1 2

Titre Couple Amour: separation non desiree cherche simplement temoignag

Visiteur non enregistré

Je suis dans cette situation actuellement et je me demande si je me fait des illusions ou

#1 2005-11-23 19:04
Je cherche simplement des temoignages de personnes ayant ete sur le point de se separer de leur epoux(ses) mais qui
Publicité
finalement ont decide de rester ensemble.
Je suis dans cette situation actuellement et je me demande si je me fait des illusions ou si il est possible de recoller les morceaux, meme quand tout parait perdu car mon mari a l'air tres sur de lui dans sa decision de nous separer, mais moi pas du tout.
Merci de vos conseils et soutien.
E.
⚠ Alerter
 
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Visiteur non enregistré

Je suis dans cette situation j'ai persisté depuis plus de 4 mois maintenant j'ai tout tent

#2 2005-12-15 05:11
Je suis dans cette situation, j'ai persisté depuis plus de 4 mois maintenant, j'ai tout tenté pour lui parler, le
Publicité
comprendre, le respecter, j'ai fait des changements, et là enfin, nous progression et il se rapproche.
Oui, tout est possible si nous y croyons, et là il commence à m'en remercier et à faire lui aussi des efforts. J'ai bon espoir. Pas facile, mais quand on y croit, c'est possible.
Pourtant, il était très clair dans son désir de séparation, il voulait la garde de notre enfant et vendre la maison.
Bon courage à vous.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Il dit qu'il a rencontré une jeunette de 26 ans et qu'il en est fou amoureux. Je lui ai de

#3 2006-07-10 16:21
Je suis un peu dans ton cas. Après 21 ans de vie commune et 2 enfants, voilà que monsieur me
Publicité
quitte cela fait une semaine. Il dit qu'il a rencontré une jeunette de 26 ans et qu'il en est fou amoureux. A ce sujet, j'ai de gros doutes car de rage, je lui ai donné toutes ces affaires et voilà ty pas qu'elles sont toujours dans son coffre de voiture. Il est à la maison depuis 2 jours. Je lui ai demandé ce qu'il attendait de moi et là, blocage, impossible d'avoir une réponse claire car il me dit qu'il ne peut pas me répondre. Il voit un psychologue mais pour quelle raison ? Quand je lui demande où il crèche, il est imcapable de me répondre. Il me dit qu'il ne vit pas chez elle. Est-ce que cette relation existe vraiment où je crois qu'il cherche à se rassurer et penser qu'il peut toujours plaire. Il a 42 ans et est antillais. Il ne fait pas son age c'est vrai mais qu'il assume ces 42 ans. Entre nous c'était plutôt froid depuis pas mal de temps, un manque de dialogue de ma part car chaque fois que l'on discutais, il voulait toujours avoir raison donc moi ça ma bloqué et qui dit bloqué dit plus beaucoup de sexe. Il s'est mis à sortir très souvent chaque semaine et j'ai découvert qu'il se stationnait toujours au même endroit. Il ne se rend pas compte que cette fille (collègue) n'est avec lui que pour le cul, le fric et l'augmentation car il est responsable adjoint dans une société financière. Je lui ai promis d'arranger tout ça en retrouvant la vie que nous avions avant mais toujours aucune réponse. Je l'aime énormément et les enfants sont taumatisés. Je suis malheureuse et pleure depuis une semaine. Il est complètement insensible à tout ce que je ressens. Il me dit qu'il me comprend mais je doute. Quoi faire pour qu'il revienne vers nous ? Car je suis sûre qu'il ne sait pas où il en est. Résultat, 4 personnes malheureuse dans l'affaire. Que pourriez-vous me conseiller ?
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je dirais que malgré les blessures il faut essayer d'entendre l'autre ses besoins et d'ess

#4 2006-07-10 19:53
Je ne sais pas trop quoi vous conseiller... Ici, il avance, recule, avance... la progression est en dents de scie, difficile de se positionner dans tout ça. Ce que j'ai découvert, c'est que nous traversons plusieurs crises et tout se gère en même temps. Nous sommes envahi de beaucoup de stress et d'épuisement, tout comme vous la communication et la sexualité avait dérapé.
Tout son passé a refait surface et avec l'épuisement, la crise de la quarantaine, de grandes remises en question se font et il ne perçoit pas toujours positivement ou clairement les choses...
Je nage en pleine incertitude depuis un an maintenant, et je dirais que les choses ont évoluées de 40 %, le processus est très long. L'amour est une longue patience...
Ce qui m'aide moi, c'est que je vois sous les yeux un homme souffrant, donc je me dis que c'est temporaire. Parfois j'en doute, parfois j'avance confiante et sereine. Il faut essayer de miser le plus possible sur ce qui vous fait du bien, et tenter de vous éloigner le plus possible des situations qui vous nuisent. J'essaie aussi de me centrer sur moi et le petit au lieu de travailler sur lui ou sur les choses que je n'ai pas de pouvoir. Je travaille à ne pas envenimer les choses et à garder mon calme.
Je dirais que malgré les blessures, il faut essayer d'entendre l'autre, ses besoins et d'essayer de faire le lien avec où tout ça à commencé... En comprenant comment on en est arrivé là, on comprend mieux comment en sortir, mais c'est lourd d'émotion, c'est un long processus et malheureusement se sont les enfants qui sont coincés dans tout ça.
Mais ce n'est pas évident au quotidien. Peut-être nous pourrions échanger ici et essayer de mieux comprendre comment traverser cette dure période.
Bon courage à vous.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Maintenant bien sûr je n'ai pas pu accepter la séparation instantanément et je ne souhaite

#5 2006-07-11 00:33
Bonjour!
que de temps c'est écoulé depuis cette main tendue. J'étais en fait très désorientée, et désespérée de trouver de l'aide. Malheureusement dans mon cas, au contraire de celui d'Océane, les choses ne se sont pas arrangées.
Celà fait donc maintenant presque 7 mois que nous sommes physiquement séparés. Mon mari n'avait pas de personne, plus jeune ou non, vers qui tourner son manque de tout dans notre relation, et je pense que cela a largement contribué à la rigidité de sa décision, puisque ça venait de son mal être et non pas d'une illusion de bonheur extérieur.
Je ne vais pas vous mentir, ceci à été une période très noire de ma vie, et j'en porterai sans doute toujours les sequelles au fond de mon coeur. Mais il est important de prendre de la perspective, j'ai réalisé que à moi aussi il me manquait beaucoup dans cette relation, que j'avais effacé le 'je' de mon vocabulaire au profit du 'nous', je ne savais plus exister sans lui et être indépendante.
Maintenant, presque 10 mois après ce jour de septembre ou il m'a dit que c'était fini, j'ai reconstruit ma personne, et même si je suis toujours fragile, j'ai apris à aimer cette solitude nouvelle, à aimer les projets faits seule.
Maintenant, bien sûr je n'ai pas pu accepter la séparation instantanément, et je ne souhaite pas que dans votre cas elle perdure, seulement il faut garder dans votre perspective la possibilité qu'il ne reviendra pas, malgré l'absurdité de sa décision à vos yeux au jour d'aujourd'hui, et même s'il ne sait vraiment pas où il en est.
Quant à quoi faire pour qu'il ne décide pas de partir pour de bon, je pense qu'un bon début est de le laisser faire ce qu'il pense devoir faire maintenant et de peut-être lui dire clairement que vous êtes prête à écouter ses griefs et que vous souhaitez que les choses changent, afin qu'il soit conscient de votre désir. Le pire consistant je crois à le harceler et essayer par tous les moyens de le faire revenir.
J'espère avoir au moins pu vous apporter un peu de soutien et je reste à votre disposition si vous souhaitez une oreille neutre pour vous écouter. Je ne peux que vous encouragez à voir un psychologue, ça m'a énormément aidé à faire la part des choses et à voir que cet échec n'était qu'une étape de ma vie. Je finirais en vous disant que quoi qu'il arrive, tenez bon car il y a de la lumière au bout du tunnel, j'ai personnelement trouvé un homme formidable et nous sommes très heureux ensembles aujourd'hui.
Je vous souhaite tout le courage du monde,
n'h´sitez à me contacter directement à l'adresse email suivante :


bien à vous,
Eglantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Bon mon adresse email est automatiquement filtrée vou néanmoins communiquez avec moi au t

#6 2006-07-11 00:35
Bon mon adresse email est automatiquement filtrée, vou pouvez néanmoins communiquez avec moi au travers du forum.
Encore une fois bon courage!!
Eglantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai tant envie d'une nouvelle vie et lui ne bouge pas il ne sait pas s'il ressent quelque

#7 2006-07-11 04:11
Les choses ne se sont pas arrangées et même je me demande s'il est bon et sain de m'archarner ainsi alors que lui ne fait pas trop d'efforts... Je pense de plus en plus à la séparation (il le mériterait tellement) mais en même temps je ne parviens pas à le faire car j'ai sous mes yeux un homme souffrant... Je suis convaincue que son état est temporaire, mais combien de temps ce cirque durera...? Pendant ce temps mon fils et moi en souffrons. Mais je suis piégée, car si je le laisse nous souffrirons aussi... Car alors j'aurai toujours cet homme sous mon regard et l'échec, et je devrai toujours devoir vivre en ayant la culpabilité d'avoir retiré à mon fils une vie de qualité comme il mériterait... C'est une lourde décision...
Je me sens lâche d'abandonner, mais je suis si épuisée... J'ai tant envie d'une nouvelle vie et lui ne bouge pas, il ne sait pas s'il ressent quelque chose pour moi ou non dit-il puisqu'il est épuisé. Il doit penser à lui d'abord et régler son passé avant d'être disponible pour notre relation. Il ne veut pas nous perdre, mais il ne s'investit pas non plus pour que les choses s'améliorent. Des jours il dit vouloir et on le voit faire des tas d'efforts, d'autres jours il dit s'en ficher et qu'on serait mieux sans lieu et qu'il a besoin d'être seul. Et moi j'en ai marre de toutes ces conneries...
Je suis épuisée, je n'ai tellement plus de force de me battre ainsi pour si peu... La peur m'anime à chaque instant, je ne sais plus réfléchir, cela m'absorbe complètement depuis un an...
En fait j'ai besoin d'aide. Les choses doivent changer mais rien ne bouge (enfin, si peu...) et nous nous enfonçons...
C'est une histoire bien longue et compliquée et je n'y vois plus clair... Quelqu'un a déjà vécu une crise terrible dans le couple pour parvenir à la surmonter ? Ou est-ce qu'un vase qu'on tente de recoller demeure toujours fragile ?
Je me pose des tas de questions... Tant d'amour pour finalement devenir si compliqué... Un vrai cauchemars...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je explique ça un nouveau message si m'aider à y voir clair j'en aurais besoin.

#8 2006-07-11 18:03
Je vous explique tout ça dans un nouveau message, si vous pouvez m'aider à y voir clair, j'en aurais besoin... Merci.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je suis satisfaite du choix que j'ai fait d'arrêter de lutter car j'ai dû finir par penser

#9 2006-07-11 23:14
Chère Océanne,
vous évoquez votre lassitude face à son manque d'enthousiasme et votre désir d'arrêter de lutter malgré votre volonté de donner à votre enfant ce qu'il mérite de mieux.
je pense que votre limite d'épuisement n'appartient qu'à vous, si vous vous sentez face à un mur, pourquoi ne pas prendre un break? peut-être une séparation peut vous aidez l'un comme l'autre à faire le point. Votre enfant souffre déjà de vous voir vous déchirer, un temps de réflection pourrait tous vous soulager.
Bien sûr ne lâcher pas si vous pensez toujours avoir la moindre ressource en vous pour continuer.
Je suis satisfaite du choix que j'ai fait d'arrêter de lutter, car j'ai dû finir par penser à moi, car je souffrais.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour vos décisions à venir. Peut-être que voir un psychologue pourrait vous être bénéfique, en tout cas celà m'a beaucoup aidée à voir dans quelle direction je devais avancer, dans mon intérêt comme dans le sien.
Je reste à votre écoute si vous avez besoin d'une oreille!
Églantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Mais comment faire pour voir grandir désormais sont enfant que la moitié du temps Comment

#10 2006-07-12 00:35
Mais comment choisir quand une issue ou l'autre en portera de lourdes conséquences ? Bon, je n'ai plus de choix maintenant: la séparation s'amorce...
Mais comment faire pour voir grandir désormais sont enfant que la moitié du temps ? Comment accepter que désormais, ce temps qu'il devrait avoir avec sa maman il le passera avec une autre femme éventuellement ?
Comment accepter qu'on voulait une vie de qualité pour son enfant, de la stabilité, et que nous sommes contraint à lui donner le contraire ? Comment être motivé à aller de l'avant dans de pareilles situations ?
Comment poursuivre sachant que notre enfant recevra moins que ce qu'il mérite et qu'il aurait dû avoir ?
Comment continuer à lui donner de la qualité malgré tout ce chavirement ?
Comment ne pas rager devant autant d'impuissance ?
Par où commence-t-on pour se créer une nouvelle vie ?
Comment gérer les menaces et le contrôle du père ?
La tête va m'éclater tant il y a de questions et de peurs, et d'incertitudes.
Heureusement, c'est plus facile car je n'aime plus l'homme qu'il est devenu. Mais j'ai tant de mal à perdre tout ce qui entoure cette perte...
Comme la vie est cruelle parfois.. une erreur et hop ! il faut payer la facture ! L'épuisement est meutrière et j'ignorais à quel point elle pouvait avoir du pouvoir. Faut se méfier des déséquilibres...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Quand j'ai enfin pu prendre la décision de laisser tomber j'ai réalisé que la boîte qui me

#11 2006-07-12 02:46
Océanne
C'est encore moi. Je sais c'est terriblement difficile de repartir de l'avant, mais je peux te promettre une chose, c'est que lorsque tu auras pris ta décision, avec toutes ses conséquences, quant au fond de ton coeur tu sentiras ce pincement, ce déchirement, que tu tournes la page consciemment et non pas car tu es victime d'une situation, alors tu pouras commencer à respirer à nouveau, et voir le côté positif, et à avancer.
Quand j'ai enfin pu prendre la décision de laisser tomber, j'ai réalisé que la boîte qui me retenait prisonnière et bouchait mon horizon sur toutes ses faces, n'était en fait qu'une boîte en carton, et ainsi j'ai déchirés tous les côtés d'un coup.
Je sais que l'avenir te parait sombre et maudis maintenant, mais moi aussi j'ai tout perdu en quittant mon mari; mon domicile, mon standard de vie (il était le seul à bosser), le droit de vivre dans son pays (USA), mes études.
Mais j'en suis revenue.
J'ai du retourner chez mes parents, me sentant une étrangère dans mon propre pays (France), sans diplôme reconnu en France au delà de BAC+2 alors que je suis étudiante depuis 8 ans...
Et surtout avec ce terrible sentiment d'échec et de rejet. Comme si tout ce que j'avait cru et vécu durant ces 5 dernières années était caduc!! Une grosse farce en somme...
La route à paver sera longue et tu sentiras le poid de chaque pierre que tu scelleras, mais avec chacune d'elles tu sentiras aussi le poid de ta souffrance te quitter petit à petit.
D'un point de vue pratique, renseignes-toi pour connaitre tes droits financiers. As-tu le droit de garder la maison (si tu es mariée, as-tu un contrat de mariage, quels sont tes droits même si la maison est à son nom, par défaut comme elle a été achetée durant votre union est-elle à moitié à toi, etc... Peut-être peux-tu trouver un service d'aide légale peu honéreux ou gratuit auprès des services sociaux près de chez toi?).
Ca peut sonner cruel mais joue du fait qu'il à été le premier à vouloir la séparation. Même si dans un deuxième temps vous pouvez avoir une bonne relation, pour l'instant pense à vous protéger toi et ton enfant, et en tout cas ne quitte pas le logement conjugal avant de connaître tes droits (surtout que tu dépeinds son comportement comme irrationnel).
C'est dur de ne pas pouvoir aller de l'avant quant on a finalement pris sa décision, mais il faut faire les choses bien. J'ai moi même dû rester sur place trois mois de plus que ce que j'avais prévu pour régler ces histoires-là.
Regardes aussi les aides gouvernementales que tu peux toucher dans ton cas seule avec ton enfant, en nature (apartement, coupons de nourriture, etc...) comme en liquide.
Quand à ton petit, continue à passer de bons moments avec lui, quand ca ne va pas pense à lui et qu'il a besoin de toi, focalise ta douleur à limiter la sienne.
Pleurer et écrire m'ont beaucoup aidé, faire face à la douleur est bien plus efficace je crois que l'ignorer. J'ai notamment écris beaucoup de lettre de griefs contre mon mari, jamais il ne les lira mais quel soulagement de mettre des mots sur toute cette haine refoulée pour la "bonne cause" alors qu'au final ça a raté. Même s'il ne reconnait jamais ses torts, toi au moins tu les auras énumérés, catalogués en somme.
Personnellement ca m'a permis de prendre beaucoup de recul.
Voir un psy m'a aussi aidé, tu peux aussi demander aux services sociaux locaux une liste de psys gratuits ou peu chers, si elle existe.
Une des choses les plus difficiles a été d'accepter l'énorme changement que la séparation me réservait. J'ai du dire adieu à l'apartement de mes rêves, qui avait tous les conforts, et avec lui à mes illusions de mariage parfait et de vie toute tracée, j'ai du accepter de remettre en question 100 pourcent de ce en quoi consistait ma vie et mon quotidien depuis les 5 dernières années. Ca été très dur, je pleurais rien que de penser à quitter ce confort matériel, à devoir réinventer mes rêves et mes attentes, à voir tout ce vers quoi j'avais dirigé mes efforts pour semble t-il rien, comme si le tapis avait été tiré d'en dessous mes pieds.
J'avais l'impression de ne plus être, d'avoir une tempête au creux de l'estomac, de mourir à chaque seconde. Mon salut à été la fac, y aller chaque jour m'a donné un but concret au jour le jour, un échapatoire à l'enfer.
Peut-être peux-tu trouver quelquechose à faire à temps partiel, du bénévolat ou un job. Même si ce n'est que qq heures ici et là. Peut-être une activité qui peu inclure ton enfant comme un groupe de femmes seules avec des enfants?
C'est dur de laisser tomber la vision idéale des choses telle que tu voulais qu'elle soit pour ton enfant, mais rappelles-toi que les autres solutions même si elles ne te paraissent pas idéales, comportent aussi des avantages.
Je connais aussi la douleur que de l'imaginer aimant une autre, car on se sent si profondément rejetée, surtout après avoir tant travaillé pour que ca reparte. Mais toutes ces choses négatives ne doivent pas arrêter ton chemin vers le nouveau toi et ta nouvelle vie.
Probablement ton enfant connaîtra beau père, belle mère et même, les enfants de ceux-ci au sein de familles recomposées, mais est-ce si terrible d'être exposé à la diversité du monde? Bien sûr je comprend ta frustration quand au fait qu'une autre femme que toi joueras peut-être un rôle dans sa vie, mais tu resteras sa mère, d'autant que la garde partagée ne veut pas forcément dire qu'il ne sera avec toi que 50% du temps. Et puis je pense que ce dont tout enfant à besoin au-delà d'un confort financier et d'un foyer traditionnel, est de l'amour, ce dont d'après ta description ton coeur est rempli pour ton bout de chou.
Pour finir je te dirais ceci, il n'y a pas d'échappatoire, aucune solution ne sera parfaite, mais pour autant aucune n'est fondamentalement 100% mauvaise, essaye de voir le verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide!!
Aujourd'hui j'ai des projets pour la rentrée, une année supplémentaire d'études pour trouver mes marques en France, je donne des cours pour gagner un peu d'argent, je vais m'acheter une vieille caisse pas cher. Et le plus important de tout, j'ai retrouvé quelqu'un, un homme formidable qui m'a montré que l'amour était encore possible après tant de souffrance. Surtout mes projets marchent en parallèle des siens, je n'ai donc pas la sensation de devoir faire des concessions pour lui comme j'en avais fait pour mon mari (ni lui pour moi d'ailleurs).
Voilà Océanne, j'espère que tu vas pouvoir y voir plus clair.
Je reste bien sûr à ton écoute, et n'hésite pas si tu a des questions précises, mon oreille est là pour toi (ou plutôt mon oeil!;))
Take Heart,
Eglantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

C'est bête mais j'ai visualisé une petite maison toute confortable petit mais mon chez moi

#12 2006-07-12 04:18
Que de réconfort et de réponses... Merci Eglantine...
Le choc je crois se passe... soudain, il y a comme un poids en moins, je sens je crois les premiers élans d'une nouvelle vie sans tout ce lourd fardeau que je traine depuis un an. La vie avec lui si compliquée, je m'en sens déjà un peu libéré...
Mais cette attente, les démarches alors qu'on voudrait changer de vie immédiatement. Et devoir gérer toutes ces choses avec lui, devoir lui reparler, faire face à ses nouvelles conneries... Je crains le téléphone maintenant, c'est comme si tout recommencera. Je suis bien quand il n'est pas là, mais je devrai toujours l'avoir dans mon décor. Quel poid à traîner...
Ma peur ce soir, le subir. Qu'il continue à avoir du pouvoir sur moi via le petit, au nom de la loi. Et toutes les émotions de toutes ces démarches... je voudrais déjà être dans un nouveau chez moi. C'est bête, mais j'ai visualisé une petite maison toute confortable, petit, mais mon chez moi au lieu d'un appart affreux. Du coup, je suis plus motivé, mais ça me semble si difficile d'accès... Il y a tant à faitrouver une voiture, trouver les moyens financier, trier toutes nos choses...
Je me demande s'il serait mieux trier tout ça seul pour ne pas le voir, ou à l'opposer, lui mettre le nez dedans pour qu'il en vive toute la douleur (un petit espoir encore qu'il réalise avant qu'il soit trop tard ? ou une petite vengeance ?).
C'est dur de voir partir ses rêves en effet, beaucoup plus que cet homme qui me fait vivre l'enfer depuis un an. Oui, j'ai dû aujourd'hui, pour la première fois, voir la réalité en face... Mais comme elle frappe durement...
En miettes et ça doit continuer, tout reste à faire... J'essaie d'avancer un pas à la fois, sinon c'est trop bruyant.
En tout cas, je vous remercie, vous avez les mots pour exprimer les maux et ça fait du bien de les voir devant soi au lieu d'en soi...
C'est un vide, une douleur plus vive que la mort je crois, car dans la mort, on sait que l'autre nous aime encore. Aussi, puisque ce n'est pas la fin réellement, je l'aurai toujours sous le regard pour me rappeler ces années, cet "échec"...
Comme je suis vidée... Bon, une bonne nuit de sommeil peut-être... si seulement je pouvais un peu dormir...
Merci encore.
:cry:
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Quant au tri je l'ai principalement fait seule tellement plus simple et facile j'ai pu ple

#13 2006-07-13 01:57
Oceanne,
je suis ravie de voir que ca va un peu mieux. Accroches-toi à ta vision de cette petite maison! Peut-être devras-tu passer par un appart en attendant pour prendre ton indépendance au plus vite. Rassures-toi quant au poid de rester face à lui, si ta décision de tout arrêter est bien ancrée, elle te suffira pour tenir jusqu'au lendemain, et le lendemain c'est tout ce qui compte, un pas à la fois ("baby steps" en anglais, j'adore cette expression) un jour à la fois.
Attaque les problèmes un à un plutôt que tous d'un coup. S'il fait des difficultés prémunis-toi en commençant par chercher un bon avocat. D'un point de vue légal, dans ta situation il se verra sans doute obligé à t'aider financièrement, ce qui t'aiderait pour le reste.
Quant au tri, je l'ai principalement fait seule, tellement plus simple et facile, j'ai pu pleurer comme j'avais besoin, et je l'ai laissé avec ce dont je ne voulais plus, la voilà la petite vengeance, puisqu'en fin de compte il a dû gérer son propre déménagement à distance vu qu'il avait démarré un boulot à Seattle, plus de 12h de route de San Francisco où nous vivions!!
Mais je n'ai pas aimé, mais alors pas du tout quand nous avons fais des cartons ensemble, c'était trop oppressant.
Tu as absolument raison cette douleur est pire que la mort d'une certaine façon, car tu as non seulement les questions mais aussi le sentiment d'échec en prime.
Voilà reposes-toi c'est important, prend soin de toi.
À bientôt, toujours à l'écoute
Eglantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'avais fait les démarches financière auprès de l'état car forcément je dois prendre le te

#14 2006-07-13 03:38
Ah, un espoir enfin...
J'avais fait les démarches financière auprès de l'état car forcément je dois prendre le temps de me retrouver, et rien n'était positif.. Pas même de quoi me payer un appart, alors la seule option restante étant une maison d'hébergement, une pièce d'un mètre carré... avec le petit. J'étais découragée, à bout.
Et puis vive dispute avec lui, je lui balance le tout afin qu'il comprenne bien l'enfer où il nous met, puis soudain il devient humain... Il me demande ce que j'aimerais et je lui parle de mon projet de petite maison et il a dit qu'il nous aiderait à l'obtenir car pour lui aussi le bien-être de son fils est important. Il m'a aussi dit que je pouvais prendre la voiture quand je voulais pour les démarches.
Bon, il peut changer d'avis et je suis encore sous son contrôle, mais c'est mieux qu'en maison d'hébergement. Et comme il se plait à me diau moins en restant à la maison, tu seras nourrie et logée !
Alors du coup je vais mieux avec cette possibilité d'une vie paisible mon fils et moi sans trop subir cet homme. Un vent de liberté plane enfin sur mon quotidien, je respire pour la première fois depuis un an me semble-t-il... Mais c'est tout de même un immense deuil, c'est très lourd quand même.
Voilà comment les choses semblent vouloir se dérouler...
Merci encore Eglantine, votre soutien m'aura été très aidant dans ces jours sombres...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Il me dit J'ai le droit de voir mon fils quand je veux et j'ai pas à te demander la permi

#15 2006-07-24 17:23
Voilà, je veux le laisser:mad:, mais comment on doit procéder ? Tout est si complexe !
D'abord je me demande comment vivre en l'ayant désormais toute ma vie sous le regard ? Et à subir ses conneries sans arrêt ? Il prendrait le petit le mer,ven,dim et l'appelerait au téléphone aussi fréquemment. Alors quelle vie je peux avoir moi avec toujours cet homme dans les pattes ?
Suis épuisée et ça ne fait que commencer... De biens lourdes démarches et juste à y penser je craque déjaééé Je suis bien découragée... Elle est où la porte de sortie ?
Et je rage de colère de ce que cela impliquera pour le petit: j'apprend à détester cet homme de plus en plus. Et il utilise toujours le petit pour obtenir tout ce qu'il veut et me manipuler. Voici un exemple... (Comment on réagit à ça ?)
Hier, il me téléphone, me parle un moment et demande à parler au petit. Il dit au petit: "demain on va se voir, on va aller jouer ensemble..." Et moi je suis verte de colère et lui dis: "tu aurais pu me demander avant si ça me convenait non ?". Il me dit: "J'ai le droit de voir mon fils quand je veux et j'ai pas à te demander la permission !". Alors je lui dis: "Et si ça ne me convient pas moi ? Si j'avais autre chose de prévu ?". Il me dit: "Très bien, passe-moi le petit, j'ai juste à lui dire que se sera différent car maman ne veut pas". Et il sait que je suis contre ce genre de chose et que quand on dit une chose à un enfant qu'il faut le respecter. Ensuite il a le culot de me di"Moi je sais me contrôler et je reste calme !". Alors il attaque toujours là où il sait que je vais réagir: le petit.
Et je me débat comme une dingue à essayer de trouver une maison à louer convenable et lui me met la pression avec ses menaces: "Je ne vais pas continuer à payer tout éternellement, moi je veux vendre la maison...". "Oui, moi aussi, mais peux-tu comprendre que de telles démarches dont je suis obligée ne se font pas en un seul jour ?" Il me dit: "Mais qu'est-ce que tu as tant à faire comme démarches ?" Et il me rit au nez. Salopard. Tandis que le petit tout triste me dit: "Maman, vient jouer avec moi... s'il-te-plaît....".
Voilà le climat du jour ! lol
g
Comment faire pour qu'il n'ait pas autant de pouvoir ? Il se cache toujours derrière un: "C'est mon fils j'ai le droit de le voir, c'est ma maison aussi, tu vas pas m'empêcher de rentrer chez moi quand ça me convient !".
Voilà, il fait tout ce qu'il veut quand il veut et il en profite largement vu qu'il n'y a pas encore de jugement. Moi je me démène comme une dingue dans toutes ces démarches et le petit est seul à lui-même. Comment gérer tout ça ?
Je suis bien découragée devant l'ampleur des choses...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Laisse le dire s'il arrive à se leurrer que lui au moins il sait se controler et garder so

#16 2006-07-26 05:57
Coucou Océanne,
ne te décourages pas! Je sais que c'est dur de faire face à son dédain et ses bassesses (mon mari lui me disait que la dépression dont je souffrais était la cause de tout ses maux). Il s'en fiche pas mal de tes sentiments, de tes souffrances et de tes efforts. Tu dis il utilise votre enfant contre toi, peut-être prends les devants en lui demandant quand il veut voir le petit avant qu'ils ne parlent ensemble, si ainsi il planifie des rendez-vous qui ne te conviennent pas il devra le faire en exposant sa mauvaise volonté. Je pense qu'en montrant que tu fais passer sa dispo avant la tienne (même si c 'est fictif) tu peux enrayer son aggressivité.
S'il se moque de tes efforts, moque toi de sa mesquinerie, surtout ne le laisse pas voir ta faiblesse, montre lui que ses affronts ne te touche pas. Même si ca t'arrache le coeur à l'intérieur.
Il veut faire le salaud, et bien sans non plus faire la s***** ne te laisse pas faire. Ma plus grande victoire en toute circonstance c'est quand je bat quelqu'un à son propre jeu tout en gardant le sourire et des phrases polies.
Je ne cherche bien sûr pas à l'excuser, mais il a sans doute lui aussi marre de cette situation sans fin et ces méthodes n'en sont que la marque, une façon de se défouler. Laisse le dire s'il arrive à se leurrer que lui au moins il "sait se controler et garder son calme," ca façon de ne pas savoir se controler et garder son calme, c'est précisément qu'il te le dit, sinon pourquoi faire le malin, ca sert quel but, vous embarquer dans une spirale d'animosité? Tiens tu pourrais lui poser la question quand il te sort ces inepties, voir comment il réagit.
Restes au dessus de ça, car ton fils aura toujours besoin de son père comme de sa mère. Restes zen!
Encore un peu de patience, les choses ne devraient plus trop tarder. Comme se reconstruire dans sa tête, se reconconstruire matériellement ne se fait pas du jour au lendemain. Peut-être tu peux te concentrer sur le plus urgent:
* l'aspect légal de la séparation (et avec les fonds qu'il doit vous verser)
* ton nouveau domicile
Et puis ton enfant exprime sa confusion par une demande accrue d'affection, plus que jamais rassure le en lui disant que tu l'aimes, et aussi je crois que les enfants sont parfaitement capables de comprendre même les situations les plus complexes, alors pourquoi ne pas tout lui dire, en utilisant des termes simples, et que sa maman et son papa ne peuvent pas passer autant de temps avec lui qu'ils ne le souhaitent vraiment (je serais toi je serais claire que son père n'est pas ton ennemi, même si maintenant c'est dur à gérer) et que vous ne l'ignorez pas quand vous ne pouvez pas jouer avec lui. Peut-être peux-tu le confier à une amie, de la famille de temps en temps et prendre quelques heures pour toi et toi seule
Je crois profondément que charité bien ordonnée commence par soi-même, comment se centrer autrement?
Un dernier conseil qui fonctionne bien pour moi; si la discussion avec ton ex va droit vers le mur, excuses toi et retires toi. C'est dur de ne pas avoir le dernier mot, mais bien moins que se battre verbalement pendant des heures pour tout et rien.
Voilà je reste toujours à ta disposition, si tu préfères on peut communiquer directement par e-mail perso, c'est comme tu veux voici le mien:


Courage!
Eglantine
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

moi j était marier avec un enfant et j ai connu une femme qui était séparé elle était 6 an

#17 2007-08-24 11:19
moi j était marier avec un enfant et j ai connu une femme qui était séparé elle était 6 ans avec son ex et elle et moi c était l amour avec un grand A on voyais notre avenir ensemble tout était vraiment beau et maintenant elle ma quitté au bout de 1 an et demi elle ma dit qu elle voulais le bonheur de son fils et retourne avec son ex sachant qu elle ne l aime pas et sachant que c parents ne veulent pas de lui parce que c un salaud elle m aimais je le sais et la je voudrai savoir si vous pensez que cette femme que j aime temps va revenir vers moi et admettre qu elle a fait une erreur.
Je l aime je voudrai qu elle revienne.
quand pensez vous.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

elle veux rester ami pour le moment mais moi c pas ce que je veux j ai quitté ma femme pou

#18 2007-08-24 13:39
elle veux rester ami pour le moment mais moi c pas ce que je veux j ai quitté ma femme pour elle et j ai meme quitter mon travail parce que c dur pour moi de travailler avec elle si on est plus ensemble je voudrais savoir se que pense les femmes de cet situation je vous est dit c'était vraiment une belle histoire entre nous et je pense que tout ca c du a une pression qu elle a recu 1 par c parent 2 par son ex et 3 j ai jouer le relou parceque du jour au lendemain plus rien pas d appel pas de sms rien et avant on pouvais pas se séparer encore moin de notre portable alors les femmes pouvez vous quitter une personne que vous aimer pour votre fils qui ve retourner avec son papa sachant que vous ne l aimer plus. j ai besoin d aide et savoir ce que je doit faire.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Comment une personne qu'on aime autant peut ne plus partager ces sentiments Il est tres p

#19 2007-08-25 04:38
Quand on nous quitte la douleur est intolérable, et on se retrouve confronté à l'absurdité la plus aigüe. Comment une personne qu'on aime autant peut ne plus partager ces sentiments??? Il est tres possible qu'elle se leurre à vouloir retourner avec son ex, en se cachant derrière le bonheur de son enfant, mais peut-être qu'elle utilise cet argument comme parade pour expliquer sa décision sans vous devoir plus d'explication.
Peut-être que après avoir quitté son ex elle voulait quelqu'un d'autre pour mieux tourner la page, mais s'est-elle rendue compte que ce n'était qu'une passade?? Belle et passionnée mais une passade...
Je dresse un tableau bien noir car la douleur reste vive tant que l'on ne tourne pas la page, et je pense que quelle que soit ses sentiments à votre égard elle a au minimum besoin de temps pour tirer les choses au clair, et pendant ce temps il faudra bien vivre sans elle...
Peut-être existe-t-il un futur pour vous, mais interrogez vous sur d'autres raisons potentielles expliquant son désir de rupture : vous dites avoir été relou, les pressions de sa famille à votre égard, le fait que vous travailliez ensemble ?
Bon courage, je reste à votre disposition si vous voulez discuter plus en détails et si vous avez des questions.
N'hésitez pas!
E.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

oui c etait vraiment passionnel pas un passage elle j en on s aimais vraiment que me conse

#20 2007-08-25 09:33
oui mais c etait vraiment passionnel pas un passage pour elle j en suis sur on s aimais vraiment que me conseile tu ?
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

c éteit pas un passage notre relation elle m aimais c pourquoi a t elle reagi comme ca d u

#21 2007-08-25 09:35
c éteit pas un passage notre relation elle m aimais c sur pourquoi a t elle reagi comme ca d un coup
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

je tassure elle l pas il lui a du mal tromper il est parti pendant 1 an refait surface en

#22 2007-08-25 09:44
je tassure elle l aime pas il lui a fait du mal la tromper il est parti pendant 1 an et refait surface en menacant de prendre son fils
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

j ai démissionné depuis ca elle a cette pression en moin maintenant c sur que sur le coup

#23 2007-08-25 09:57
j ai démissionné depuis ca elle a cette pression en moin maintenant c sur que sur le coup meme au taf il se posais des question sur nous je pense qu elle a eu la pression et j ai pas arranger en envoyant plein de sms et a force elle a fini par me dire tu veux savoir si c fini et ba oui c fini je sais pas si c était vraiment voulu mais là maintenant plus de nouvelle de la femme que j aime pour soit disans son fils mais je pense qu il y a ca famille car pensai vraiment que j 'etait marier et que j etait pour elle juste pour ses fesses ( excuser moi du mot mais ce sont bien les propres mott de son pere) je lui avais dit que je la quitterai resultat j ai quitté ma femme et elle est pas revenu .
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

C sIMPAS REPONDRETU PENSE QU ELLE PEUT REVENIR

#24 2007-08-26 21:03
C sIMPAS DE REPONDRE TU PENSE QU ELLE PEUT REVENIR
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Franchement elle te dis tu veux savoir si c fini bah oui c fini ca veut eu moins dire qu'e

#25 2007-08-28 01:34
Franchement elle te dis "tu veux savoir si c fini, bah oui c fini" ca veut eu moins dire qu'elle a besoin de temps. Le mieux est de lui donner de l'espace et du temps, et éventuellement de lui en voyer UN seul texto pour dire quelquechose comme "je t'aime, je suis la pour toi quoi qu'il arrive, je t'attends, s'il te plait pardonne mes erreurs, tu me manques".
Elle est dans une periode de confusion, et tes propres insecurites et desirs vis a vis d'elle ne font que la faire flipper encore plus. Il faut vraiment la laisser tranquille pour l'instant. Si elle t'aime elle reviendra. Sinon qu'elle que fut la beaute de votre histoire, si elle ne veut plus a cause de sa famille ou de son ex, de son fils, tu ne pourras pas la forcer, et tu devras accepter sa decision.
Encore bon courage,
A bientot,
E.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

a tu eu cette experience ou connu experience similaire a moi esque l attente a retrouver l

#26 2007-08-30 14:33
a tu deja eu cette experience ou connu des experience similaire a moi et esque l attente a fait retrouver l amour d apres ce que ta connu en forum
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je me doute que ta situation n'est pas la même mais un des points communs c'est qu'on ne p

#27 2007-08-31 12:23
Bien sur que j'ai connu la meme chose, c'est meme moi qui ai démarré cette discussion!
Tout ce que je peux te dire c'est que deux situations ne sont jamais 100% identiques, mais il y a quelques points communs. Dans mon cas, à chaque fois que j'essayais de me rapprocher de lui, il me rejetait et devenait plus bloqué dans son désir de séparation. Lui donner de l'espace m'a permis de mieux discuter avec lui et après quelques mois j'ai réalisé que passé le choc de la rupture, je voulais aussi finir cette histoire car trop de choses n'allaient plus entre nous. Je n'arrivais pas à m'en rendre compte au début puisque j'avais peur de changer.
Je me doute que ta situation n'est pas la même, mais un des points communs, c'est qu'on ne peut pas forcer l'autre et que la meilleure solution c'est d'attendre en rappelant à l'autre ce qu'on veut, sans devenir envahissant.
Voilà ce que je peux vous dire,
encore bon courage,
É.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

dit moi au bout combien temps sans nouvelle sa part je pe me que c vraiment mort si on fon

#28 2007-09-13 20:19
dit moi au bout de combien de temps sans nouvelle de sa part je pe me dire que c vraiment mort meme si on font je sais qu elle ne reviendra pas.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Mon point de vue personnel c'est que à l'attendre alors que tu penses toi même que c trop

#29 2007-09-18 13:28
C'est tres personnel comme délai. Si tu penses que c'est mort c'est sans doute car tu as déjà dépassé ton délai d'attente ou que tu y arrives. Je pense que même le plus fort des amours peut-être usé par une attente trop longue. Mon point de vue personnel c'est que à l'attendre, alors que tu penses toi même que c trop tard, tu t'empêches de faire le deuil de votre histoire pour pouvoir avancer vers autre chose.
Si tu décides que tu as assez attendu que tu as fait ce que tu peux, tu seras certe malheureux d'encaisser votre rupture, mais libre de passer à autre chose.
De toutes façons ca ne veut pas forcément dire que tu vas du jour au lendemain retrouver quelqu'un, que tu la rayes de ta vie, et que votre histoire est .
Quand je lis ta question, je me dis que tu as juste besoin qu'on te dise ce que tu sais deja dans ton coeur.
Je te souhaite toujours tout le courage nécéssaire.
É.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je suis dans une période de rupture et je ne vois plus très clair non plus dans ma vie je

#30 2007-09-28 11:51
Bonjour,
Je découvre ce jour ce forum,
Est ce que la discution est toujours en cours ? nous sommes fin septembre, je ne voudrais pas écrire dans le "vide" ma situation.
Je suis dans une période de rupture et je ne vois plus très clair non plus dans ma vie, je rassemble deux problèmes en un si je puis dire, j'ai une relation depuis un an avec un veuf (suis-je pour lui que le substitut) et diverses choses (crises avec sa filles de 22 ans et désir pour elle et lui de fuir leur contexte sordide) m'ont fait me poser bcp de questions.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

quel genre question tu te pose tu peut parlé ici ca aide vraiment

#31 2007-09-28 17:03
quel genre de question tu te pose tu peut parlé ici ca aide vraiment
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai renté de comprendre les choses et j'ai commencé à discuter de cela avec lui puisqu'il

#32 2007-09-28 19:14
Merci pour votre réponse :
je ne sais par où commencer.
Je suis actuellement séparée depuis 2 mois presque de mon compagnon, veuf depuis 4 1/2 ans, 53 ans et père d'une fille de 22 ans.
Moi même , 50 ans, je suis divorcée depuis 12 ans et mère de 3 enfants de 14, 15 et 22 ans.
Voilà un an j'ai fait la connaissance de "j" et une belle histoire semblait commencer. Il paraissait comme moi désireux de refaire sa vie. Il a commencé par me parler de son épouse décédée avec qui, -soi-disant- tout avait tjours été sans problème, disons quasi 29 ans de vie idillyque...
Sa fille, il en parlait comme d'une perle rare.
Bref, je ne voyais rien de mal dans tout cela, et passé la période de nous raconter nos vies respectives, j'ai commencé à l'inviter chez moi, puisqu'il se déplaçait tjours vers moi.
Mes enfants l'ont reçu sans problème et il s'est senti bien avec nous dès le départ et même jusqu'à encore maintenant puisqu'il voudrait revenir.
Comme il ne travaille plus (il a fait un accident vasculaire cérébral) et comme on se voyait en semaine alors que moi je travaille, je lui ai demandé de se voir si possible le week-end, que ce serait plus facile et en plus on se varrait plus longuement (plus de temps).
Je ne sais pas ce que j'ai fait de mal en faisant une telle proposition mais ça a été le début de nombreux malentendus entre nous.
Il s'est emporté sans que je comprenne, il m'a dit que je savais qu'il voyait ses parents le week-end, que dans la semaine il faisait du vélo avec ses copains et avait sa fille à s'occuper (à 22 ans elle voulait partir de chez son père car elle ne le supportait plus).
Il m'a dit que je voulait le couper de son entourage, que je cherchais à lui faire abandonner sa fille (rien moins que ça !!) qu'il avait des copains et que je cherchais à le couper de tout etc etc etc dans le même registre.
Autant vous dire que j'en ai pris plein la "G-----" sans comprendre pourquoi, cela faisait à peu près 2 mois qu'on se fréquentait (sorties restos, balades, ciné etc).
A partir de là j'ai commencé à me poser des questions. Puis aussi, je me suis rendue compte que lui venait chez moi et moi je n'avais encore jamais mis les pieds chez lui. Je lui ai fait la remarque et là aussi il s'est emporté en prétextant que je voulais aller trop vite (en quoi ?? je ne vois pas).
En fait, après une période de frois ou je lui ai demandé de prendre du recul pour réfléchir à notre relation, il a dû sentir le vent tourner puisqu'il a coimmencé par s'excuser, puis s'expliquer au sujet de sa fille avec qui il était en très mauvais terme. Elle lui pourrissait la vie et donc étalait des affaires partout, partout des ordures, des immondices à enjamber, bref il avait en fait honte de m'emmener chez lui sachant que j'allais trouver certainement étrange sa fille qui ne fait que dormir, fumer, sortir la nuit en boîte, aucune énergie, et entre eux disputes et violences verbales et physiques (se tapent dessus, la fille 1.75 et au moins 95 ou 100 kg) très agressive avec son père, bref.
J'ai renté de comprendre les choses et j'ai commencé à discuter de cela avec lui, puisqu'il me demandait en même temps de l'aider à tout point de vue, me disant qu'il était inquiet pour sa fille, qu'elle ficherait le camp etc..
Je lui ai posé des questions sur sa femme, leurs relations entre eux et je me suis donc aventurée sur un terrain glissant pour lui certainement car il a commencé à esquivé le sujet en me disant que le passé, c'est le passé, qu'il n'avait rien à regretter et que ce n'était pas la peine de le remuer. J'en étais pas si certaine, vu ce qui se passait avec sa fille et comment il était avec moi parfois.
Tout cela m'a intriguée et je me suis mise à vouloir mieux comprendre et donc poser des questions. En fait je me suis jetée au mur, et j'ai demandé où il en était lui et sa fille, et lui par rapport à son deuil. Je lui ai dit que j'avais l'impression qu'il avait plus besoin de moi en terme d'aide, et non d'amour.
Je lui ai fait remarquer que je pensais qu'ils avaient tous deux des comptes à régler probablement avec la défunte avec qui les rancoeurs n'étaient pas résolues. J'ai dû taper dans le mille.
Il m'a agressée verbalement et à commencé par me dire que je voulais fouiner dans son passé avec sa femme par jalousie (? j'ai pas compris).
A ce moment là ont commencé les altercations, je n'avais pas envie de me laisser faire alors que j'essayais de leur venir en aide à sa demande à lui. (ps : je ne suis pas psy !)
Je faisais comme je pouvais ! je lui ai dit que son deuil n'était pas terminé et que je n'avais envie de lui servir de bouche-trou ou de lot de consolation en attendant sa sortie de tunnel. Je lui ai dit qu'il avait des problèmes cetes mais que je n'étais pas dans sa vie pour en faire les frais à la place d'une autre.
Mon histoire n'est pas finie, mes enfants me réclament pour dîner, j'y vais et je terminerais ensuite, je poste déjà ce premier jet.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai lu début histoire je renouvelez soutien du forum dont un autre membre a déja part.

#33 2007-09-29 02:39
Bonjour !
J'ai lu le début de votre histoire, et je voulais vous renouvelez le soutien du forum dont un autre membre vous a déja fait part. J'espère pouvoir vous aider !
A très bientot,
E.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Nous avons eu 4 enfants trés rapprochés avons acheté deux maisons lui s'est lancé de manié

#34 2007-10-08 20:30
Je cherche des reponses à mes questions, à mes angoisses... Je cherche partout, j'interroge autour de moi, je lis beaucoup, je suis une thérapie chez une psychologue.... Mais je suis toujours dans ce brouillard dans lequel j'avance sans savoir où je vais.
J'ai partagé une grande histoire d'amour avec un homme merveilleux. La vie était drole, enthousiasmante, stimulante. Nous partagions tant de choses, de gout et d'intérets. Je savais ce qu'il pensais et je savais qu'il me comprenait à bien des égards. Nous parlions le même langage, des corps et des mots.
Il m'eblouissais et me rendait belle.
Nous avons eu 4 enfants, trés rapprochés, avons acheté deux maisons, lui s'est lancé de maniére effreinée dans sa vie professionnelle et moi j'ai terriblement investi les enfants... et la faille est apparue. Aprés la naissance de notre 4ieme enfant, alors qu l'ainée avait 5 ans et la plus jeune 20 mois, j'ai arrété de travailler. Nous avons pris cette decision à deux, mais lui ne
l'a pas assumé.
Il a quitté la maison en janvier 2007 alors que notre petite avait 18 mois. J'ai été desespérée. Je savais qu'il ne reviendrait pas même si il disait "faire encore tout pour que ca aille". Je l'ai supplié de ne pas partir, que je ne pourrais pas le vivire, que notre couple ne le supporterait pas. Mais il l'a fait car c'était ce dont il avait besoin, pour des raisons qui me dépassent, qui appartiennent à son histoire? je suppose. Puis il est revenu... Une semaine. Il a alors décider de définitivement mettre fin à notre couple. J'ai cru mourir. J'ai sombré... Puis je me suis lentement redressé. C'était en juillet. Sentant que je cherchais à tourner la page, que je me résolvais aux adieux, il m'a proposé de revivre ensemble. Nous avons fait le projet de louer une maison magnifique, grande, avec un jardin immense. Je me suis réinvestie, avec des doutes mais de toute mon ame... et patatra deux mois aprés, il freine des 4 fers. Le quotidiens avait a nouveau prix le dessus et nous avait à nouveau mis par terre... c'ÉTAIT FIN AOUT
Maintenant il me dit ne plus m'aimer. Il a déménagé, prend les enfants à mi=temps.
Je me sens vide, un peu morte. Je prend soin de moi, mais à quoi ca sert. Seule avec les enfants, c'est épuisant, alors qu'en fait je m'en suis toujours occupée seule. Mais j'étais portée par le projet de famille et de couple.
quand les enfants ne sont pas là, ma vie n'a pas de sens.
Et puis quelle angoisse financiere. Je n'ai pas eu de progression professionnelle, j'ai arrété de travailler. Maintenant j'ai retrouvé un boulot.
Et même si je sais que le quotidien est plus simple et plus agréable sans lui, je n'arrive pas à accépter cette rupture.
Je navigue entre colére et désespoir. Je ne sais pas si je dois encore y croire ou renoncer.
J'ai tant aimé.... Je ne pourrais plus jamais aimer comme ça. Je voudrais encore tant me donner, mais j'ai perdu mon innocence, ma confiance. J'était quelqu'un du soleil, et je suis de l'ombre. Comment vivre avec ce retrait d'amour.
Je souffre tant que parfois je voudrais que ma vie s'arrete pour ne plus avoir mal.
Faut il faire le deuil? Comment? Comment survivre encore à ce jour qui pointe le nez et qui, je le sais sera interminable.
Croyez vous qu'un amour peut renaitre?
J'espere tant qu'un amour puisse renaitre...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai moi même écrit le début de mon hiqtoire voilà quelques jours et j'ai tellement de pei

#35 2007-10-08 21:09
Bonjour
Je viens de lire votre message, et je vous comprends. J'ai moi même écrit le début de mon hiqtoire voilà quelques jours et j'ai tellement de peine que j'ai du mal à la terminer, en fait je me sens accablée et probablement que je fais une dépression car je me sens terriblement mal.
J'ai tenté de comprendre ce qui vous arrive et je ne comprends pas pourquoi votre mari est revenu, c'est un sale tour qu'il vous a joué, comme de vous donner de faux espoirs.
Je trouve son attitude egoïste d'avoir fait ce retour pour une nouvelle fois vous abandonner. Il sait que vous l'aimer alors pourquoi vous donner de fausses joies ?
J'espère de tout coeur que vous allez retrouver votre équilibre sans lui, c'est important de vous désinvestir de lui et de plus montrer votre attachement.
S'il ne vous aime plus, cela serait vous tourner vers l'obsession que de tenter quoi que ce soit envers lui.
Après, si, quelque part, caché au fond de lui, il vous aimerait encore, le fait de vous voir vous détacher de lui peut le faire réagir.
Le problème est qu'il semblerait que lorsque vous aviez commencé le deuil de votre vie de couple, il est revenu juste à ce moment là réveiller en vous tous vos sentiments, et après il vous tourne le dos.
Pas chouette.
Je vous souhaite beaucoup de courage, et écrivez, ici ça semble sympathique.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

ton histoire est vraiment triste a moi aussi ca m ai arriver et c dur mais ta vie n est pa

#36 2007-10-08 23:14
ton histoire est vraiment triste a moi aussi ca m ai arriver et c dur mais ta vie n est pas fini tu finira par retrouver l amour pas tout de suite en tout cas moi je te conseil de l oublié meme si c dur moi j ai toujours penser a elle mais ca ma bouffé plutot qu autre chose pour quoi pour qu elle ne revienne pas voila je sais pas quoi te dire a part courage ca passe avec le temps .
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Avez vous essayé de petites choses simple de tous les jours qui permette encore un instant

#37 2007-10-09 07:45
Merci pour vos message d'empatie et d'encouragement.
Mais il me viens une question: comment ne plus etre envahie par cette histoire, quel sera le declic qui me permettra d'accépter cette rupture, de l'envisager comme un début et non une fin.
Je me réveille la nuit suffoquant, ayant le sentiment de perdre la raison. Je suis totalement confuse.
Je me sens comme un animal pris au piége et qui voit sa fin arrivée avec effroi.
Je voudrais aller mieux, reprendre gout à la vie et c'est le contraire qui se passe.
Avez vous essayé de petites choses simple, de tous les jours, qui permette, encore un instant, de survivre.
Je m'enfonce, je pense, dans une depression, et je me vois couler, mais malgré tout je n'arrive plus à ne pas me noyer. Je perds le controle et j'ai peur de devenir folle.
help.
comment vivre cette séparation et ne pas vivre qu'elle?
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je fond en larmes et même en sanglots n'importe quand n'importe où et si je suis au travai

#38 2007-10-09 12:48
Merci pour vos message d'empatie et d'encouragement.
Mais il me viens une question: comment ne plus etre envahie par cette histoire, quel sera le declic qui me permettra d'accépter cette rupture, de l'envisager comme un début et non une fin.
Je me réveille la nuit suffoquant, ayant le sentiment de perdre la raison. Je suis totalement confuse.
Je me sens comme un animal pris au piége et qui voit sa fin arrivée avec effroi.
Je voudrais aller mieux, reprendre gout à la vie et c'est le contraire qui se passe.
Avez vous essayé de petites choses simple, de tous les jours, qui permette, encore un instant, de survivre.
Je m'enfonce, je pense, dans une depression, et je me vois couler, mais malgré tout je n'arrive plus à ne pas me noyer. Je perds le controle et j'ai peur de devenir folle.
help.
comment vivre cette séparation et ne pas vivre qu'elle?
Bonjour
Je suis actuellement dans le même état d'esprit que vous et en vous lisant vous mettez le mots sur le mal qui avance : la dépression.
J'espère pour ma part m'en sortir sans aide, mais est ce possible, je ne sais pas, ça ne m'est jamais arrivé.
Concernant mon compagnon, j'ai l'impression qu'il vit en moi et la perspective de ne plus avoir d'avenir avec lui ressemble à une mutilation. On perd de soi-même en même temps que l'autre. Je fond en larmes et même en sanglots n'importe quand, n'importe où, et si je suis au travail, c'est la cas en ce moment, on croit que j'ai un gros rhume.
Je voudrais m'en sortir, j'y pense mais n'y arrive pas pour le moment à me projeter sur autre chose que "lui".
Je lis mais n'arrive pas à me concentrer et tout ce que je fais se déroule ainsi, il vit en moi.
Il faut s'en sortir, et faire autre chose.
La seule période où je me suis sentie "bien" c'est lorsque je suis partie dans de la famille à salon de provence, et là, curieusement, j'oubliais, et ne resentais pas ce vide ou cette impresion à la fois qu'il vivait en moi. C'est pourquoi je me dis que lorsque c'est possible, matériellement parlant, il faut changer de contexte. Malheureusement ce n'est pas toujours envisageable.
(travail, enfants etc etc)
à bientôt
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Et là peu à peu on se permet de renaître doucement en s'attardant au début à de petites ch

#39 2007-10-09 20:52
J'ai grandement connu cet état, cela nous submerge complètement. On a vraiment l'impression de mourrir, cela nous transforme complètement. Jusqu'au jour où on en a marre de souffrir... Et là peu à peu on se permet de renaître doucement en s'attardant au début à de petites choses simples qui font du bien tel la brise du vent sur notre joue, la visite d'un oiseau un jour ensoleillée, la goutelette de pluie dans la fenêtre et une musique douce, etc. Attardez-vous aujourd'hui à ces petites choses simples et laissez-vous apaiser par ces moments... Tels sont les moments que je vous souhaite et vous envoi pour aujourd'hui si vous vous sentez seul et déchiré.
Et puis, volontairement on centre ainsi son attention sur la moindre petite chose positive, parce qu'on choisit bon pour soi et d'être là pour nous-même. On prend soin de NOUS, on se choisit pour une fois. C'est souvent pourquoi nous vivons une rupture, pour nous retrouver NOUS, parce que nous nous étions oublié... Alors on ne travaille plus sur l'autre, mais sur soi. C'est souvent ce qui est le plus difficile au début: tout revient à nous et plus à l'autre. Au début on souffre terriblement, le vide est immense, puis vient la guérison. Je vous promet, elle vient la guérison...
Sur le moment, on l'ignore, on a l'impression que la souffrance restera toujours ainsi: insupportable. C'est un leurre, je vous assure viendra le temps où vous trouverez que vous êtes mieux sans lui (sans elle). Et vous en ressortirez grandit. Les plus grandes blessures nous transforment complètement et ce n'est que le point marquant d'un nouveau départ, d'une nouvelle vie.
Je sais, au début, on ne veut rien entendre de tout cela, on n'y croit pas, on ne voit pas comment on y parviendrait, tout semble lourd et sans vie. Puis on comprend pourquoi nous devions traverser tout cela et peu à peu une nouvelle vie se dessine.
Un antidote à la douleur ? Vivez QUE le moment présent en choisissant de focusser votre attention sur la moindre chose qui fait du bien. Se rappeler hier fait terriblement mal, craindre demain nous torture inutilement. S'il n'y a pas de paisible au présent, inventez des moments tel un café et une bonne lecture dans un coin douillet, allez nourrir les oiseaux, rapprochez-vous ainsi des choses simples, apaisantes et essentielles.
Écrivez aussi votre rage, votre haine, votre peine, puis froissez violemment votre feuille. Il faut sortir hors de soi sa peine. Pleurez s'il le faut, puis passer à une chose apaisante qui vous fait du bien. Veillez sur vous. Si vous avez des enfants, ils verront alors que vous allez mieux et iront mieux eux aussi. Ils suivent votre humeur.
Sortez, même si vous n'avez pas la tête à cela. Faites des choses faciles tel un pic-nic, une promenade dans la forêt. Attardez-vous à ce qui est beau. L'amour, le beau, le calme, le simple et l'apaisant sont des antidotes puissants à votre douleur.
Tenez bon, vous aussi vous y parviendrez.
Une ex-endolorie qui reprend vie enfin...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

elle a dit carolane c ca j ai a d autre ca mal c vie toi maintenant

#40 2007-10-11 20:20
elle a tout dit carolane c bien ca j ai rien a dire d autre ca fait mal c sur mais vie pour toi maintenant
⚠ Alerter
 
1 2
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Discussions populaires
Fichiers uploadés par les usagers dans cette section:
Discussions populaires
- Aucune inscription requise pour écrire!
- Recevez une alerte email du forum si quelqu'un répond à votre discussion
Écrire nouveau message
Enregistrez-vous ici(facultatif) pour
• Pas de code de sécurité • Cacher la pub • Avoir crédibilité • Protéger votre pseudo • Ajouter image avatar • Pouvoir voter/aimer
Barre décoration
Cette discussion est fermée.
Cliquez sur le bouton vert Êcrire Nouveau Message pour créer une nouvelle discussion.
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.