-28 17:12
Bah... moi je suis en plein dedans, qui plus est avec 3 copines... Le problème c'est que chacune "alimente" la "folie restrictive" des autres. Trois d'entre nous avons déjà fait des séjours en centre psychiatrique pour adolescente (nous nous echelonnons entre 14 et 16 ans éet demi. Je suis la plus vielle.) Mais pour d'autre raisons (scarificatons, toxicomanie, fugue, TS.) La dernière, qui n'a jamais été internée est à mes yeux la plus préoccupante. D'une part elle est celle qui se tient le mieux à ce régime, d'autre part elle est la seule à vraiment se trouver grosse (tandis que les moi et les deux autres cherchons seulement un moyen de contrôler. Nous savons toutes les trois que nous sommes déjà bien fine, mais on aime la maigreur... sans excès, dirons-nous). Cette fille refuse l'aide, se fait vomir, jeûn (surtout en période de ramadan, sous une chaleur atroce en tunisie!). Je l'ai amenée à la maison de solenn où je suis suivie. elle y à fait trois rendez-vous. Pour moi, la dépréssion qui accompagne sa dysmorphophobie est grave, bien qu'elle cherche à la dissimuler (ce qui ne marche pas avec moi, c'est ma meilleure amie). Elle est la seule des 4 à avoir commencer un simple régime parce qu'elle était un peu boulotte. (nous étions déjà fine à l'origine pour les autres). Ses parents, de plus, sont dans un déni total et lui sommes d'être parfaite. Je crains alors que jamais ses parents ne réagissent autrement qu'en la gavant de force, et qu'elle ne soit pas hospitalisée avant d'être dans un êtat très grave. Ce que je préfère éviter. Les trois autres avons des psy, nous faisons des régime sans jeûn, on prend soin de soi, on choisi des fringues, on voit régulierement des médecins, on complete nos carences... elle va droit dans le mur, seule. Je veux l'aider.
Aidez-moi à la convaincre! je ne sais pas quoi faire. D'autant qu'elle m'accuserai de "la trahir" si je la "dénonçais" à ses parents, ou à des médecins... En esperant avoir été assez claire, merci d'avance...
⚠ Alerter
 
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Discussions populaires
Fichiers uploadés par les usagers dans cette section:
Discussions populaires
- Aucune inscription requise pour écrire!
- Recevez une alerte email du forum si quelqu'un répond à votre discussion
Écrire nouveau message
Enregistrez-vous ici(facultatif) pour
• Pas de code de sécurité • Cacher la pub • Avoir crédibilité • Protéger votre pseudo • Ajouter image avatar • Pouvoir voter/aimer
Barre décoration
Cette discussion est fermée.
Cliquez sur le bouton vert Êcrire Nouveau Message pour créer une nouvelle discussion.
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.