1 2 3

Titre Dépression: Ma femme est cyclothymique officiellement diagnostiqu

Visiteur non enregistré

Son 3e mariage à 30 ans seulement.Enfance et histoire lourde abandon de ses parents divor

#1 2006-08-06 13:11
Elle a été officiellement diagnostiquée sans surprise il y a quelques jours.
Nous nous sommes recontrés il y a un
Publicité
peu plus d'un an. Relation incroyable. Femme incroyable. Pendant les 3 premiers mois, c'était un rêve. Le rêve de tout homme. Une femme compréhensive, douce, fine, élégante, cultivée, intelligente, sexuellement incroyable... A tel point que nous nous somme mariés après 3 mois seulement. Son 3e mariage à 30 ans seulement.Enfance et histoire lourde ("abandon" de ses parents divorcés très rapidement, violences morales et physiques du beau père, le père ce héros décédé à l'adolescence, des dizaines d'histoires amoureuses rarement plus longues qu'une année, la seule qui a duré plus longtemps est avec quelqu'un qui l'a battait,...), mais elle donnait l'impression que j'étais enfin celui qui allait la sauver...
Mais très rapidement après le mariage, quelques jours/semaines, début d'une phase dépressive intense. Je suis démuni, surpris, sans doute triste comme un gosse dont le jouet favori ne fonctionne plus (la métaphore est osée, mais je crois qu'à l'époque, je ne mesurais pas ce qui se passait, pourquoi cela se passait, et je voulais juste revenir à la période initiale en croyant naïvement qu'elle pouvait durer toute la vie)... La dépression est partie, rapidement remplacée par une période d'hypomanie. Beaucoup de sorties. Toujours sans moi. Achats compulsifs. Difficulté de parler de ma souffrance, de ma solitude. "Tu devrais te faire soigner. C'est toi qui a un problème. Tu n'es qu'un petit bourgeois qui n'a rien vécu. TU ne sais pas ce que c'est de souffrir..." Phase hypomaniaque qui a duré 3 mois environ. Quand j'essayais de lui en parler, manipulation verbale. "Si je sors avec toi, je ne peux pas me lâcher. Et puis, les gens avec qui je sors, tu n'aurais rien à leur dire. Ils sont trop différents de toi..." Cela s'est ensuite un peu stabilisé. Mais si je tentais de lui parler de mes problèmes, de mes doutes, sur tout autre sujet d'ailleurs "Tu es un homme. Tu dois être fort. Moi, j'ai des problèmes, alors toi tu ne dois pas en avoir". Durant toute cette période, la moindre contrariété prenait des proportions incroyables. Des discussions, ou plutôt des sermons violents de 2 heures, parce-que j'avais "fait la gueule". En général, la contrariété avait pour source quelque chose que je n'aurais effectivement pas du faire ou dire, mais cela prenait toujours des proportions incroyables. Et puis, un soir, à bout, je lui ai dit "Tu veux continuer cette relation merdique ou tu veux divorcer ?" Quelques heures après, elle était au lit, totalement déprimé, voulant se s******r, appelant au secours sa mère, ma mère etc... A partir de là, nous avons finalement pu consulter un psy, qui a donc confirmé ce diagnostic.
Mon problème, c'est que je n'en peux plus. Beaucoup disent que les phases up leurs permettent de supporter les phases down. Mais je n'ai pas ou ne ressens pas de phases up. Sexualité riche, régulière, amoureuse, presque spirituelle avant le mariage. Puis, plus rien ou quasiment plus rien. Presque plus d'amour en tout cas. Elle exige tout de moi, mais me dit qu'elle ne peut rien me donner, rien de ce qu'elle me donnait si bien avant. Il y a si longtemps déjà... Rien de ce qu'elle donne pourtant à tous les autres, à ses amis. Altruisme fort pour les autres, mais rien pour moi, et je n'en peux plus... Elle reste à la maison toute la journée, à errer entre internet et TV, incapable de s'occuper régulièrement du "ménage"... Et impossible de lui reprocher, surtout qu'entre nous, je me fous du ménage, de la cuisine et du repassage. Et puis, comme je l'ai lu sur un autre post, elle a vite fait de détruire verbalement amis, famille parfois, relations, me disant que ce sont des mauvaises personnes etc... ET bêtement, ou par amour, je me suis laissé manipulé. Et j'ai utilisé certains mots de mes amis contre eux, pour les envoyer chier et ne plus les revoir. JE me retrouve aujourd'hui seul, à tenir un rôle, un personnage, celui de l'homme, fort, riche, qui gagne bien sa vie, qui doit tout faire pour sa femme malade, sans rien recevoir en échange...
Mais pour autant, je ne lui en veux pas. Je suis responsable de tout ça. Peut-être par naïveté, gentillesse stupide ou je ne sais quoi, mais mon malheur, ou plutôt mon néant actuel, c'est moi qui ait accepté de le créer...
Je ne sais plus si je l'aime, si je l'ai vraiment aimé, ou si la puissance charnelle initiale, la rencontre de quelqu'un de tellement différent et qui s'intéressait à moi, m'a trompé sur mes sentiments.
Et je me sens pris au piège, vouloir partir, mais sans pouvoir la laisser. Partir, mais être en manque, et en souci après quelques jours. Cela revient à ce film avec Jim Carrey et Kate Winslet. Envie de tout effacer pour recommencer... Tout effacer tout en gardant la maturité que tout cette histoire m'a apporté...
Comprendre que cette rencontre a un sens dans ma vie. Qu'elle doit me réveiller. La difficulté de tout ce qu'on peut lire ou entendre de certains psys. Vous ne pouvez pas dire ceci, pas faire cela. La culpabilité. La culpabilité, juste de se dire qu'on serait mieux seul. La culpabilité, de s'imaginer seule. Manipulation ? L'espoir toujours, qu'un jour elle sera de retour, juste quelques semaines. Plus d'énergie, plus rien à donner... Car, j'ai l'impression depuis un an, de n'avoir rien reçu d'elle... Un psy m'a conseillé d'enterrer ce passé, de l'oublier, et de repartir de l'avant, optimiste... Est-ce possible ?
⚠ Alerter
 
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Visiteur non enregistré

ce n'est pas digne d'autant plus que si elle est suivie par un bon psychiatre les traiteme

#2 2006-08-12 15:11
jabrise
je suis effarée de lire le récit de ton cauchemar.
Tu es réaliste bien que tu te sois marié
Publicité
si vite. Avais tu si peu confiance en toi?
A présent, conseil d'une maniaco dépressive, va t'en en courant, sans regret car cette femme connaissait sa maladie et elle te l'a caché. ce n'est pas digne, d'autant plus que si elle est suivie par un bon psychiatre, les traitements permettent aux maniacos dépressifs(bipolaire) de vivre une vie normale
J'ai connu les égarements de ta femme.Je ne la juge pas, mais tu as tout à perdre de rester avec elle.surtout n'ai pas d'enfant car elle ne pourra pas s'en occuper.C'est vrai quelle a connu des malheurs dans sa jeunesse mais c'est trop facile d'invoquer celà.
Attention les psy protégent leur malade et savent très bien culpabiliser les conjoints.
Si vraiment elle se soigne, c'est à toi de voir si tu as encore envie de vivre avec elle et si tu l'aimes.
Réfléchis
Personnellement à 40 ans j'ai refait ma vie, je travaille et avec les thymorégulateurs j'ai une vie épanouïe
JOCY
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

moi je suis devenue cyclotimique au contact prolongé nous sommes mon compagnon et moi ense

#3 2006-10-21 11:03
bonjour
c'est génial que tu ais réussi à rassembler tes idées et faire un point si rapidement.
moi je suis
Publicité
devenue cyclotimique au contact prolongé(nous sommes mon compagnon et moi ensemble depuis que nous sommes trés jeunes) d'un malade bipolaire; je te laisse imaginer le résultat de nos deux personnalités mixées ensemble;en plus nous sommes les parents d'un petit garçon alors ça prend une dimension énorme.
je te dis de te casser direct car quand tu as un enfant c l'enfer aprés tu est prisonnier de ta situation.
a bientôt
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

la resilience existe elle est possible et tres probable mais je suis sure que votre epouse

#4 2006-10-23 12:25
Bonjour!
je vois votre desarroi,je comprend aussi celui de votre epouse
je crois-a la lumiere de mes experiences personnelles et de mes infos-que votre bien-aimee peut etre la femme merveilleuse dont vous vous etes epris
sauf qu,elle n,est pas parvenue encore ni a comprendre,ni a pardonner ni a accepter
les traumatismes subis.
la resilience existe,elle est possible et tres probable mais,je suis sure que votre epouse la cherche et la veut
l,aide medicale est moins importante dans ce cheminement difficile
je crois que je pourrais l,aider
j,aimerais le faire
vous pouvais m,appeler chez moi,si je n,y suis pas vous pouvez me laisser un message ou bien reessayer plus tard 514 352-3246
Doina
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Je suis effaré du niveau de similarité de ton histoire il m'est arrivé exactement la même

#5 2006-11-13 17:04
Bonjour Jabrise
Je viens de quitter une femme de mon âge nous aurons 28 ans dans quelques semaines (nous sommes du même moi)
J'avais déjà essayé de la quitter en Aout dernier et puis je suis revenu par culpabilité et puis par passion aussi.
Je suis effaré du niveau de similarité de ton histoire, il m'est arrivé exactement la même chose, les blessures verbales les mêmes (t'es qu'une merde, une tapette, un petit bourgeois de merde...)
Comment t'en sors-tu aujourd'hui moi je suis un peu au fond du goouffre...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

lorsque j'ai lu le témoingnage de Jabrise j'ai pleuré pleuré en voyant finalement l'enfer

#6 2006-11-17 16:50
bonjour à vous tous,
je viens de lire toutes ces histoires et ca me fais mal.
On m'a dagnostiqué cyclotymique il y a 1 an maintenant, mais j'ai toujours su que quelque chose n'aller pas. Depuis l'âge de 15 ans tentatives de s******s à répétition mais pourtant avant je n'étais pas comme ca. Je n'arrive plus à me retrouver. J'ai suivit un traitement mais je l'ai arrêté lorsque mon copain m'a quitté, il y a aujourd'hui plus de 3 mois. Je sais qu'il faudrait que j'ailles revoir ma spy mais j'ai peur. Peur de ses cachets, peur finalement de ne jamais pouvoir gérir. Et puis avec mon traitement j'ai l'impression de ne plus avoir goût à rien. D'être trop molle.
lorsque j'ai lu le témoingnage de Jabrise j'ai pleuré, pleuré en voyant finalement l'enfer que j'ai fais subrir à mon copain durant notre relation. cet égoïsme dont j'ai pu faire preuve. Il m'allait pas bien à cause de moi et je n'ai pas fais attention à ca. j'ai été hospitalisé durant cette année et il ne m'a pas abandonné,il est resté patient avec moi, jusqu'au jour où il a craqué car il n'en pouvait plus. Je me rend compte aujourd'hui du mal que j'ai pu lui faire mais pourtant je l'aimais et l'aime encore. Je l'ai dégoutée de ma personne. et aujourd'hui sans lui tout est plus dur.
Ca aller plutot bien c'est dernier temps, je me suis dis qu'il fallait juste que je me contrôle mais en faite la je sens que je suis en train de tombé dans le gouffre. Et plus je repense à mon ex plus je m'enfonce. Tout ces problémes il n'y été pas préparé (mais peut-on vraiment y être préparé un jour car même pour les malades c'est dur). je culpabilise de tout ca. Je suis en train de me noyée mais je m'arrive pas à en parler autour de moi, les gens ne comprennent pas et ma famille je ne paux pas leur dire tout ca, car eux aussi je les ai beaucoup usé spychilogiquement, nerveusement.
je rêve d'un jour où je pourrais avoir une vie comme tout le monde sans ces hout trop haut et ces bas trop bas. J'en ai marre d'être excessive et aprés pire qu'une merde.
Je suis perdu
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

tu es seule juge de ton destin moi j'ai retrouvé l'équilibre et je suisstabilisée grace a

#7 2006-11-17 18:59
ju,
Cette maladie est chronique, et si tu ne prends pas de thymorégulateur, tu ne t'en sortiras pas et tu continueras à être mal et à faire du mal autour de toi
Si vraiment tu es sincère, soigne toi, au bout d'un moment les médicaments agissent très bien mais c'est vrai , il y a des effets secondaires...
tu es seule juge de ton destin!
moi, j'ai retrouvé l'équilibre et je suis stabilisée grace au prix d'une qualité de vie et à un renoncement de beaucoup de chose
chacun, chacune de nous a un cheminement différent mais on s'en sort, ai confiance
amicalement
jocy
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

En faisant des recherches sur le net et en lisant vos messages j'ai de gros doutes peut-êt

#8 2006-11-23 22:09
En faisant des recherches sur le net et en lisant vos messages j'ai de gros doutes, peut-être suis-je moi aussi bipolaire. Dois-je aller directement chez un psychiatre? Mon médecin traitant est mon père alors c'est un peu délicat.
Merci.
Isabelle
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Qu'est ce qui te fait penser que tu pourrais être bipolaire as tu des accès de forte dépr

#9 2006-12-02 10:46
Bonjour Isabelle !
Tu as bien fait de venir sur ce site et cela doit être dur pour toi de ne pas pouvoir confier tes inquiétudes à ton père.
tu peux si tu penses avoir des problèmes psychologiques contacter le CMP le plus proche de chez toi : Centre Médico Psychologique en expliquant que ton père est médecin et que tu souhaites un stricte anonymat. Les consultations de ce service public sont normalement gratuites et tu n'auras donc pas de paperasse administratives à faire et donc pas de traces...
Qu'est ce qui te fait penser que tu pourrais être bipolaire ? as tu des accès de forte dépression ou des moments ou tu te sens particulièrement enthousiaste, euphorique ?
En tout cas sur ce site, sois en sûre, tu trouveras des interlocuteurs attentifs et bienveillants qui te permettront de partager tes expériences et à qui tu pourras te confier sans crainte ! Bon courage et dis moi si ça marche pour le CMP (il y en a dans toutes les grandes ville et c'est rattaché à l'hopital, du moins pour les médecins qui y exercent).
Bon courage, à bientôt !
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Etant donné la proximité des déclarations de vos vies avec celle que je viens de quitter j

#10 2006-12-15 18:53
Bonjour à tous
Etant donné la proximité des déclarations de vos vies avec celle que je viens de quitter je vous conseil d'alle voir les informations concernant les femmes et hommes "perverses narcissiques" Ca explique beaucoup de choses et ca déculpabilise beaucoup de notre côté.
Voilà ce message s'adresse surtout à Jabrise!
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Sur quel site ou dans quelle rubrique peut-on consulter un article sur les personnes perve

#11 2006-12-17 13:56
Bonjour tchao ! (rigolo le paradoxe !)
J'ai lu tes 2 posts, c'est très intéressant d'avoir le point de vue du compagnon de la personne bipolaire. C'est vraiment super que tu aies eu l'envie de venir t'informer sur ce site. Tout point de vue est bon à entendre.
Sur quel site ou dans quelle rubrique peut-on consulter un article sur les personnes perverses narcissiques et quel est le rapport avec le trouble bipolaire selon toi ?
es-tu remis de ta rupture ou est ce que le deuil de cette relation n'est pas encore fait ? As-tu encore des sentiments pour elle ? qu'est-ce qui t'a paru le plus insurmontable dans cette maladie ? ta petite amie prenait-elle un thymorégulateur ? T'en avait-elle parlé ? Penses tu qu'il soit raisonnable quune femme qui prend un thymorégulateur projette d'avoir un enfant ?
Merci pour ton éclairage et ton point de vue de mec sur la question.
Passe de bonnes fêtes de fin d'année et profite de nouvel-an pour te changer les idées et pourquoi pas rencontrer la femme de ta vie...
A bientôt,
Laurence
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Laurence Merci pour ton message Avant tout tu trouveras des informations que je trouve ex

#12 2006-12-18 11:03
Bonjour Laurence
Merci pour ton message!
Avant tout tu trouveras des informations que je trouve extrêmement fidèle à l'expérience de vie que j'ai pu vivre ainsi qu'aux troubles que j'ai pu constater avec le recul auprès de mon amie
Un article sur Wikipedia extrait d'une livre écrit par le Docteur Hirigoyen "pervers narcissique"
Un sujet de l'association AAPEL sur borderlin, bipolaire et pervers narcissique. Ils essayent de faire un distinguo dans ces trois pathologies tournant autour du même trouble de l'humeur et ayant souvent les mêmes causes. Etant donné les difficultés qu'ils peuvent avoir pour distinguer ces trois pathologies, il me semble qu'elles doivent être etroitement liées.
La perverssion d'un état narcissique pouvant apparaître de mon point de vue dans une phase hypermanique ou un accès dépressif chez les bipolaires.
Pour tes autres questions.
En ce qui me concerne, j'ai pris récemment la décision très délicate de rompre tous contacts avec mon ancienne amie même si je culpabilise encore un peu de la laisser dans cet état. De toute manière même si je ne culpabilisait pas elle serait là pour le le rappeler en bonne narcissique qu'elle est.
Bien évidemment, le fait de reconstruire sa vie à 0 à 28 ans n'est pas la chose la plus agréable du monde en tout cas, ce n'est pas forcémenent ce que l'on se souhaite. Néanmoins, dans mon cas précis, je refais toutes les choses qui avait dû disparaître de ma vie au profit d'une permanente attention vis à vis de mon ex amie. Et je peux t'assurer que cela fait le plus grand bien. Après avoir été jugé, insulté, humilié et traité de fou (d'ailleurs, j'ai moi même été consulté et pris un traitement qui ne m'a rendu que malade - Merci Docteur Hantouche - et ceci à la place du véritable patient; Une manière de plus de ce déculpabiliser et de renvoyer la faute sur l'autre!)
Mon amie, dans son délire narcissique n'a jamais voulu prendre de régulateur persuadé que sa carrière artisitique serait stoppée nette. Je et elle d'ailleurs aussi devait donc supporter ces crises et colères et ceci pour la bonne cause puisque la plupart du temps elle trouvait les arguments pour me rendre responsable.
Je pense que toute personne à le droit de réaliser un rêve celui d'avoir des enfants. J'ai un grand respect pour les individus bipolaires ayant cotoyer pendant plusieurs années de prêt cette maladie pour laquelle personne n'est préparé. J'ai ce respect de ce qui ont pris conscience de cette spécificité de caractère mais qui souhaite entamer courageuse un traitement afinde rendre leur vie meilleure pour eux et pour le environnement. Je pense que toute femme a le droit au bnonheur, à celui de mettre un enfant au monde et je pense que la prise d'un thymorégulateur est incompatible avec une grossesse (travaillant dans le secteur pharmaceutique, j'ai accès à certaines études...) ce qui ne veut pas dire que la grossesse doit être interdite. Je pense que pour ces femmes prenant un thymorégulateur, la grossesse doit être préparé eet le suivi psychologique intensifié durant l'année nécessaire à la grossesse et un probable allaitement.
Voilà mon point de vue. Laurence n'oublie que ces personnes même si elles nous font souffrir sont aussi des malades et que pour cette raison, il ne faut pas leur faire la guerre mais quand on atteint la limite de ses forces il faut apprendre à baisser les armes et savoir s'en aller.
Peut être y a t'il d'autres cas que le mien, des cas qui finissent mieux en tout cas je le souhaite.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Ne crois-tu pas que tout n'est pas du qu'à la maladie mais qu'elle devait déjà avoir à la

#13 2006-12-18 11:43
Merci pour ce long et sympathique message tchao.
En tout cas moi je ne me reconnais pas dans le portrait que tu dresses de ton ex petite amie. Ne crois-tu pas que tout n'est pas du qu'à la maladie mais qu'elle devait déjà avoir à la base un sacré caractère ou tempérament ?
Je te souhaite en tout cas de rencontrer une femme qui te fera oublier ces mauvais moments et qui te redonnera le plaisir de la relation à 2.
Plein de bonnes choses pour 2007 et merci pour tes conseils.
A plus j'espère !
Laurence !;)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Etant finalement de moins en moins affecté par ma séparation je tenais à te dire que tu po

#14 2006-12-18 13:16
Etant finalement de moins en moins affecté par ma séparation, je tenais à te dire que tu pouvais poser les questions qui te préoccupes, je n'aurai pas de problèmes pour y répondre dans la mesure ou j'ai la capacité e le faire.
A bientôt
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

J'ai lu pratiquement toutes les réponses à ce sujet et je dois dire que je me sens particu

#15 2007-01-18 18:17
Bonjour à tous...
J'ai lu pratiquement toutes les réponses à ce sujet et je dois dire que je me sens particulièrement concerné...
En fait j'ai 25 ans et je suis paumé à cause de ma relation avec ma copine...
Peut être pourrais je poster ici un bout de mon histoire pour avoir votre avis?
Cordialement.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Bonne chance pour écrire et puis n'oublie pas que c'est important de garder les pieds sur

#16 2007-01-18 18:30
Même si ce forum semble déserté en ce moment, je pense que si tu es dans notre cas et que tu ne le fais pas, c'est peut être ce qui peut t'arriver de plus terrible.
Bonne chance pour écrire et puis n'oublie pas que c'est important de garder les pieds sur terre, qu'il est grand temps de te vider la tête de toutes les horreurs qu'elle essaye d'y faire entrer Ecrit, relis, pleure, rigoles-en, mais fais le absoluement!
Courage
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Bref je vais essayer d'ecrire cette histoire le plus objectivement possible.et c'est là qu

#17 2007-01-18 18:38
:cry:
Merci pour la réponse rapide et encourageante...
Je suis paumé parceque je n'arrive plus a savoir ce qui est vrai et ce qui est faux... j'ai l'impression de devenir fou... C'est assez flippant comme situation...
Bref, je vais essayer d'ecrire cette histoire le plus objectivement possible...et c'est là que ca se complique!
Merci encore et à bientôt alors:)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Rappelles toit quand même que la plupart des gens ne mentent pas à leur conjoint et qu'au

#18 2007-01-18 18:56
Plus que flippant,
Sans vouloir être alarmiste, le pire reste à venir mais tu verras c'est salvateur. L'objectivité est une bonne approche, je pense que si tu es toujours avec elle, se sera dure elle doit être exceptionnelle et tu lui trouveras toujours des excuses.
Rappelles toit quand même que la plupart des gens ne mentent pas à leur conjoint et qu'au contraire, ce doit être l'endroit ou l'on peut, ou l'on doit d'être soit et surtout d'être accepter comme tel!
Bon courage
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

nonma copine et ca j'en suis formel J'ai ruminé ca pendant 1 semaine demandant à mes amis

#19 2007-01-18 19:29
Bien, je m'appelle sylvain, j'ai 25 ans et je suis depuis plus de 3 ans avec une fille.
Je suis francais et je l'ai rencontrée sur Internet. Elle habite à Namur en Belgique, à 400km de chez moi...
Nous avons eu le coup de foudre.
A chaque fois que je venais la voir nous nous amusions, nous faisions l'amour avec passion.
Je ne sais plus comment s'est venu...
Peut etre ma tendance à m'emballer trop tot, trop vite mais j'ai décidé de la rejoindre en Belgique, laissant tout derrière moi... Ma famille, mes amis, mes passions...
Je me suis trouvé un ptit studio et je vivotais tant bien que mal étant au chomage...
Un jour, alors que je regardais les photos numériques de son voyage en Italie, je suis tombé sur une photo avec enregistrement sonore...
Ce fût un choc... L'enregistrement faisait à peine 2 secondes mais les bruits entendus ne laissait, dans mon esprit, place à aucun doute :
Un râle et des gémissements de fille... Pas n'importe quelle fille... non .. ma copine, et ca j'en suis formel !
J'ai ruminé ca pendant 1 semaine, demandant à mes amis sur internet ce qu'ils pensaient de cet enregistrement... La plupart pensait la même chose que moi...
Un jour j'ai craqué, j'ai mis l'enregistrement, j'ai monté le volume et je lui ait demandé des explications...
Au début elle ne réalisait pas je pense...
"Baaa je ne sais pas ce que c'est" me disait elle en souriant, comme si c'etait un son des plus normal.
J'insistai et lui demandais des explications
"Mais enfin! Ca ne te fais penser à rien comme son???!!"
Elle continuait a faire la surprise, essayant de changer de sujet. Mais s'en était trop pour moi, il fallait que ca sorte!
J'ai donc insisté et cette fois... elle s'est mise à pleurer...
"Mais je sais pas ce que c'est! Ca peut etre n'importe quoi!"
"Pourquoi tu me fais ca!! Pourquoi tu ne me fais pas confiance! Tu me prends pour une pute ou quoi?!"
Sanglots, pleurs, cris...
Ma colère et mes doutes se sont transformés en culpabilité.
Peut être avait elle raison apres tout...
Tout ceci n'est peut etre que le fruit de mon imagination ou un malheureux hasard!
Furieuse et triste ma copine est partie...
Moi aux abois j'ai tout fait pour la récupérer...
Et j'ai reussi... Mais au prix de ma santé mentale... Je suis devenu complètement parano... quittant parfois mon travail pour être sur qu'elle ne me trompe pas... J'étais partagé entre ce que je ressentais et ce qu'elle me disait et me montrait...
A cette époque elle habitait quasiment chez moi... Parfois elle restait dormir chez ses parents...
Déjà nos relations sexuelles commencaient à sérieusement diminuer...
disons une à 2 fois par semaine...
Un jour je suis "tombé" sur une de ses conversations MSN avec une "amie" (ma copine est bi)... Elles se "chauffaient" sur Internet...
Pareil... J'ai ruminé ca pendant une semaine et j'me suis decidé à en parler...
Evidemment j'etais parano, je voyais le mal partout, elles ne sont qu'amies (mais oui biensur)...
Larmes, pleurs... cris...
"De toute facon t'es qu'un c******, tu me fais souffrir... En plus tu fouilles dans mes affaires, c'est inadmissible etc etc"
Suite à ca elle décida de faire un "break" me laissant seul face à mes doutes et ma culpabilité...J'etais effondré, j'avais tout perdu à cause de "mes" conneries
Deux trois jours apres, j'ai appris que l'amie en question venait en belgique pour faire un "shooting"... Le photographe étant evidemment ma copine...
On s'est remis ensemble avant qu'elle n'arrive.
l'amie est arrivée et au moment de faire les photos ma copine ma gentillement fait comprendre que j'etais de trop et qu'il fallait que je sorte faire un tour... Ce que j'ai fait...
J'ai clairement vu des gestes qui ne trompent pas... La fille à dormi dans mon studio, dans mon lit, avec ma copine... toujours une partie du corps en contact avec l'autre (mais rien de sexuel apparemment)
En en discutant plus tard, elle m'a dit qu'il ne s'etait rien passé que de toute facon cette fille etait folle, conne etc etc...
Mais au fond de moi je savais...
Voila les deux épisodes les plus marquants de notre "histoire"...
A cela on peut ajouter des insultes régulières lorsqu'on était pas d'accord sur un sujet ( t'es con! pauvre con! c******! Vas te faire foutre! et même une fois "Fils de pute!" ... La plupart du temps parceque nous ne sommes pas d'accord sur quelque chose)
Il y a aussi les ordres incessants "fais ci! fais ca!" et jamais un merci... (elle le dit de plus en plus a force de remarques)
Les choses dîtes avec un ton aggressif alors que rien ne le justifie...
Comme la fois ou l'imprimante ne marchait plus...
J'etais assoupi devant la télé, chez ses parents et elle travaillait sur l'ordinateur...
Tout à coup je l'entends jurer: "Putain l'imprimante marche pas!"
J'avais tres bien compris le message..."Mon chéri, tu pourrais venir, l'imprimante marche pas":ermm:
Avant, étant assez impulsif je répondais à ces aggressions... Ennervement, cris, insultes... Pour la première fois dans ma vie j'ai insulté une fille... ma copine de surcroit...
Mais cette fois j'ai fait mine de rien...
"Putain, fais chier! J'en ai marre! Sylvain (moi) désinstalle tout et il remet rien!!!"
"...."
"Bon t'attends quoi!!"
"..."
Je me suis levé j'ai installé l'imprimante et je me suis assis...Pas un merci rien...
Hélas ce ne fonctionnait pas ... Alors elle m'a encore aggressé...
"dépèche toi!!!"
Je me lève pour résoudre son probleme...et elle, elle continue a parler sur MSN... J'ai senti la rage monter en moi mais je l'ai refoulé...
Ca s'est terminé que j'ai gueulé qu'elle arrete de me faire chier, mais au final elle a eut ce qu'elle voulait...
Quand je répondais à ses aggressions elle se mettait à me dire que c'etait moi qui etait agressif et que c'etait pour ca qu'elle était méchante...
Je ne savais plus faire la différence entre ce que je voyais, entendais et ressentais de ce qu'elle m'affirmait...
Encore aujourd'hui j'ai l'impression d'être fou... est ce que tous ces signes ,ces regards faux, ces attitudes perverses que je ressens sont réels ou imaginaire?
Est ce que tout ces problèmes viennent de moi? Suis je vraiment méchant avec elle? Je donnerai ma vie pour savoir la vérité...
Aujourd'hui nous ne faisons plus l'amour cela fait 2 ans... Une fois de temps en temps quand elle a trop bu...
Je suis perdu, je suis seul, je doute...
A côté de ca elle peut être gentille, attentionnée, attentive, caline même...
C'est tellement troublant... Je peux avoir envie de la tuer un instant et 10 minute apres je me plierai en 4 pour elle...
Nous avons emménager ensemble dans un 3 pièces, malgré mes réticences... Situation financière instable et une étrange sensation en moi...
En y repensant c'est elle qui etait la plus demandeuse de cet appart...
Elle voulait des rats, j'ai accepté...
Elle voulait des chats, j'ai accepté...
Apres elle me dit que l'appart est trop petit... qu'on s'engueule mais que dans le 3pièces ca sera mieux...
Face à mes doutes elle réplique par un magistral "Ba dis le que tu veux pas vivre avec moi!!! Dis le que tu ne m'aimes pas!!!"
Engueulade=> culpabilité=>statu quo...
Aujourd'hui je un cable... C'est de pire en pire...
Au moindre probleme elle dit qu'elle en a marre, qu'elle est triste, qu'elle veut se s******r...
Cela ne me fait plus rien... je n'ai meme plus de compassion pour elle...
Le week end dernier mon meilleur ami devait venir de france....
Elle commence a m'aggresser sans raison...
Je fini par comprendre que c'est parcequ'elle ne veut pas que mon ami vienne...Alors que la veille elle semblait toute emballée par le programme que j'avais prévu...
Ah oui... on etait 4 elle, mon meilleur ami, l'amie de ma copine et moi...
On était un peu saoul et donc flemmard lol...
Bref ma copine me demande a boire... Je me lève je la sers et je m'assois...
5min apres elle me demande a manger... Je me lève je la sers et je m'assois
2min apres elle me demande le cendrier... Je le lui donne
1 min apres elle veut je ne sais plus trop quoi dans son sac qui est dans la pièce d'a coté...
"t'es chiante!!"
Je me lève... sa copine dit "enfin! tu exagère là!!"
Elle se lève d'un bond et me rejoint dans la pièce d'a coté...
Elle m'embrasse mais moi je n'ai pas le coeur à ca, je suis ennervé...
elle: "Pffff tu recommences avec tes ptits bisous de merde!! Tu me fais chier!!"
et elle repart de l'autre côté... me laissant là comme un con... la culpabilité toujours et encore pour moi!!
Mon meilleur ami à remarqué son aggressivité, ses changement d'humeur brutaux...Nous avons discuté... ca fait du bien...
Mais... Je crois que je ne l'aime plus... Je sens que je devrai la quitter mais je n'y arrive pas... Elle à l'air si fragile... et l'appartement....et les chats...
Je ne sais plus quoi faire....
Je suis perdu entre ce que je percois et ce qu'elle me dit...
Entre ce que je fais et ce qu'elle me rend (un sucre contre une baffe)
Parfois j'ai meme l'impression que c'est moi qui provoque tout ca, qui l'aggresse...
Désolé pour cette longue histoire...
Merci à ceux qui la liront...
Et aux autres aussi lo
Amicalement
Sylvain
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Sinon je te conseil la lecture d'un livre de MF Hirigoyen sur les pervers narcissique.

#20 2007-01-18 22:56
Sylvain
Je sors d'une histoire étrangemtn similaire à la tienne. Je crois que tu as assez donné casses toi, vas vivre ta vie te offre ne serait ce que la moitié,à une gentille fille qui rêve tous les soirs de tomber sur un mec comme toi et qui souhaite un jour qu'un homme ait pour elle ne serait ce que 10% de l'attention que tu gâche avec ta coimpagne actuelle.
Alors je sais que c'est sur et que les 5 à 6 prochains mois vont être dur. je crains hélàs que tu n'ai pas el choix.
Sinon je te conseil la lecture d'un livre de MF Hirigoyen sur les pervers narcissique.
On en reparle ,quand tu veux.
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Tu imagines si tu avais des abdos.Le chat ne te ferait plus de calin ca serait trop dur M

#21 2007-01-19 10:52
Merci beaucoup Tchao...
Ca me fait du bien d'en parler...
Merci infiniment d'avoir pris le temps de lire mon histoire!
Le problème c'est que je ne sais pas si elle est vraiment Perverse narcissique...
Par exemple, elle est adorable depuis deux jours...
Elle me dit que je suis l'homme de ses rêves, qu'elle m'aime...
Il y a 3 jours elle me disait mot pour mot "Je ne vais pas bien je fais une depression, j'ai envie de sauter par la fenetre" et aujourd'hui elle est souriante, agréable...:ermm:
J'ai quand même relevé une petite pique très subtile...
En fait je suis un ancien anorexique, phobie du gras, tres sportif etc... et depuis que je suis avec elle je prends du poids ce qui n'aurait jamais pu arriver il y a quelques années... Bref elle paraissait gentille et tout et il y a un chat qui vient sur moi. Il s'installe, me fait un calin... Et là ma copine me lâche:
"Tu imagines si tu avais des abdos...Le chat ne te ferait plus de calin, ca serait trop dur!"
Mine de rien ca m'a fait mal...
Je ne te cache pas que je suis complètement paumé...
Je me dis qu'elle est peut etre douce et gentille parcequ'elle sent que je m'éloigne...
Je commence déjà à faire des plans au cas ou elle voudrait faire l'amour:huh:
Alors que là ca fait bien 2-3 mois qu'on n'a plus rien fait.. et en 1 an on a dû "faire l'amour" (c'est un bien grand mot) 4 - 5 fois...
Comment as tu compris que ta compagne etait PN ?

Message modifié (19-01-2007 04:54)
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Ecoutes Sylvain La question est de savoir maintenant si tu souhaites vieillir comme ça Co

#22 2007-01-19 11:32
Ecoutes Sylvain
La question est de savoir maintenant si tu souhaites vieillir comme ça!
Combien de temps tu te sent de vivre sur des charbons ardents même si de temps en temps elles redeviennent gentilles pour nous sortir la tête de l'eau et que nous n'y restions pas tout de suite en tout cas
A toi de voir - reculer n'(est pas forcément toujours la meileure façon de mieux sauter
Bonne chance et saches que quelque soit ta décision ce sera la bonne car la tienne!
Penses juste à vivre ta vie, il n'y a aucune raison pôur que quelqu'un décide de te la retirer!
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Je cherche des pretextes pour ne pas partir l'appartement les chats sa fragilité Il y a q

#23 2007-01-19 11:52
Oui je suis d'accord avec toi...
Beaucoup aurait laissé tomber il y a bien longtemps...
Mais maintenant je culpabilise à mort...
Je me dis que c'est salaud de ma part etc...
Je me sens prisonnier... Ca doit te sembler étrange voire idiot...
Mais je ne vois pas de sortie possible...
Je cherche des pretextes pour ne pas partir (l'appartement, les chats, sa fragilité)
Il y a quelque chose de brisé en moi... Je ne pense plus avoir le courage de subir ca...Mais je ne vois pas comment m'en sortir lol
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

J'ai mis 5 mois à prendre ma décision je suis revenu une fois elle a frappé encore plus fo

#24 2007-01-19 11:57
J'ai mis 5 mois à prendre ma décision, je suis revenu une fois, elle a frappé encore plus fort, et après m'a culpabilisé à mort - comme quoi elle allait à la soupe populaire (faux) que je l'avais foutu à la porte - tu verras, elle ne va rien te laisser si tu aprs, les chats oubliles les l'appart elle n'en a rien à faire et tout ira comme ça. Si tu veux conserver des photos, des souvenirs, mets les de côtés avant qu'elle détruise tout!
BOnne chance
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Ok tchao conseils l'écoute Je reviendrai donner nouvelles en prendre

#25 2007-01-19 12:07
Ok merci tchao pour les conseils et l'écoute!!
Je reviendrai pour donner des nouvelles (et en prendre!)
++
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Tu n'es apparamment pas responsable de la situation et tu as déjà fait d'après ce que tu d

#26 2007-01-19 14:02
Bonjour Ironik, Jabrise et Tchao !!!
Celà fait du bien d'avoir des points de vue masculins sur le forum.
Ironik je pense que les conseils de Tchao sont les bons et c'est une femme qui te le dit... !
Ta petite amie ne peut pas continuer à te faire subir tout ça et si celà continue c'est elle qui va te détruire. C'est sûr que vous devez avoir de bons souvenirs en commun mais ce que tu vis n'est plus supportable surtout si les efforts ne viennent que d'un côté et que tu finis toujours par être déçu en retour.
Es-tu sûre qu'elle prend vraiment un traitement adapté à sa pathologie car sous régulateur de l'humeur on n'a pas un tel comportement !
Je me demande même si son tempéramment n'est pas plus dû plus à son caractère qu'à une pathologie psychiatrique.
Quoi qu'il en soit je pense qu'il est grand temps que tu vives une belle histoire avec quelqu'un d'autre qui saura t'aimer en retour et espère que tu ne seras pas trop dégouté et méfiant envers les femmes ! il y en a de bien et j'espère que tu tomberas dessus.
Moi je suis en couple depuis 1 an et nous attendons notre 1er enfant pour septembre. Nous avons une vie de couple harmonieuse, équilibrée et épanouie et ce que tu relates fait don froid dans le dos !!! J'ai été diagnostiquée bipolaire et suis sous-traitement (suspendu pendant la grossesse) mais je n'ai jamais eû un tel comportement avec mon ami que j'aime plus que tout au monde et que je ne voudrais pas blesser ou rendre malheureux.
Je pense qu'il est temps que tu reprennes ta liberté et que tu profites de la vie, tu as assez fait d'efforts pour elle et ne t'inquiète pas pour sa fragilité ou si elle te faisait du chantage au s****** c'est un moyen de pression que les personnes comme elle utilisent pour culpabiliser l'autre mais qui n'est quasiment jamais réalisé. Tu n'es apparamment pas responsable de la situation et tu as déjà fait d'après ce que tu dis le maximum pour redresser la barre alors comme te dit Tchao, pas d'états d'âme, pas de scrupules, préserve-toi, sors et vis ta vie en espérant qu'elle te réserve pour bientôt une belle rencontre avec une femme affectueuse et gentille qui saura te rendre l'amour que tu lui portes.
Voilà, arrête de culpabiliser et retrouve ta liberté, tu verras, tu vas te sentir soulagé et redécouvrir le plaisir d'autres rencontres, bonne chance à toi et donne-nous de tes nouvelles !
Bises !
Laurence.
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Mais comme tu l'ecris si bien ce n'est pas comme ca que je concois l'amour.

#27 2007-01-19 14:39
MErci beaucou Laurence:cry:
Ca fait plaisir de se sentir soutenu et compris...
Elle n'est pas sous traitement... ( "J'ai pas de problèmes!!")
Le problème est qu'en ce moment elle semble "parfaite"... Juste au moment ou l'idée de la séparation faisait son chemin dans mon esprit...
Ca casse net mes impressions d'avant et je culpabilise du fait même d'avoir pensé à la quitter...:(
Mais comme tu l'ecris si bien, ce n'est pas comme ca que je concois l'amour...
Ca fait deux ans qu'on s'engueule pour des broutilles et je commence vraiment à être exténué.
Je sens qu'il faut que je parte mais je n'en ai pas le courage... pour l'instant en tout cas... Je veux mais je n'y arrive pas...
En tout cas merci encore pour le message! (et à toi aussi tchao)
Je me sens moins seul et moins fou maintenant...
Je suis content que ta vie soit heureuse malgré les problèmes... Tu dois avoir beaucoup de courage pour avoir su les affronter et t'en être sortie!
Je te souhaite plein de bonheur avec ton homme et ton enfant:D
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Fragile et sortant d'un terrible combat contre le cancer de mon epouse durant 14 mois j'av

#28 2007-01-19 21:04
Bonjour a tous,
Je sors d'un relation catastrophique avec une cyclothimique. Catastrophique car il y a 4 mois mon epouse est decedee d'un cancer. Arrive cette femme quelques semaines apres. Elle agissait deja en soufflant le chaud et le froid ets en me harcelant gentiment. Fragile et sortant d'un terrible combat contre le cancer de mon epouse durant 14 mois, j'avais probablement besoin d'affection. Elle fut merveilleuse pendant pres de 2 mois puis....sa transformation en fee carabosse est arrivee ensuite. Elle a 5 enfants de 2 hommes. Son passe semble etre un fiasco financier et affectif. 3 des enfants sont suivis par des psys. Tout est surdimensionne avec elle. Elle m'a observe pendant pres de 2 mois puis a interprete toute mes actions comme vexations presonnelles ...car elle devait probablement faire des comparaisons. Elle a ensuite commence a cibler ma fille de 13 ans comme a l'origine de la casse de notre couple si je ne faisais rien. Alors que nous sommes une famille , moi et mes 2 filles tres cool et a l'ecoute des autres. Comme je disais, "nous n'avons rien a vendre". Puis Noel est arrive avec un cadeau surdimensionne alors qu'elle etait sans sous. Elle est partie dans un delire puis m'a invite a quitter sa maison avec mes enfants. J'en ai profite pour une rupture totale afin de nous proteger. Elle a ensuite procede a un harcelement utilisant tout ce quelle avait appris de moi. Telephone, internet, SMS...j'ai pris un coup terrible ....heureusement ma famille m'a entoure et m'a permis avec mon psy de remonter la pente. La mechancete de ses propos fut terrible, incroyablement destructeur. Plus de contact aujourdhui meme si l'indicateur de courrier indesirable me montre qu'elle continue. Elle utilisait sa fille de 3.5 ans pour nous appeler a 23H50. Et cette femme est toubib...Je sais aussi que ses actions de cyclothimique l'ont conduite a faire don de 20000 euros pour soit disant "aider" ce qui la place dans une situation delicate.
Je suis content de m'etre sauve et j'ai trouve des similitudes incroyables avec jabrise. Notamment sur ce plan sexuel. D'accord je vous vois tous sourire ou me plaindre car "oui" , apres le terrible drame qui nous est arrive , ma vie d'homme etait reduite a zero a 40 ans. Donc imaginez cette oasis de plaisir qui m'arrive en me harcelant et me flattant. Qui n'aurait pas craque a ma place. Bilan: j'ai l'impression d'avoir invite le diable a la maison. Ceci etant , cela nous a encore donne plus de force a mes filles 6 ans et 13 ans et moi. Je trouve la vie magnifique. Si mon experience vous aide, n'hesitez pas a me contacter, j'apprecierai. Je suis sorti tout de meme libere mais demoli.
Ce qui me stupefait ...c'est la mechancete de ses propos. Jamais de ma vie, je n'aurai pu imaginer une telle mechancete. Quelqu'un a t il constate une telle mechancete verbale ou ecrite.....sans d'ailleurs aucune logique mais plutot une paranoia. Bon courage a ceux qui n'en sont pas sorti.
⚠ Alerter
 
jabrise avatar
Étoile(?)
Membre enregistré

Messages: 0.00 pts
Membre depuis: 2007-01
Pays: France
Ville: Paris

Les failles psychologiques inhérentes à la maladie La peur du rejet la dépendance affecti

#29 2007-01-20 12:31
Bonjour à tous,
Je n’étais pas revenu sur ce forum depuis mon message initial. Je suis heureux et fier qu’il ait donné lieu à tant d’échanges intéressants.
Je ne répondrai pas à chaque contributeur individuellement, mais vous ferai plutôt à nouveau partager mon expérience.
La cyclothymie est une maladie mentale. Elle n’explique pas totalement le comportement d’une personne, mais il ne faut jamais oublier que c’est une maladie. C’est difficile pour la personne malade comme pour son entourage. Et le mot essentiel qui me vient en tête pour la caractériser, c’est culpabilité. Culpabilité de la personne malade de faire souffrir. Culpabilité de l’entourage dans le questionnement de la qualité de l’ amour porté malgré la maladie.
Quoiqu’il en soit, nous parlons ici d’une maladie mentale, grave et complexe. Grave, car il sera toujours plus facile de réagir avec amour devant une maladie « physique ». Les conséquences anormales seront toujours mieux acceptées par l’entourage. Complexe, car il ne s’agit pas d’une maladie mentale aussi impressionnante que la schizophrénie ou la maniaco-dépression (bipolaire 1). Devant un comportement d’une personne diagnostiquée cyclothymique (bipolaire 2.5), on croira toujours qu’il ne s’agit que d’un sale caractère.
Mais comme pour toute maladie « physique », point de salut sans traitement. Il ne sert à rien de discuter avec une cyclothymique en phase « up », ça ne fait que du mal. Il ne sert à rien de chercher des explications dans l’enfance, ça ne fait que du mal. Quand la maladie est là, il faut déjà la traiter. Une personne cyclothymique n’est que légèrement différente d’une personne dite « normale ». Nous avons tous nos hauts et nos bas, tous des situations qui nous contrarient, nous agacent, et d’autres qui nous enthousiasment. Une personne cyclothymique a juste plus d’intensité dans les réactions. Je suis toujours effaré dans les réactions agressives de ma femme à mon encontre, de devoir reconnaître une certaine justesse. Souvent, il y a, à la base, un comportement, une attitude, un oubli de ma part. Souvent, cela n’a rien de grave, et une personne « normale » ne le relèverait même pas. Une personne « cyclothymique » ne peut pas ne pas relever, et montrera en épingle le fait que j’ai fini le lait sans aller en racheter, quand bien même je suis justement en train de me préparer à y aller… ;-) La difficulté pour l’entourage aimant, est justement de ne pas culpabiliser, de ne pas se dire « oh mon dieu, merde, je suis vraiment nul. Elle a raison. J’aurais du y penser. » La justesse est de savoir conserver calme et amour pour lui montrer que sa réaction, quand bien même un peu justifiée, est extrême, et typique de la cyclothymie.
Mais à nouveau, point de salut, sans que la personne malade ne prenne conscience de sa maladie. Ceux d’entre vous qui sont, ou ont été, avec une personne « cyclothymique » ne voulant pas l’accepter, et entamer un processus, chimique et thérapeutique, de traitement, je crois qu’il vous sera dur de tenir. Car je ne vois pas d’espoir. L’homme ne peut pas vivre sans espoir d’un lendemain meilleur.
Ma femme suit un traitement depuis 5 mois. Elle a par ailleurs suivi une formation psycho-educative visant à faire d’elle une « experte » de sa maladie. En tout cas, à mettre des mots sur des comportements récurrents, à mieux détecter ses phases up et ses phases down, etc… Ce n’est pas un traitement miracle. Et tout ne se résout pas, même en plusieurs mois. Il y a encore des variations d’humeurs, des comportements curieux, mais avec moins d’excès.
Et puis le piège pour l’entourage proche, c’est la rancœur. On tient par amour pendant un certain temps, et puis quand cela se calme avec le traitement, rien n’est résolu. Car l’accalmie ne semble pas suffisante pour oublier. Pour oublier, il faudrait revenir à la passion originale, mais ce n’est pas possible. Pas plus avec une personne cyclothymique qu’avec une personne « normale » d’ailleurs. On n’a surtout plus l’énergie pour, peut-être, faire ce qu’il faut pour profiter de cette accalmie et pour repartir de l’avant. On ne tolère plus rien. Et dans certains cas, ça m’a amené à l’explosion, à la limite de la violence. A se dire qu’on doit aussi avoir un problème…
J’ai alors rencontré un des psys qui l’a suit. Expliquer mes blocages, des difficultés de communication, des accès de colère tous les mois ou deux mois, etc… « Mais vous n’êtes qu’une personne normale, qui vit avec une personne cyclothymique. La meilleure façon de l’aider, et de vous aider, c’est de mieux connaître les comportements typiques de la maladie et de savoir réagir justement lorsqu’ils apparaissent ». Les failles psychologiques inhérentes à la maladie : La peur du rejet, la dépendance affective, la jalousie, le souci de plaire, l’hypersensibilité à la critique, le sentiment d’injustice, l’hyper contrôle, l’attirance vers la nouveauté et le danger, les gestes compulsifs et le fait de tester les limites. Surtout ce dernier, une personne souffrant de cyclothymie teste, inconsciemment, les limites. Il faut savoir mettre les limites, dire non, ne pas céder sous les disputes, et les discussions. Car une personne a besoin d’un cadre, a besoin d’un cadre. En lui passant tout, on se fait du mal, et on ne l’aide pas à se stabiliser.
Il faut aussi savoir ne pas entrer dans des discussions incessantes qui ne feront de bien à personne, et feront culpabiliser la personne cyclothymique quand la tension retombera. Facile à dire n’est-ce pas ? Car, on n’a pas toujours envie d’être aux aguets pour savoir si il faut recadrer un comportement. Ce n’est pas naturel. L’autre écueil, dans lequel j’ai pu parfois tomber, est d’être excessif, de trop recadrer, de mettre fin à toute discussion, dès que cela n’allait pas. Aussi réaliser que, malgré le passé, tout couple a ses disputes sur des sujets sans importance.
Aujourd’hui, notre couple est toujours convalescent. Nous essayons de travailler sur les aspects les plus problématiques. Les achats compulsifs (retrait de la carte bleue et ça marche), les troubles du sommeil et les horaires décalés (limiter Internet et TV mais même sans ce n’est pas simple. Une cyclothymique a toujours le cerveau en ébullition, et l’éteindre pour aller dormir n’est pas simple), l’hyper contrôle (à travers des remarques douces servant de miroirs), le sentiment d’injustice (on ne peut pas sauver tous les gens et animaux malheureux. Il faut déjà se sauver soi-même), le retour à une sexualité normale et naturelle (en en parlant calmement déjà, et en ne cherchant pas un fautif à ça). Tout cela prend du temps. Tout cela exige beaucoup d’amour, de patience, d’espoir. Et nous ne sommes que des hommes, forcément inconstants, forcement peureux de ne pas réussir. Mais cela ne sert à rien d’avoir peur. Advienne que pourra…
Voilà où j’en suis après presque deux ans avec ma petite femme cyclothymique. Cela reste une personne incroyable, d’une grande finesse d’analyse, d’un grand soutien dans certaines réflexions personnelles. Et tellement jolie, charismatique et sensuelle… Renseignez-vous, vous apprendrez combien d’artistes, chef d’entreprises, hommes politiques sont cyclothymiques. Et combien la maîtrise de la maladie pourra leur permettre d’exprimer positivement la puissance de leur cerveau.
Nous, jeunes hommes, avons sans doute aussi besoin de réaliser le sens pour nous d’être confrontés à ces personnes, de perdre le contrôle, peut-être d’avoir le sentiment d’y perdre un peu de notre condition masculine.
Et au final, la seule question à se poser est de savoir si, en retirant chez l’autre les conséquences évidentes de la maladie, ce qu’il reste est de l’amour, de l’attachement, de la pitié, ou du désir sexuel que l’on ressent ?
Car une nouvelle fois, ces personnes souffrent d’une maladie. Et leur seule clé, au-delà de la pérennité d’une relation amoureuse, c’est de le reconnaître et de se soigner. L’expérience de Laurence est, à ce titre, un formidable message d’espoir pour ma petite femme et moi.
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Quel chouette message qui va sûrement faire beaucoup de bien ceux qui le liront Tchao Iro

#30 2007-01-20 14:35
Bonjour Jabrise et sa p'tite femme !
Ravie de votre retour sur le forum, on aborde vraiment les questions de fond et j'admire la façon avec laquelle tu abordes le sujet. Quel chouette message qui va sûrement faire beaucoup de bien à tous ceux qui le liront : Tchao, Ironik, El maniaco et les autres !
J'ai beaucoup apprécié ton intervention et la conclusion me fait très plaisir, surtout si elle suscite en vous de l'espoir !
Je viens de regarder l'émission "reportages" à la une, le sujet portait sur une petite Capucine de 16 mois qui a reçu un lobe de foi de sa maman pour être sauvée d'une maladie grave et dégénérative. J'ai versé ma p'tite larme, c'était très émouvant et à peine ai-je mis un commentaire à la rédaction de TF1 que je tombe sur ton intervention mûre, responsable et touchante !!! Que d'émotion et dire que je partage cette émotion avec un petit embryon de 7 semaines dans mon p'tit bidon...
Le net a vraiment ses bons côtés : pouvoir dialoguer avec des personnes comme toi, El Maniaco et les autres, ça fait avancer et croire que le bonheur est possible même avec une maladie psy !
voilà Jabrise, j'ai énormément apprécié ton message et je trouve que tu as drôlement progressé dans ton analyse depuis ton dernier post. Ta petite femme a de quoi être fière de toi et je pense que tu as surement de bonnes raisons d'être fier d'elle tout comme je suis fière de mon chéri qui a toujours été très présent et exceptionnel dans les moments difficiles.
J'ai arrêté mon traitement le temps de la grossesse, je pense être protégée par la poussée hormonale qu'elle provoque et puis je suis tellement heureuse !!! comment pourrai-je déprimer ?
Je te souhaite le même bonheur à toi et à ta petite femme et pense bien à vous 2, si elle souhaite me parler ou me poser des questions, qu'elle n'hésite surtout pas !
Bien cordialement, amitiés,
Laurence !
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Mais j'espère que c'est vrai celà redonnera de l'espoir celles qui cherchent lHOMME PARFAI

#31 2007-01-20 18:02
Jabrise
je te trouve bien idyllique dans ta relation amoureuse de ta femme!
J'ai du mal à croire que ce n'est pas un "psychologue " qui parle ainsi...
Je ne pense pas que tout soit aussi merveilleux avec ta femme, car même si elle s'est remise en questions plusieurs fois celà doit bien déraper de temps en temps....
Ou alors, tu es l'ange que toutes cyclothymiques voudraient avoir comme mari à la maison
Même un couple normal ne "ronronne" pas autant.
Mais j'espère que c'est vrai celà redonnera de l'espoir à toutes celles qui cherchent lHOMME PARFAIT
Cordialement
Jocy
Mon couple marche, merci, mais jamais je ne pourrai tenir de tel propos
Tu fais croire à "la poupée qui tousse"!!!!!!!!!
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

MPe voilà revenu au fond du trou et comme d'habitude fréflexe cognitif contre lequel j'ess

#32 2007-01-20 19:19
Et bien bravo Jabrise
Moi je n'ai pas réussit, je ne devais pas l'aimer ainsi, puisque je l'ai quitté; en tout cas ton post a un effet indiscutable, il culpabilise un max les gens qui ont choisit la séparation tout en gardant des sentimentsz très forts pour leur ex compagnon (mélange, d'amour, de haine, de pitité et d'attirance sexuelle comme tu le dis).
MPe voilà revenu au fond du trou et comme d'habitude (fréflexe cognitif contre lequel j'essaye de me battre tous les jours) je pleure d'avoir perdu une personne aussi exceptionnelle qu'elle et tout cela pour l'égoisme d'une vie " bourgeoise et banale"
Un grand merci JABRISE
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Jocelyn et Tchao Vous voyez j'ai redige mon experience sur ce site car j'avais de telles

#33 2007-01-20 20:59
Bonsoir Jocelyn et Tchao,
Vous voyez j'ai redige mon experience sur ce site car j'avais de telles similitudes avec Jabrise qu'il me fallait repondre.
Je reste tres mitige sur les paroles de Jabrise car en effet, il est possible d'interpreter le message comme si les cyclothimiques etait exceptionnels.
Il reste toutefois un oubli. Que doit on dire des degats faits sur l'entourage que j'appelerai "victimes"?
Il est aussi vrai que le cyclothimiques sont diaboliquement attachants qu'ils en deviennent une drogue. On peut en guerir mais il faut se battre non pas contre un diable mais comme un diable contre soi-meme.
Il existe 2 aspects a considerer: A. Les cyclothimiques qui doivent se prendre en charge et peuvent etre aides. B. Les victimes qui sont desemparees et culpabilisent car c'est aussi le jeu de ces cyclothimiques.
Par experience, car ayant connu par le passe ce sentiment d'etre desempare face a un malade ...sous morphine et l'emprise de la douleur, il est tres difficile d'assurer ou d'assumer, ce qui nous fragilise.
En conclusion Jocelyn et Tchao, n'interpretez pas le message de Jabrise sous cette forme. Chacun s'exprime a sa maniere dans le sens qu'il veut voir les choses.
J'applaudis Jabrise et salue son courage car je pense , et cela est magnifique, qu'il adore et magnifie son epouse. C'est elle qui a de la chance.
Quant a vous Jocelyn et Tchao, continuez a partager, c'est un moyen efficace de constater que l'on pense "vrai". Le tout premier message de Jabrise reste une reference quant a l'experience analogue que j'ai vecu. Pour le reste j'ai demissionne.
Pour la securite de mes 2 filles et parce que la vie a ete assez dure pour moi jusqu'ici.
Je ne peux souscrire a une vie de bon samaritain.
En definitive, tous ici ont raison et chacun a son experience et ses problemes qu'il tente de gerer au mieux.
Amities a tous
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Franchement pour exprimer toutes ces choses tu as probablement du effectuer un travail aut

#34 2007-01-20 23:04
Jabrise, je te tire mon chapeau...
Franchement, pour exprimer toutes ces choses, tu as probablement du effectuer un travail autour d'une maladie dont tu n'était pas toi même affecté, et si ce n'est pas la plus belle preuve d'amour, c'est quand même un sacré signe de compassion.
Compassion et désir de compréhension qui transpire de ton message, je ne sais pas où vous en êtes dans votre couple, mais cette personne a quand même eu ou a encore une sacrée chance d'avoir su trouver un regard aussi compréhensif.
Je suis ému par tant de lucidité .
Suis moi -même " extrême cyclothymique" , c'est à dire bipolaire type 1.
Autant dire que même si aujourd'hui je suis sable, j'ai traversé à plusieurs reprises le miroir; et épousé la folie tout en convoitant la sagesse....
Si le monde avait plus de gens comme toi.......
Merci.
⚠ Alerter
 
Aucun avatar
Étoile(?)
Membre enregistré
Message badgeMessage badgeMessage badgeMessage badge
Messages: 426.06 pts
Membre depuis: 2007-01

Maintenant je me retrouve avec une copine qui a tout l'air d'un ange mais qui doit avoir p

#35 2007-01-22 15:03
Ce week end je me suis pris la tête avec ma copine...
J'ai craqué et j'ai failli la quitter...
Failli parceque face à tant de detresse je n'ai pu m'y résoudre...
Maintenant je me retrouve avec une copine qui a tout l'air d'un ange mais qui doit avoir peur de l'épée de damoclès...
Et moi... je suis encore plus perdu ... et je culpabilise encore plus:ermm:
Pas facile tout ca...
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

je suis ou j'ai été un peu cette femmedont tu parles j'ai fait vivre à ma famille deux pha

#36 2007-01-23 20:18
bonjour
je suis ou j'ai été un peu cette femme dont tu parles, j'ai fait vivre à ma famille deux phases d'exitation totale en Neuf ans qui on duré chacun 3 ou 4 mois suivie de 2 phases de désespoir totale.
Mon mari , mes enfants sont toujours autour de moi. Bien sur ils ont peur que cela recommence, je crois avoir compris la leçon et suivi régulièrement par un psy prenant mon traitement il n'y a pas de raison que cela recommence.
Si tu aimes ta femme,pense au futur elle reviendra de cette maladie, différente certes . On ne sort pas indemne, certain vont mieux qu'avant d'autre s'en veulent.Dit lui que tu l'aimes.
La dépression est un broyeur de l'âme, il faut du temps pour la panser, le retour à la réalité est longue et difficile, mais avec beaucoup d'amour vous formerez un couple véritable. Un couple qui résiste à cette épreuve durera éternellement;
Peut-être le sais-tu mais les antidépresseurs font tomber la libido à zéro, les doses vont diminuer puis disparaître, alors petit à petit ta vie sexuelle reprendra.
Un conseil de femme ne la brusque pas et surtout ne lui en veut pas , cette maladie est une garce.
amicalement
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Ce qui est sur c'est ue maintenant ces traits s'stompent depuis que je suis seul j'ai de n

#37 2007-01-29 17:36
Et bien bonjour à tous,
Après maintenant trois mois de séparation, je suis toujours à la croisée des chemins, entre une nette amélioration de mon état psy étant donné que j'ai retrouvé mon sommeil (légendaire avant ma dernière relation et réduit à 2 ou trois heures pendant) et puis plus de stress, très peu de sauts d'humeur (sdouvent dans un état de fatigue extrême eg décalage horaire ou autre... - mais généralement en m'excusant, d'ailleurs les gens me disent que cette excuse était superflue et que mon énervement n'était pas si grave mais j'ai gardé l'habitude de me contenir en toutes circonstances).
Néanmoins, je reste hanté par cette effroyable idée (toujours ce réflexe cognitif) que j'ai fait la plus grosse connerie de ma vie en quittant mon ancienne amie, que c'est une femme si extraordianire que les contacts que je peux avoir aujourd'hui me paraissent ternes et ennuyeux... Mais après ce que j'ai vécu je ne me sent pas d'y retourner une troisème fois pour reprendre sur moi et savoir apporter le petit plus d'attention, de compréhension, d'écoute tout en gardant cette fois mes positions pour fixer les limites qui manquaient.
Par ce que moi aussi, j'ai eu cette phoebie attroce pendant 7 mois de la perdre, qu'elle me quitte et elle en jouait bien un soir sur deux jusqu'à tard dans la nuit; pour finalement la quitter parce que j'étais en train de creuver!
Je m'imagines aussi cyclo/ bipolaire ou borderline car on peut retrouver certains de mes traits de caractères dans ces pathologies. Ce qui est sur, c'est ue maintenant ces traits s'stompent depuis que je suis seul, j'ai de novueaux des projets, et bcp de gens me considèrent et souhaitent passer bcp de tempsavec moi (le retour des amis vous savez!) Et cela rassure un peu
Maintenant un conseil à tous qui avez aussi bien réussit vos examens de conscience, dois-(je y retourner une fois encore (d'ailleurs si ça se trouve, c'est elle qui a définitivement tourner la page car plus de nouvelles) ou dois je rester sur cette position d'incertitude; celle d'avoir perdu le seul et véritable amour, le fort, lepuissant, celui que j'ai attendu depuis l'âge de 10 ans et puis voir ou la route que je maîtrise mieux aujourd'hui, décide de m'emmener et avec qui (et pour construire quoi)
En effet, je me dis qu'à mon âge, ne pas avoir construit déjà revient au même résultat que d'être rester avec mon ancienne amie avec qui toute construction était une incertitude.
Merci de me filer un coup de main, de me redonner une piste pour réfléchir car de mon côté les sujets tournent et il n'y a pas bcp de neuf dans le débat qui se tiens dans ma tête
Encore merci pour le coup de main
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Et pourtant pour nous bi-polaires ou cyclothymiques c'est d'une personne douce calme plein

#38 2007-01-29 19:31
Bonsoir Tchao, je crois que tu devrais profiter de ce temps de séparation pour redéfinir le genre de femme qui te conviendrait. Si tu te sens parfois nostalgique
de cette relation avec ta femme cyclothymique, c'est peut-être que tu es un peu
trop amateur de sensations fortes... ou un peu maso sur les bords...
Puisque tu as l'air particulièrement lucide et honnête envers toi-même, réfléchis à
cette idée: souffrais-tu vraiment quand elle te menaçait de partir? Quand elle
te faisait marcher sur des chardons ardents? Si tu n'aimes pas les relations
électiques genre Liz Taylor/Richard Burton, où la vaisselle volait un peu trop souvent,
alors il faut que tu travailles en profondeur sur ta personnalité... Autrement, même
si tu les évites, les femmes "hystériques" viendront immanquablement à toi.
La vie nous fait toujours tomber amoureux du partenaire avec lequel nos fantasmes
peuvent "s'emboîter".
Personnellement (je suis bi polaire), je travaille en thérapie à apprendre à apprécier
les personnes douces et calmes. Pour la première fois récemment j'ai ressenti une
vague 'attirance pour ce genre de personne, mais impossible de m'imaginer dans une
relation sexuelle avec lui. Envie d'en faire un "tendre ami" mais c'est à peu près
tout. Quant à finir ma vie avec ce genre d'homme...bof...Pas pour l'instant. Et pourtant, pour nous
bi-polaires ou cyclothymiques, c'est d'une personne douce, calme, pleine de self
control dont nous avons besoin...
En tous cas, si tu veux fonder une famille, il faut impérativement de l'équilibre dans
le couple. Mon père est cyclothymique et j'ai vécu une adolescence dans les hurlements
et la violence, et je peux te dire que la mère de tes futurs enfants devra
impérativement se soigner pour ne pas créer de traumatismes chez vos enfants.
Bonne chance , et assure-toi que ta femme se soigne ( thérapie en profondeur et thymorégulateurs) avant d'envisager d'éventuellement renouer avec elle.
Claire
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Par contre il me semble curieux qu'une bipôlaire me dise que j'ai été attiré par une furie

#39 2007-01-29 20:31
Bonsoir Claire
Et avant tout merci pouir ta réponse.
Je vais essayer de répondre franchement et honnètement
Oui, il est vrai que j'aime les sensations fortes dans une relation avec une femme; mais pas celles auquelles tu penses (hurlement, colères, furies...), j'aime les femmes avec un caractère une opinion , des femmes drôles un peu enfants et puis simulatément incroyable mûres (une sorte de joie de vivre dans une personne pleine de bon sens et d'appréciation des choses de la vie!)
Par conséquent, je ne vois pas pourquoi, recherchant cela, j'attirerai les hystériques en recherchant complicité, égalité, respect et amour + affection (vice et versa) avec une autre femme. J'ai déjà eu cette chance plus jeune et elle ne s'est pas offerte longtemps à moi (m'a quitté nous avions 19 ans soit disant car nous étions trop jeunes pour nous engager).
Par contre, il me semble curieux qu'une bipôlaire me dise que j'ai été attiré par une furie car nous voyions de manière récurrente que lors des rencontres (eg Jabrise) 100% des cyclothymiques sont des personnes douces, avenantes, empathique et d'une incroyable joie de vi vre (à la fin de la première année, elle me faisait jurer que je lui ferai des enfants avant fin 2006 - alors que c'est elle qui s'est violemment retournée 1 ou 2 mois plus tard en disant "qu'elle ne voudrait pas des enfants avec un mec qui pourrait lui faire un fils avec la même sale gueule tout comme celle de mon père!") Moi je suis tombé amoureux d'une femme douce, hyper intelligente petillante et pleine de vie, je n'ai jamais apprécié la violente, la dépressive, la culpabilisante et la manipulatrice...mais je l'ai aimé et ça comme un fou! Est-ce que cela fait de moi un maso? De vouloir retrouver cette personne recherché pendant tant d'année, de vouloir retrouver cette complicité d'antant et de s'accrocher à cette idée comme un fou. Alors oui j'ai eu mal quand elle me faisait souffrir peut être au moins autant qu'elle devait avoir mal mais moi je ne l'ai jamais jugé, je l'ai supporté, je lui ai offert mes nuits, mes jours, mes loisirs, mes projets et mes rêves...sauf le jour ou je l'ai quitté (et oui je culpabilise toujours!)
Alors peut être ai-je tord de me lamenter mais aujourd'hui je suis d'accord avec toi sur un point, il nous faudrait un traitement et une thérapie à tous les deux pour envisager de fonder une famille (un point très important pour moi et contrairement à ce qu'elle en pense c'est justement tout sauf de l'égoisme!). Mais ça ça fait bien longtemps qu'elle ne le souhaite plus ...je crois!
Alors merci de ta réponse et un nouvel avis sera toujours le bien venu
⚠ Alerter
 
Visiteur non enregistré

Il y a quelque temps c'est un autre intervenant le désormais célèbre el maniaco qui m'ava

#40 2007-01-29 21:21
Cher Tchao, tu sais, quand je t'ai suggéré d'envisager l'idée que tu étais peut-être "maso", ce n'était qu'une hypothèse. Il y a quelque temps, c'est un autre intervenant, le désormais célèbre "el maniaco", qui m'avait écrit que si j'avais eu plusieurs passions désastreuses avec des sadiques ( certifiés par les psychiatres
et pour l'un d'eux, l'ayant reconnu suite à une thérapie), c'était sans doute que
j'étais moi-même masochiste. Voilà. Ce n'était pas la première fois que je
me l'entendais dire, puisque je travaille là-dessus en thérapie depuis plusieurs
années. Avant de comprendre que j'avais aimé un sadique ( dans une histoire à plusieurs épisodes), je m'entendais dimaso, moi? Jamais de la vie...J'ai vraiment souffert, je n'ai eu aucun plaisir à souffrir... Mais pourquoi ai-je redonné sa chance à ce type tant de fois, et à d'autres dans son style quelques années après. Je m'étais dit "on ne m'y reprendra plus"...et pourtant...
Ce que je voulais te dire, c'est qu'inconsciemment une femme cyclothymique
va vers un partenaire avec qui elle va pouvoir "rejouer" un passé mouvementé.
A la lecture de ton histoire avec ta femme, j'ai pensé que c'était un peu ce
genre de scénario, et que si tu avais souffert des moments difficiles
avec elle, peut-être que ça ce déplaisait pas tant que ça au fond (au niveau
de l'inconscient) pour que tu sois tenté de remettre le couvert...Mais le problème, c'est que si c'est au niveau de l'inconscient, tu ne peux le reconnaître consciemment! Donc tu ne peux accepter l'idée... que si tu la découvres toi-même au cours d'une analyse. Encore une fois, ce n'était qu'une hypothèse car j'ai fait le lien entre ton histoire et une autre. C'est tout.Excuse-moi si je me suis trompée,chacun a droit à l'erreur. Nous sommes juste là pour te proposer des pistes de réflexion pour t'aider à comprendre.
Par ailleurs, tu as raison, une femme passionnée
n'est pas nécessairement bipolaire ou cyclothymique. Et quand ta femme sera
soignée, si elle accepte de faire ce travail, il ne lui restera que ce que tu aimes
encore chez elle et dont tu as parfois la nostalgie, sans les inconvénients liés
à sa maladie.
En tous cas, si elle refuse de se faire soigner, laisse tomber.... Les mêmes causes
produiront forcément les mêmes effets.
Demande-lui de se soigner comme une preuve d'amour pour toi ( si vous vous revoyez) ou alors c'est qu'elle ne t'aime pas vraiment.
Bye
Claire
PS: je ne peux pas continuer ce soir car j'ai promis aux autres internautes de réduire la fréquence de mes interventions
⚠ Alerter
 
1 2 3
Évaluez discussion:
 
Partagez:
Lien Faire un lien de votre site/blog vers: [cette discussion] [ce forum] [ce site]
Discussions populaires
Fichiers uploadés par les usagers dans cette section:
Discussions populaires
- Aucune inscription requise pour écrire!
- Recevez une alerte email du forum si quelqu'un répond à votre discussion
Écrire nouveau message
Répondre à cette discussion
Enregistrez-vous ici(facultatif) pour
• Pas de code de sécurité • Cacher la pub • Avoir crédibilité • Protéger votre pseudo • Ajouter image avatar • Pouvoir voter/aimer
Barre décoration
 
Répondre à cette discussion

Votre pseudo/surnom

Entrez un pseudo unique comme "Sophie482" pour faciliter le suivi de vos conversations

Votre adresse email

Votre adresse email est protégée dans cette case et ne sera jamais divulguée. Vous serez averti par email si quelqu'un répond à cette discussion si votre message est récent
Votre message
:)  B)  :huh:  :D  :mad:  :hum:  :sleep:  :cry:  :(  :P  ;)  :blush:  ^_^  :ermm:  :rip:  :lol: 
Code de sécurité
Afin de prévenir le pollupostage, veuillez taper le code de sécurité suivant dans la case ci-dessous. Le code correspondant aux 4 chiffres enROUGE.
Entrez le code ici
Être averti par email si quelqu'un répond à un message (si vous avez été récemment actif dans cette discussion)

Augmentez la visibilité de votre message!
Joindre photo/image ou document (facultatif)
INTERDIT: image sexuelle, nudité partielle, violente, blessure/dégoûtante, haineuse, protégée par droits d'auteurs, illégale, etc.
Attacher document (max. 3 Mo):
Documents (PDF, DOC, DOCX, XLS, XLSX, PPT, PPTX, RTF, TXT, TEX, TEXT, ODP, ODS, ODT, EPUB) Images (JPG, JPEG, PNG, GIF, SVG, EPS, PSD, PS, AI, DWF, DXF, BMP, TTF) Audio (MP3, M4A, WAV) Vidéo (MOV, MPEG4, MP4, M4V, AVI, WMV, FLV) Autre (SWF, VCF, CSV, LOG)
RÈGLEMENTS ET BONI DE VISIBILITÉ
SERA MODÉRÉ: message qui est:
-TEXTE COPIÉd'une autre source (écrit par vous ou quelqu'un d'autre) (exception : citations pertinentes et offres d'emplois)
-DUPLIQUÉ(est et/ou sera republié ou dupliqué en masse)
Lire nos règlements
AURA UN BONI DE VISIBILITÉ: message qui est:
-Écrit à 100 % par vous (ou est unique)
-Long, pertinent au forum et/ou intéressant, reçoit plusieurs longues réponses pertinentes
-Attaché avec photo/image/document qui est pertinent, unique, non-dupliqué à votre message/discussion
L’inscription n’est pas requise pour écrire. Inscrivez-vous (gratuit) Avantages: Pas de code de sécurité. Cacher la pub. Avoir crédibilité. Protéger votre pseudo. Ajouter image avatar. Pouvoir voter. Cliquez ici pour vous inscrire <br/> Si vous êtes déjà membre, connectez-vous
2020 © Lionandcat Technologies. Tous droits réservés.